.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 don't rain on my parade...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kayla Arkansas Boyd
kay ' on my own
Kayla Arkansas Boyd

♣ messages : 1273
♣ date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : west eden


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeDim 27 Juin - 22:32

    Aujourd’hui c’était comme le jour J pour Kayla, elle n’avait pas l’habitude de ces jours, tous se ressemblait , debordant de normalité…bien que ces derniers temps, beaucoup de chose avaient changer dans le quotidien de miss parfaite. Kayla, en se reveillant ce matin la, avait déjà le cœur qui battait fort, elle avait déjà ces frissons sur les bras par rapport a ce soir, elle se leva difficilement comme si elle voulait rester un peu encore dans son lit, loin de cette réalité ou ce soir, elle allait apparaitre sur scéne dans la production scolaire de la pièce de Broadway : « les miserables »…Kayla était une jeune femme timide de nature, elle n’était pas du genre a se suexposer surtout quand devant des gens de son age, elle était même plutôt discréte et se contentait de suivre ses amis. Au lycée, elle n’était pas la fille la plus detesté , elle était parfois mal vu parceque les autres etudiants en avait assez que leurs parents leur demande d’être davantage comme Kayla Boyd, mais elle trainait avec George et James du coup, elle avait une once de popularité, ou plutôt, ne se recevait pas du pain dans le refectoire, fait pour l’humilier…Elle avait beau ne pas supporter les manières d’être de James et George, ils parlaient toujours de sport et de fille, enfin fille, était l’euphémisme pour dire sexe. Ils en parlaient tout le temps et ça en devenait genant pour Kayla, il se racontaient leurs expériences et de temps a autre, se tournaient vers Kayla pour lui dire « ça on le ferra » ou « t’inquiète j’irai pas aussi fort avec toi », c’était assez humiliant mais elle se devait de le supporter, elle ne disait rien, ne faisait que soupirer longuement en disant a son interlocuteur qu’il était idiot, s’en suivait un rire partagé des deux idiots, pourtant convaincu que ce qu’ils disaient allait se produire…C’était bien la dernière chose que Kayla voulait…Elle detestait ces deux abruti, elle trainait avec plus pour sa reputation a vrai dire. Elle detestait encore plus George ces derniers temps, après ce que celui-ci avait dit a Charly, elle ne le supportait plus, il affichait partout sur le net qu’ils étaient ensemble, lui et Kayla ce qui était totalement faux, elle ne s’en melait pas vraiment, elle le laissait dire mais cela avait apparament pas plu a Charly qui s’en était mélé et qui l’avait defendu…Elle avait apprécié ça de sa part et cela avait pousser la demoiselle a vraiment prendre ses distances avec le duo de debile qu’elle se coltinait depuis maintenand deux ans… Kayla finit par poser un pied par terre puis l’autre, elle se frotta le visage avec les deux mains et se redressa, s’étirant legerement. Elle resta quelques secondes assise sur son lit et soupira avant de se lever, elle attrapa son téléphone et commença a chercher le numéro de Charly, elle n’était pas vraiment du genre a l’appeler au saut du lit mais la c’était important, cette journée était importante pour elle… Elle alla appuyer sur la touche de son téléphone declanchant l’appel mais se ravisa, il était plutôt tôt, conaissant Charly, il devait avoir fait le fête le soir précédent et devait encore dormir, elle decida alors de plutôt lui envoyer un message. « J’espère que tu viendra ce soir », elle jeta ensuite son téléphone sur son lit avant de se diriger vers la salle de bain lié a sa chambre, elle ferma la porte et se regarda quelques secondes dans le miroir, elle replaça et deplaça ses cheveux, se demandant comment elle allait être coiffé ce soir … Elle lacha finalement ses cheveux et se deshabilla pour passer sous la douche, après celle-ci, elle s’habilla très simplement, un jean et un debardeur, elle n’en avait pas forcément l’habitude, elle était même plutôt du genre a selectionner de long moment sa tenue… La elle avait fait simple, elle se maquilla très lègèrement comme a son habitude , elle sortit de sa chambre en même temps qu’elle coiffait ses longs cheveux chateint, elle se demandait si Charly allait vraiment venir, beaucoup de ses amis lui avait donner confirmation mais elle n’en avait pas tellement parler a Charly, juste très rapidement sur facebook. Une fois ses cheveux devenu lisse, elle posa sa brosse et sortit de sa chambre, esperant voir son père dans le salon…mais ce ne fut pas le cas, son père devait certainement travailler encore…Pas grave, elle le verrait certainement ce soir, a la représentation…Kayla attrapa son sac et sortit dehors, elle prit son velo, direction le lycée pour preparer les dernières repetitions dans la journée, du groupe d’art dramatique, elle était encore très stresser par tout ce qui se passait…Elle arriva au lycée , première arrivée, elle s’installa au piano et commença a chanter…Son personnage était celui d’Eponine, elle devait chanter sa chanson preferer : « On my own », Kayla vit arriver par la suite petit a petit, toute la troupe avec qui elle repeta longuement, elle en cesseait pourtant de regarder dans l’amphithéatre les places assise, elle fixait celle de son père se demandant si il la verrait bien…elle s’était battu pour qu’il ai la meilleure place. Elle regarda la reste de la salle se demandant si Charly allait venir…Elle en doutait en faite…Le théatre n’était pas son genre après tout…Il était plutôt rock’n’roll comme garçon, pas vraiment le genre a venir voir « les misérables », elle continua de repeter jusqu'à environ 17 heures, heure a laquelle les decors devaient être mis en place…Kayla faisait partit de ceux qui avaient le plus travailler sur la pièce, elle avait même elaboré plusieurs decors et en était fière, elle esperait que son père le serra lui aussi…. Elle partie deux heures plus tard dans les coulisses pour commencer a se preparer, elle retira son jean et son debardeur pour commencer a enfiler les habits d’Eponine, ce vieux manteau , les mitaine, et la casquette typique du personnage, alors que les premiers acteurs montaient sur scène, on commença a la maquiller avec de la fausse poussière, elle se mit ensuite a attendre son entrée en scène, elle était stresser, sentait qu’elle n’y arrivera jamais…Finalement, ce fut a son tour de monter sur scène…
    La première chose que Kayla chercha a faire, fut de voir le publique mais les spots lumineux l’aveuglait, elle n’arrivait pas a voir la foule…mais elle se doutait de qui était la…Elle commença a reciter son texte, jouant au maximum, elle ne voyait pas la reaction des gens, cela l’aidait a vraiment rentrer dans la peau de son personnage, devenant plutôt aguichante avec le personnage de Marius, jouer par un train bon ami a elle…Ils avaient tellement rit ensemble que ce n’était pas difficile…Les scénes se succèdèrent puis vint le tour de chanter « On my own… », Kayla s’avança vers le devant de la scène et bien qu’elle ne voyait rien, elle chanta, elle chanta en jouant au maximum le desespoir que pouvait ressentir son personnage, elle était même étonnée de sentir sur ses yeux de vrai larme…Etait-ce de l’empathie pour son personnage qui était amoureuse d’un homme qui lui ne l’était pas, ou vraiment de la comedie, elle ne savait pas, elle savait juste que malgré les larmes a ses yeux, elle se sentait si bien, elle essaya de ne pas penser a l’absence de Charly, peut être que c’était ça qui causait ces même larmes…Finalement, la chanson termina, les autres scénes se passèrent dont la scène de la mort de son personnage qu’elle essaya de jouer avec cette même emotion…Elle regarda dans les yeux Finn, son partenaire qui jouait Marius, quelque chose dans les yeux du jeune homme lui montrait qu’elle y arrivait…Finalement son personnage disparu de la scène , elle reçu plusieurs compliments dans les coulisses ce qui lui redonnèrent le sourire et lui firent oublier le contenu de la salle de spectacle. Kayla rejoint alors la dernière scéne ou plusieurs autres acteurs étaient présent…S’en suivit les remerciements, d’abord les remerciements individuelle puis ceux du groupe quand Kayla s’avança seul vers la scène , elle reçu de grand applaudissement ce qui la firent sourire, elle tourna immediatement la tête vers le siège de son père…qui fut vide….Son sourire disparu petit a petit…il n’était pas venu…il était censé être au premier rang, il était censé venir voir la pièce la plus importante pour elle jusque la…il savait a quel point cela comptait pour elle, il savait combien de temps elle avait travaillé pour son rôle, il savait le temps qu’elle y avait consacré , combien de fois elle avait répété « On my own » au piano, combien de fois elle avait invité Finn pour reviser la scène « A little fall of rain », combien de fois elle avait parler avec Cosette (alias Amber) pour comment elle allaient jouer tel ou telle scéne. Finalement alors que les yeux de Kayla se deplacèrent quelques rangée derrière, un sourire vint allumer son visage…Charly était la…Elle n’arrivait pas a y croire, il n’avait pas oublié, il était la, en train de l’applaudir, elle se mordit la lèvre, heureuse de le voir, elle se tourna et sortit de la scène pour revenir pour le salut final, elle regarda toute la salle mais a chaque fois son regard se posait sur Charly, elle était si heureuse de le voir…Si heureuse qu’il soit venu la voir elle…Toute la troupe quitta la scène et Kayla se dirigea vers les coulisses pour enlever son maquillage et remettre ses vetements de citadine, elle proposa a contre cœur d’aider pour ranger mais on lui dit de rentrer et de feter le succés de la pièce avec sa famille…cela lui mit un haut le cœur…non sa seul famille n’était pas venu…Elle se tourna et sortit, partager entre la colère, la tristesse…comment son père avait-il pu oublier…pourquoi n’était-il pas venu…Mais aussi partagé par la joie de savoir Charly présent, quand elle sortit, elle se dirigea vers le devant du lycée et fut interpellé par quelques camarades qui la felicitèrent, d’autre collèguent de la pièce qu’elle felicita a son tour puis elle aperçu Charly, elle ne put s’empécher de courir vers lui et elle lacha son sac quand elle fut a moins de deux metres de lui puis lui sauta dans les bras, elle était si heureuse qu’il ai vu la pièce, elle l’embrassa rapidement puis le regarda tout sourire

    KAYLA « alors ? c’était pas trop horrible j’espère !!? j’étais potable ? tu peux pas savoir comment je suis contente de te voir… » (elle attrapa son sac et prit le bras de Charly) « tu me raccompagne ? »

_________________
    don't rain on my parade... 161103niley1 don't rain on my parade... 002fkffs
    Right down the line it's been you and me
    And loving a music man
    Ain't always what it's supposed to be
    Boy, You stand by me
    I'm forever yours
    Faithfully


Dernière édition par Kayla Arkansas Boyd le Lun 28 Juin - 14:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotdynamite.forumactif.org

♣ messages : 1093
♣ date d'inscription : 11/04/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeLun 28 Juin - 0:44

    Charly était dans la cuisine de la maison familliale, presque a genoux devant son frère espérant qu'il finisse par accepter. Oui, Charly qui avait pourtant connu des moments assez difficiles avec son frères ses derniers temps était entrain de demander à Kaeden si il voulait l'accompagner à cette représentation qui se faisait dans son lycée. Il ne voulait pas spécialement y aller, le théâtre ce n'était pas son truc et d'ailleurs il n'en n'aurait jamais entendu parler ou du moins n'y aurait pas rpêter attention si Kayla ne tenait pas l'un des rôle de cette pièce. D'alleurs ça c'était un argument de choc qu'il utilisa avec son frère pour ressayer une dernière fois de le convaincre ! Il espéra un moment que la réponse soit positive mais finalement Kaeden soupira en lui expliquant que ce soir là il n'avait pas le temps d'aller voir un spectacle à cause du boulot qu'il avait au restaurant.. L'ainée des deux frères s'excusa et demanda même à Charly de présenté ses excuse à Kayla puis après un tape amicale dans le dos il sortit de la maison pour partir retrouver Prudence qui elle s'occupait déjà de son affaire depuis le matin. Le jeune homme se retrouva ainsi seul dans la cuisine. Il soupira et prit sa tête dans ses mains. Il ne voulait vraiment pas y aller ! Ca n'avait rien à voir avec Kayla.. au contraire même il était ravis de pouvoir la voir pour une fois se montrer, se mettre en avant et montrer ses talents divers mais c'était une représentation d'une comédie musicale, des Misérables en plus ! Déjà qu'il n'avait pas aimer étudier le livre, se dire qu'il devrait supporter cette histoire encore tout une soirée et en plus qu'elle serait accompagnés de chansons qu'il détestait déjà par avance ! Il se demandait à ce moment précis pourquoi est ce qu'il avait dit qu'il irait... Il avait préciser qu'il allait toujours voir des représentation de ces amis à Monroe, sans doute parce qu'il se sentait redevable étant donné qu'eux allaient voir ses concerts.. Mais Kayla elle n'était jamais venu le voir jouer alors après tout il ne lui devait rien ! Il secoua vivement la tête pour retirer cette idée sogrenu de son esprit. Il ne pouvait comparer les deux situations ! Kayla n'était peut être jamais venu le voir jouer pour l'instant - il faut dire qu'il n'avait du jouer que deux fois depuis qu'il était revenue - mais elle était sa petite amie, la fille qu'il aimait et après tout ce qu'elle avait fait pour lui, il se devait d'aller la voir en spectacle ! Et puis il y avait eu ce message qu'il avait reçu la matin même. Il se rendait compte à quel point cela pouvait compter pour elle, et il ne voulait en aucun cas lui faire de la peine. C'est donc en essayant de relativiser les choses que Charly finit par se lever de la chaise sur laquelle il s'était assit pour réfléchir avant de quitter la cuisine pour retrouver sa chambre. Le spectacle devait commencer dans une heure mais il savait ou du moins avait entendu dire que les places seraient très vites prises et que presque tous les élèves et parents tenait absolument à voir ce "chef d'oeuvre" jouer par la troupe de théatre du lycée. Le théatre avait beau être grand, Charly ne tenait pas non plus à se retrouver tout derrière où il ne verrait rien car qui tte à s'ennuyer autant qu'il soit le plus près possible de la scène au moins il serrait sûr de ne pas s'endormir.. Il devait donc se dépêcher. Il fila vers son armoire et après avoir passer en revue ce qu'il pouvait mettre pour ce genre d'occasion, il enfila un jeans noir, une chemise de la même couleur puis tout en sortant de sa chez lui, il termina de nouer une cravate rouge foncé autour de son cou. Charly jeta un petit coup d'oeil à sa montre et fut agréablement surpris de voir qu'il était maintenant en avance ! Lui qui pensant y aller en moto pour gagner du temps décida finalement de faire le trajet à pieds. Il traversa addison hill, puis un autre quartier et finalement une quinzaine de minute plus tard, le jeune homme se retrouva devant ce lycée qu'il cotoyait tout les jours à contre coeur. D'ailleurs il était lui même étonné de venir ici un soir ou il n'avait bien entendu aucun cours alors que d'habitude même quand il avait des cours il évitait le plus possible cet endroit sauf bien sûr lorsqu'il s'agissait des cours de sport, des entrainement de base ball qui était à son gout les deux hoses les plus interessant ici. Bon bien sûr pour faire plaisir à sa mère et puis aussi à Kayla puisque après tout elle lui donnait des cours pour l'aider un peu, il lui essayait maintenant de venir plur régulièrement à ses cours. Il avait encore un peu de mal à s'interesser à ce que les profs pouvaient bien raconter et il faut dire que eux avait depuis bien longtemps déjà jeter l'éponge pour ce qui était du cas de Charly alors il se fichait pas mal de le voir dormir au fond de la salle.. dans un sens cela devait même les arranger car au moins, il ne dérangeait pas leur cours ! Oui, le jeune homme n'avait jamais eu de très bonne relation avec ses professeurs.. excéptés à Monroe peut être, avec une prof' d'histoire mais bon, c'était une histoire ! Et bien évidemment les voirs ce soir n'était pas une chose à laquelle il tenait, il s'en serait même passé avec grand plaisir ! Mais voila ces derniers en tant que "bon professeurs" étaient venus en masse pour assister à la représentation et bien évidemment plusieurs d'entre eux n'avait pas louper l'arrivé de Charly. Il montait les quelques marches qui menait à l'intérieur du batiment et fut supris d'entendre quelqu'un prononcer son prénom. Il s'arrêta, tourna la tête et aperçut un groupe de prof' entrain de discuter. Il aurait voulu partir et continuer son chemin mais apparement les enseignants étaient tellement étonné de le voir ici qu'ils ne purent s'empecher de lui faire quelques remarques du genre " Charly tu t'interesse au théatre maintenant " ou encore " Tiens, Charly Meadows ! Ca faisait longtemps que je vous avait pas vu, pourtant on a cours toute les semaines non ?! " Le jeune homme bien qu'agacé répondit à leur plaisateries en essyant de garder le sourire puis il réussit finalement à se glisser dans le hall d'entrée de l'établissement lors d'un petit moment d'innatention des profs. Il marcha le long des couloirs puis finit enfin par atteindre la salle de spectacle qui en effet était déjà pas mal remplit. Charly passa sa main dans ses cheveux tout en épiant toute la salle lorsqu'il aperçut une place qui apparemment était libre et qui surtout se trouvait au cinquième rang et juste en face de la scène ! Bref, c'était l'endroit idéal ! Il se dépécha donc à aller prendre cette place et fut ravis de retrouver quelques connaissances assises juste à côtés de lui et avec lesquels il pu parler en attendant que le spectacle ne commence. Finalement, dix minutes plus tard, tout devint noir puis les acteurs commencèrent à entrer sur scène alternant chant et comédie. Charly en général arrivait malgré tout à se passioner pour les pièces, mais là il eu vraiment du mal. Déjà quand il avait lu livre il n'avait pas accrocher avec l'histoire, les personnages et là malgré le fait que le tout soit plus vivant, il avait du mal à rester vraiment concentrer. Il le sentait la soirée risquait d'être longue ! Vitn enfin le moment ou Kayla entra sur scène et bizarrement à partir de ce moment là, l'esprit du jeune homme ne partit plus dans des pensées diverses, et son regard resta fixé sans arrêt sur Kayla. Malgré la disparition du personnage de cette dernière, Charly réussit à se concentrer encore le temps qu'il fallait, jusqu'à la fin de la pièce. Vint alors le moment des applaudissement, des remerciements et tout ce qui allait avec. Bien évidemment, lorsque se fut Kayla qui s'avança sur le devant de la scène, Charly fit comme beaucoup de gens l'avait déjà fait, il se leva et se mit à applaudir tout en lui adressant un grand sourire lorsque leur regards se croisèrent.. Tout ça terminé, la salle commença à se vider. Au début, Charly voulait rester ici et attendre Kayla mais finalement il décida de sortir en ayant assez d'être dans cette endroit. Il suivit cette sorte de troupeau qui s'était formé en direction de la sortie puis il rejoignit le parking à vélo ou il retrouva le véhicule fétiche de Kayla. Le beau brun se doutait qu'il avait encore pas mal de temps avec qu'elle n'arrive ; il fallait qu'elle se change, se démaquille, sans doute qu'elle range un peu aussi et puis les gens allait aller lui parler du spectacle de sa chanson de son jeu.. Il fallait aussi qu'il retrouve son père et vu tout le monde qui attendait juste à la sortie du théatre cela n'allait pas être une chose facile, mais bon lui avait de toute façon tout son temps.. et puis il était un peu près sûr qu'il repasserait par là. En attendant, il décida d'allumer une cigarette. Il regardait autour de lui tout en racrachant quelques bouffés de fumée..alors qu'ilé tait prêt à jeter celle ci et à en allumer une autre, il aperçut Kayla arrivé au loin. Dès lors il ne put s'empecher de sourire et jetant sa cigarette à terre, il ouvrit les bras pour attraper sa petite amie qui s'était littérallement jeté sur lui. Il renferma ses bras autour d'elle et prolongea ce court baiser qu'elle venait de lui donner avant de l'écouter débité ce flot de parole. Il prit le visage de Kayla entre ses mains et la regarda, toujours le sourire au lèvres

    « Tu as été géniale, la meilleure ! »

    Ces quelques mots résumaient tout à fait ce que le jeune homme pensait. Il ne se voyait pas faire un long débat sur ce qu'il avait trouver bien ou pas.. surtout qu'il ne citerait pas grand chose dans ce qu'il avait aimer..Charly n'exagérait en aucun cas car lui avait vraiment penser que cette adaption aurait été rater si Kayla n'avait pas été là. Peut être qu'il n'était pas très objectifs et qu'il n'avait pas vraiment raison, mais il avait entendu beaucoup de commentaire de personne autour de lui et apparemment tous avait aimer la préstation de la jeune femme, qu'il ne put s'empêcher d'embrasser une nouvelle fois. Il lui adressa ensuite un sourire puis fit quelques pas à ses côtés quand elle lui demanda si il allait la raccompagner. Au début, il fut ravis et cela lui semblait tout à fait normal qu'il la raccompagne après cela, de toute façon il comptait bien passer le reste de sa soirée en sa compagnie.

    « Bien sûr - Puis Charly se rendit compte qu'il manquait quelque chose ou quelqu'un.. Oui, il regarda autour de lui et Julian n'était pas là. Il s'arrèta donc d'un coups, arrêtant la jeune femme par la même occasion vu qu'elle s'était accroché son brad puis il la regarda étonné - « Tu veux pas qu'on attende ton père ? »

    Charly ne savait pas pourquoi ce dernier n'était pas là avec sa fille. Il était possible qu'elle ne l'ai pas trouver mais si c'était le cas même Charly qui n'aimait pas Julian était prêt à l'attendre. Bien sûr il aurait préféré rester seulement avec elle mais bon..il savait que si sa présence à lui était important, celle de Julian l'était encore plus pour Kayla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayla Arkansas Boyd
kay ' on my own
Kayla Arkansas Boyd

♣ messages : 1273
♣ date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : west eden


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeLun 28 Juin - 16:56

    Kayla était si heureuse de voir Charly, la devant elle, il était venu a ce qu’elle considérait comme un soir assez spéciale vu qu’il s’agissait de sa première entrée en scène, avant cela, elle n’avait jamais été seule sur les planches et la, elle avait chanter une chanson qu’elle connaissait depuis des années devant toute l’école, c’est vrai que ce n’était rien a vrai dire, juste une représentation scolaire qui laissait a désirer comme un bon nombre, mais elle était fière d’avoir réussi a vaincre sa timidité et aller pour la première fois de l’avant, elle qui avait même peur de se montrer trop proche de par exemple Charly dans la rue. Elle n’avait pas honte de lui, bien au contraire, elle était fière d’être avec un garçon comme lui a vrai dire même si tout le monde lui disait qu’il fallait qu’elle l’oublie, elle était heureuse d’être avec lui. Mais elle était timide, elle n’aimait pas se montrer en spectacle, pourtant ce soir elle était monté sur scène, elle avait chanter et ce soir encore, ne portant même pas attention a ceux autour d’elle, elle se jeta dans les bras du jeune homme pour l’embrasser, elle se fichait même que ses professeurs la voit et en déduisent que ses prochains cours manqué pourraient être de la faute de Charly, elle était tellement contente de l’avoir avec lui ce soir. De plus il venait de lui dire qu’elle avait été la meilleure, elle sourit un peu gênée mais heureuse de l’entendre dire un compliment pareil a son égard, de toute façon, tout compliment sortant de la bouche de Charly était quelque chose qu’elle tenait véritablement a cœur, elle l’aimait l’entendre dire qu’il l’avait trouvé bien, qu’elle était jolie ou quoique ce soit, il était la personne dont les compliments étaient les plus précieux…Pendant de très longue année elle ne voulait que entendre « je suis fier de toi » dans la bouche de son père…maintenant elle commençait a vouloir l’entendre de la part de Charly mais ne se l’avouait pas …du moins pas encore. Elle lui prit le bras et commença a avancer en sa compagnie quand il s’arrêta pour lui demander si ils n’attendaient pas son père, Kayla perdit alors immédiatement son sourire, elle avait été tellement euphorique a l’idée de voir Charly qu’elle en avait oublié pendant au moins trois minutes que son père, lui, n’avait pas daigné venir, qu’il encore au travail certainement ou elle ne savait ou. Kayla fut également surprise de voir que Charly était prêt a attendre le père de Kayla bien qu’elle savait très bien la relation qui liait les deux hommes, son père n’était pas haineux envers Charly de la façon dont pouvait l’être le jeune brun mais il ne lui faisait pas confiance, surtout depuis qu’il avait apprit que sa fille chérie, l’immaculé Kayla sortait avec le mauvais garçon de West Eden…Charly par contre détestait Julian, cela mettait un peu mal a l’aise la jeune femme car l’amour que portait la fille pour son père n’était un secret pour personne. Elle évitait souvent le sujet de son père quand elle était avec Charly … C’était encore pire quand on savait ce que le mot « père » pouvait signifier pour Charly, lui qui n’avait pas connu un paternel aimant comme Kayla et cela la gênait, elle, elle n’avait pas de mère, elle avait été élève par un père célibataire mais Prudence avait longtemps été comme une mère pour elle, elle esperait secrètement quand elle était petite que Prudence épouse un jour son père et que tout deux finissent par être ses parents ensemble, de plus elle serrait devenue de par ce fait, la sœur des frères Meadows…mais elle ne voulait pas que son père ne provoque un divorce. Elle se disait souvent , du moins ces derniers temps que si son père était au courant, c’était peut être lui qui avait poussé Prudence a divorcer, c’était totalement son genre et elle se souvenait de ce rapprochement qui s’était effectué entre les deux adultes, elle n’avait que 8 ou 9 ans mais s’en rappelait parfaitement, de quand elle pleurait et qu’il la consolait , lui disant qu’ils trouveraient « une solution », elle , elle ne comprenait pas « pourquoi Prudence est triste ? », son père inventait une histoire, une histoire de chien écrasé que Kayla gobait comme a chaque fois, la petite ne voulait pas insister et se contentait du minimum qu’on voulait bien lui donner quand il s’agissait d’information. Kayla avait été déjà déçu par son père quand elle avait apprit tout ces mensonges pendant toutes ces années mais au final et comme toujours, elle lui avait pardonner, il était trop important pour qu’elle reste énervé contre lui trop longtemps et comme a chaque fois, elle lui avait trouvé une excuse : « il ne voulait pas l’inquiéter », « elle était trop jeune pour s’en rendre compte », même si elle ne le croyait qu’a moitié, elle l’acceptait…La seule chose qu’elle n’avait pas encore avouer a son paternel était cette soirée passé a Monroe en compagnie de Charly alors qu’elle avait être a Yale…De toute façon, elle ne comptait pas lui avouer. Kayla soupira suite a la question de Charly et le regarda furtivement avant de détourner le regard sur le bout de ses chaussures.

    Kayla « il n’est pas venu… » Elle aurait tant voulu cacher l’émotions que cela provoquer chez elle mais sa voix l’avait trahit, elle se contenta de secouer la tête et de continuer a marcher reprenant son sourire puis qu’elle fut extrêmement blessé au fond » « en tout cas je suis heureuse que tu sois venu ! On y va ? »

    Elle n’attendit pas la réponse et continua de marcher vers Addison Hill avec Charly a son bras, tout deux commencèrent a discuter quand elle lui demanda ce qu’il penseait vraiment de la pièce se rendant compte que c’était étrange qu’il ai aimer ce genre, Charly lui avoua alors n’avait pas aimer excepté quand elle était elle-même sur scène, elle ne put s’empêcher de rire, ne sachant pas si cela était très objectif, dans un autre contexte, elle aurait peut être mal pu le prendre, essayant d’argumenter …effectivement elle argumenta mais de façon légère, expliquant le véritable intérêt de l’histoire et le fond des personnages, en particulier le sien qu’elle adorait tout simplement, elle le fit sans insister et en riant, elle savait que le théatre n’était vraiment pas le genre de Charly, il préférait de loin le sport ou encore la musique rock…elle aussi aimait ça, elle n’était pas elle-même sportive mais regardait le sport a la télévision et adorait l’idée de pouvoir voir un vrai match en live, chose qu’elle allait bientôt faire avec Charly d’ailleurs. Pour ce qui était de la musique, elle aimait tout les genre et même si les musiques de son enfance étaient pour la plupart tiré de comédie musicale de Broadway, qu’elle connaissait « On my own » et « All that jazz » par cœur tout en considérant « Defying Gravity » comme son hymne personnel , elle écoutait des choses varié et n’attendait que de voir Charly a l’œuvre…Encore plus maintenant qu’il l’avait vu elle-même sur scène…Elle n’avait pas pu se rendre encore compte de comment son petit ami se comportait sur scène, si il se lâchait, si il était plutôt derrière son micro ou sa guitare et laissait faire les autres, elle n’en savait rien et cela la rendait curieuse. Kayla et Charly a force de rire sur le sujet ne se rendirent pas compte qu’ils étaient quasiment arrivé devant la maison de Kayla, elle regarda la porte de chez elle puis la maison de Charly qui se trouvait juste a coté, avant de poser ses yeux sur celui qu’elle aimait, elle s’apprêtait a lui dire au revoir, a lui dire encore une fois a quel point elle était heureuse de l’avoir vu dans cette amphithéâtre et qu’il l’ai applaudi, qu’il ai supporter toute une pièce pour elle, pour la voir sur scène, pour lui montrer qu’elle comptait pour lui et qu’il voulait lui faire plaisir, elle sentit alors quelque chose en elle…Cette soirée avait changer quelque chose et elle le sentait, elle était tellement en colère contre son père et tellement heureuse après Charly, comme si elle voulait en punir un et en récompenser l’autre…elle essaya de chasser cette idée de la tête bien qu’elle resta dans un coin de son esprit, elle resta a nouveau devant Charly et au moment ou il allait certainement lui dire au revoir, elle le coupa avant que le moindre son n’ai pu avoir le son ne puisse franchir les lèvres de Charly

    KAYLA « tu peux passer a la maison si tu veux »

    Elle avait dit ça rapidement, elle prit alors la main du jeune homme et l’entraina avec elle jusque a sa porte, après avoir ouvert la dite porte et l’avoir refermée derrière elle quand ils furent entrée, elle posa son sac et regarda longuement Charly, elle s’avança doucement vers lui et l’entoura de ses bras posant sa tête contre lui.

    KAYLA « tu sais…ce soir je me suis rendue compte de plusieurs choses…que mon père n’était pas aussi parfait…que tu était prêt a supporter une pièce de théâtre pour moi…»(elle ria très légèrement puis marqua une pause) «…que je n’étais peut être pas aussi timide…»

    Elle leva alors les yeux vers lui et le regarda longuement, elle n’était pas sur de ce qu’elle allait faire mais il l’avait rendue heureuse ne serait-ce qu’en se montrant a cette représentation, elle se percha sur la pointe des pieds pour lui déposer un baiser sur les lèvres d’abord léger, elle recommença le geste un peu plus passionnément alors que doigts parcourait la chemise de Charly , elle enleva le dernier bouton en premier puis tout en continuant de l’embrasser, elle en enleva un autre puis un autre jusqu'à ce que la chemise du jeune homme soit complètement ouverte, tout en gardant ses lèvres sur les siennes, elle s’avança doucement vers le salon, prête a s’allonger avec lui sur le canapé familiale mais dans son empressement ils manquèrent le canapé et se retrouvèrent par terre, cela fit légèrement rire la jeune femme avant qu’elle ne continue a l’embrasser bien qu’elle fut a même le sol, essayant de débarrasser Charly de sa chemise après qu’elle ne lui retirer sa cravate qu’elle laissa tomber sans trop savoir où. Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle était en train de faire, elle ne s’en rendait pas compte du tout d’ailleurs, elle était juste prise par les baisers de Charly.


_________________
    don't rain on my parade... 161103niley1 don't rain on my parade... 002fkffs
    Right down the line it's been you and me
    And loving a music man
    Ain't always what it's supposed to be
    Boy, You stand by me
    I'm forever yours
    Faithfully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotdynamite.forumactif.org

♣ messages : 1093
♣ date d'inscription : 11/04/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeLun 28 Juin - 23:42

    Charly qui s'était arrêter de marcher regardait toujours Kayla attendant une réponse de sa part. C'est vrai qu'elle devait être étonné de l'entendre prendre en quelques sortes des nouvelles de Julian - lui même en était étonné d'ailleurs mais pourtant le jeune homme se demandait réellement ou se trouvait ce derniers. Il en était sûr, il était allait féliciter sa fille à peine avait elle quitter les coulisses et puis après il avait du proposé à Kayla de la ramener chez eux.. Enfin c'est ce qu'avait penser Charly avant qu'il ne voit débarquer sa petite amie bel et bien seule. Il la regardait toujours et se disait que peut être ce soir là, Julian avait accepter d'arrêter un peu de jouer les père protecteur et ainsi de laisser sa fille tranquille rien que pour une soirée en compagnie de Charly. En fait tout lui semblait possible excepté ce que Kayla lui avoua. Julian n'était pas venu ?! Il avait oser louper cette soirée en sachant très bien ce qu'elle représentati pour sa fille ! Charly voyait d'ailleurs que cela la touchait beaucoup, il l'avait comprit au son de sa voix et lui n'en revenant toujours pas de cette nouvelle resta muet, se contentant de lui faire un léger sourire avant de reprendre la route en direction de leur quartier. Pendant qu'ils marchaient, les premières minutes furent assez silencieuse, en fait Charly ne savait pas trop dire à Kayla ayant peur une fois de plus de faire une erreur en abordant un sujet qu'elle voulait éviter.. Bon après ce que son père avait fait les choses futiles qui devaient d'habitude la froissait elle devait sûrement en avoir rien faire ! Oui parce que depuis qu'il la connaissait, Charly avait toujours vu la jeune femme prendre Julian comme un modèle un homme parfait ! Bon dernièrement le garçon avait bien vu que les choses commençait à changer et par la même occasion, tournait en sa faveur. Elle avait mentit à cet homme pour venir le voir, quand elle passait le voir chez lui ou bien qu'ils se retrouvaient sur la plage ou au bord du lac, Charly se doutait qu'elle avait dû avoir juste avant une discussion avec son père qui devait en avoir assez de la voir avec Charly, celui qu'on avait comparé à un petit ange mais qu'on voyait maintenant comme un jeune homme drogué, qui ne savait faire que la fête et détruire tout ce qu'il touchait. Oui, Charly avait réussit à "gagner" cette image en seulement quelque chose, en fait il lui avait vraiment suffit d'une soirée : la West Eden Spring. En seulement quelques heures il s'était montré complètement soul, aggressif et même violent puisqu'il avait oser taper son frère. L'histoire avait très vite fait le tour du quartier et d'ailleurs Charly savait très bien qu'aujourd'hui encore les voisins qui lui souriaient lorsqu'il faisait son jogging et qu'il se promenait avec Kay', lorsqu'il avait le dos tourné en profitait pour lancer tout un tas de rumeur sur lui, ce qu'il avait bien pu faire à Monroe, sur ce qu'il avait fait à Kayla.. Lui était assez amusé par tout ça. Il s'en fichait complètement et se disait que si les gens parlait de lui comme ça c'est juste parce que leur vie était ennuyante et qu'il n'avait rien d'autre à faire ! Le seule petit truc qui l'embetait en fait c'était que sa mère, son frère ou Kayla puisse croire à cela.. Bon pour le moment ça n'avait pas été le cas et tant mieux d'ailleurs.. mais il n'en n'était pas de même pour Julian bien évidemment ! Il était trop prétecteur envers Kayla du moins pour Charly qui en avait assez de le voir si présent dans la vie de le jeune femme. Peut être que c'était une sorte de jalousie, en fait il ne savait pas trop.. mais déjà qu'il n'aimait pas cet homme lorsqu'il était revenue à West Eden quelques mois auparavant, là il était clair qu'il le détestait au plus haut points ! Quoique... en y réfléchissant bien, le fait qu'il est laisser tomber sa fille pour cette soirée permettait au garçon de gagner quelques points et ainsi d'essayer d'éloigner encore un peu plus les deux Boyd ! Ce n'était pas son but ultime.. il sentait qu'elle avait malgré tout besoin de son paternel mais c'est vrai que depuis quelques semaines elle lui montrait qu'il commencait à compter presque tout autant que Julian pour elle. Elle avait mentit à ce dernier rien que pour venir à Monroe et puis elle avait avouer à Charly qu'il était son héros quand il était allé donner une nonne raclé à George à cause de son comportement. Alors c'est vrai depuis quelques temps il s'imaginait un jour avoir plus d'importance que Julian pour Kay'.. et cette perspectice le réjouissait ! Ainsi, ce soir là il avait du marquer pas mal de point et en fin de compte supporter cette pièce n'était pas une mauvaise chose pour lui. Il avait certes eu du mal à garder les yeux ouverts tout le long, il avait plusiurs fois bailler et soupirer doucement mais ça valait le coups, au moins il avait rendut heureuse Kayla, et cela lui suffisait comme récompense. D'ailleurs pendant leur trajet jusqu'à leur maison respective, ils en vinrent à parler du spectacle Kay' était bien sûr curieuse de savoir ce que Charly avait vraiment penser de ce que la troupe de théatre avait proposer ce soir là. Il ne voulait pas lui mentir et ne se géna donc pas pour lui expliquer qu'il n'avait pas aimer la pièce en général. Il lui dit également qu'il n'aimait pas l'histoire et les personnages.. Par contre il prit bien sûr le temps de lui dire qu'il avait aimer la voir sur scène. Elle avait été superbe quand elle jouait ce personnage et pendant qu'elle interprétait cette chanson qui il l'avait comprit lui tenait beaucoup à coeur. Finalement bien qu'il n'aimait pas les pièce dans le genre, Charly fut surpris de voir qu'il avait pu parler de ça durant tout le trajet. Il faut dire qu'entre les tentetives de Kayla pour essayer de convaincre Charly que "Les Misérables" étaient quelque chose de beau et tout le blabla, ainsi que les nombreuses moqueries du jeune homme, ils avaient énormément rient et le temps était ainsi passé plus vite.. peut être même trop vite ! Ils étaient là tous les deux devant leurs deux maisons et il se regardaient sans dire un mot, attendant sans doute que l'autre face quelque chose en premier. Charly lui n'avait vraiment pas envie de quitter Kayla maintenant. Ils ne s'étaient pas vu de la journée et ce n'était pas ces quelques quinze minutes qui allait rattraper cela.. pourtant elle voulait peut être seule ce soir, se reposer, se remettre de ses émotions. Peut être aussi qu'elle voulait régler certaines trucs avec son père.. en fait il ne savais pas ce qu'elle voulait vraiment et il avait beau regarder ses expressions, son regard, il ne comprenait pas ce qu'elle attendait de lui.. Alors il se décida à parler, en même temps qu'elle qui finalement lui proposa d'aller un moment chez elle. Un sourire s'afficha sur la visage de Charly qui allait répondre qu'il voulait bien la suivre jusqu'à chez elle mais finalement il ne dit rien étant donné qu'elle venait de prendre sa main pour l'emmener jusqu'à l'intérieur du halla d'entrée. Bien sûur l'endroit était vide, et c'était tant mieux car Charly ne tenait pas à croiser Julian maintenant et il voulait encore moins que Kayla le voit se doutant qu'elle risquait de lui reprocher son absence de ce soir et puis bon la chose aurait été encore pire si elle l'avait trouver ici, posé sur le canapé entrain de regarder un match de base ball à la télé ! Enfin bref, de toute façon ils étaient bel et bien seuls et très vite, Charly se retourna pour se trouver face à Kayla qui vint alors s'accrocher autour de lui. Lui passa également ses bras autour d'elle et l'écouta, ne pouvant s'empêcher de sourire après ce qu'elle venait de dire. Entendre de sa part que Julian n'était pas si parfait, ça ne devait pas arriver souvent, si ce n'est jamais ! Comme il l'avait penser, il avait ce soir là vraiment bien fait d'aller la voir.. rien que pour pouvoir entendre que pour une fois il faisait mieux que cet homme qui était le héros de Kayla depuis son enfance. Charly ne savait pas trop si il devait se taire ou réagir face à cette remarque qu'il était si content d'avoir entendu.. finalement il resta muet lorsqu'il sentit les lèvres de Kayla contre le siennes. Il lui adressa un sourire, passant sa main sur sa joue lorsqu'elle décolla son visage du sien puis il prolongea ce nouveau baiser qu'elle venait de faire naitre. e baiser était beaucoup passionner que d'habitude, mais ce n'était bien sûr pas pour déplaire à Charly qui mit fin au baiser lorsqu'il sentait la main de Kayla qui se baladait le long des boutons de sa chemise. Il baissa légèrement les yeux et fut surpris de voir qu'elle en avait defait déjà quelques uns. Il reposa son regard vers elle, un léger sourire afficher sur la visage. Il avait un peu peur de ne pas comprendre ce qui se passait. Plusieurs fois elle l'avait repousser quand il commencait à se trouver trop entrepenant avec elle.. d'ailleurs il avait cru que jamais ils ne franchiraient ce pas là tous les deux.. pourtant elle était clairement entrain de lui montrer qu'elle en avait envie non ?! Ce n'était pas pour rien qu'elle était entrain de défaire les autres boutons un à un. Charly n'en renvenait pas et avait un peu de mal à le croire mais cependant il ne resta pas plenté là à attendre et lorsqu'elle l'embrassa une nouvelle fois, il prolongea le baiser la laissant s'occuper de sa chemise. Charly sentit aussi qu'elle l'attirait vers le canapé et bien évidemment il n'y opposa aucune résistance la suivant, tout en continuant de l'embrasser. Tout les deux étaient bien trop occupé par l'autre, ils ne firent pas très attention et se retrouvèrent par terre, Kayla se retrouvant sur Charly. Il partagea son amusement puis l'embrassa de nouveau tout en l'aidant à retirer sa chemise après qu'elle est balancé la cravate de Charly... Pour le moment, tout ce qu'avait été capable de faire ce dernier c'était de l'embrasser et de se laisser faire, sans doute encore un peu choqué de ce qui était entrain de se passer.. Pourtant il savait que c'était à lui de prendre le dessus, il avait plus d'expérience, savait comment marchait ce genre de chose et puis elle semblait un peu gauche dans ses gestes, elle ne savait pas comment s'y prendre et ça Charly l'avait bien remarqué. Il stoppa donc un baiser qu'ils étaient entrain d'échanger et regarda un moment Kayla tout en passant sa main dans ses cheveux. Il lui sourit puis s'approcha de son visage et plus précisément de son oreille pour lui murmurer quelques mots.

    « Tu ne pouvais pas me faire plus plaisir. »

    Il posa alors ses lèvres contre l'oreille de Kayla, puis passa ses bras autour d'elle de façon à pouvoir la porter lorsqu'il se releva. Une nouvelle fois il l'embrassa puis il l'allongea doucement sur le canapé se placant ensuite juste au dessus d'elle. Il lui adressa un nouveau sourire puis un baiser et pour la première fois depuis qu'ils étaient ensemble, il osa passer ses mains sous le haut de Kayla pour aller poser sa main sur son ventre. Bien sûr au fond il avait encore un peu peur qu'elle réagisse comme elle l'avait déjà fait, mais malgré cela il laissa sa main ou elle était, la remontant tout doucement tout en continuant d'embrasser Kay'. Après un petit moment il attrapa le morceau de tissu sur lequel il tira afin de le retirer à le jeune femme. Ils n'étaient jamais allé aussi loin tous les deux puis qu'à chaque fois elle l'arrêtait alors qu'il posait sa main sur ses jambes.. Mais ce soir là, Charly avait vraiment qu'ils iraient jusqu'au bout. Elle ne lui en avait pas parler, n'avait pas laisser paraitre qu'elle était prête mais en fait il s'en fichait complètement car il avait comprit son message et tout ce qui l'importait c'était Kayla qu'il embrassait sans cesse excepté quand il allait poser ses lèvres dans son cou ou sur sa joue. A son avis, le plus dur était fait et c'est donc naturellement qu'il passa sa main dans le cou de Kayla, avant de descendre jusqu'à sa ventre jusqu'à rencontré la fermeture et le bouton de son jeans qu'il s'empressa de défaire. Il entendit alors un bruit. Il ne sut pas trop définir d'où il provenait et ce que c'était vraiment.. Il s'en fichait et était bien trop occuper à embrasser Kayla tout en commençant à retirer son jeans pour s'occuper d'un vase qui était tomber ou d'une porte qui avait claqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayla Arkansas Boyd
kay ' on my own
Kayla Arkansas Boyd

♣ messages : 1273
♣ date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : west eden


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeMar 29 Juin - 15:47

    KAYLA « j’espère que ça compensera ces heures de torture au théatre… »

    Chuchota t-elle dans un amusement, elle se sentait différente ce soir, elle se sentait plus libre qu’elle ne l’avait été avant et a vrai dire elle ne penseait a rien sauf a Charly qui a ce moment présent representait tout pour elle. Elle s’était toujours promis qu’avant de franchir ce cap cruciale qui, elle le savait, allait certainement un peu la changer, elle attendrait de voir si Charly l’aimait…Pourtant, elle ne le savait pas, elle n’avait toujours aucune idée de ce que le jeune homme qu’elle embrassait avec passion avait comme sentiments a son egard , elle avait l’impression de se trahir, de laisser faire le jeune homme, voir même de s’être emporter elle, vu qu’elle avait commencé alors qu’elle s’était jurer d’attendre…Au depart, sa virginité était venu dans le lot du personnage de « petite fille parfaite », mais finalement, elle avait arreter d’être ainsi pour les gens…après tout le jour ou ça arrivera, ou elle aura enfin partager une experience intime avec un garçon, cela n’allait pas être ses voisins qui allaient venir verifier ! Mais elle avait mit un point d’honneur que le garçon qui mettera Kayla Boyd dans son lit serra quelqu’un de spéciale et qu’elle aimera profondement…Quand elle regardait Charly ça qu’elle voyait, quelqu’un de speciale, il était si différent des autres, si différent de George, de James, de tout ces garçons qu’elle frequentait d’habitude, elle avait l’impression que lui voulait savoir ce que elle, pouvait vouloir, la preuve il avait fini par attendre pour elle bien qu’elle se rendait compte qu’il en avait très envie ne serrait-ce que par le nombre de fois ou il avait tenter coucher avec elle…même bléssé après s’être battu contre son propre père, il avait essayer ! Ce soir était pour Kayla un moment parfait, elle venait de feter le succés de sa pièce, venait de se rendre compte qu’elle aimait être sur scéne…mais au fond quelque chose la dérangeait encore, elle avait l’impression de faire ce qu’elle faisait de rage contre son paternel qui surement allait criser quand il apprendra que sa petite fille chérie s’était donné a ce garçon que personne ne voulait pour elle… mais elle était partie trop loin pour s’arreter a présent…elle se sentait très maladroite , il faut dire que c’était la première fois qu’elle était aller aussi loin , en tant normal, elle n’acceptait même pas qu’on pose sa main sur épaule quand celle-ci se retrouvait decouverte… Charly l’avait déjà embrasser a cet endroit. Elle sentit alors que Charly decida de prendre les choses en main, une fois debarasser de sa chemise, il souleva la jeune femme pour la poser sur le canapé et se mettre au dessus d’elle, tendis qu’elle passait ses mains sur son dos, elle sentit la peau de Charly sur son ventre, jamais ils n’avaient été aussi loin tout les deux et jamais elle n’avait laissé un garçon la toucher sur toute ces parties ou Charly passait sa main…George avait essayé mais il n’était aller qu’au dessus de son t-shirt et elle avait réagit et s’était enfui avant qu’il n’aille plus loin…Charly retira alors le haut de la jeune femme qui se retrouva en sous vetement devant lui, personne ne l’avait vu comme ça jusque la et encore moins un garçon, mais Charly c’était autre chose, comme toujours, cela ne la derangeait pas qu’il la deshabille, la regarde ou la touche, au contraire elle avait l’impression d’aimer ça…Elle sentit alors les doigts du jeune homme se balader sur le haut de son pantalon, prêt a lui enlever. Quand elle sentit le bouton de son jean ceder, elle sentit que l’action qu’ils allaient faire était de plus en plus imminante, qu’ils étaient sur le point de faire ce que Kayla avait longtemps redouté mais dont elle avait envie maintenand par la même occasion elle deboutonna a son tour le pantalon de Charly et le tira loin d’elle, son empressement firent qu’en un rien de temps le pantalon se retrouva a l’autre extrémité du canapé, a leurs pieds…Elle entendit alors un bruit qui dans un premier temps ne l’alarma pas, Addison Hill avait beau être un quartier tranquille, une porte qui claque, une voiture qui se garre bruyament, cela arrivait et cela n’allait pas l’empecher de continuer ce qu’elle était en train de faire avec Charly, elle passait ses mains dans le dos du jeune homme, elle n’arrivait pas a croire que ces muscles dont les filles parlaient sur facebook au travers de photo, elle était en train de les toucher, les cheveux dans laquelle elle passait sa main, son dos, son torse et son visage, elle aimait tout chez lui…Elle savait qu’elle était loin d’être la première fille a pouvoir faire ce qu’elle faisait contrairement a lui qui était le premier a toucher de la sorte ses formes, mais sur le coup, elle ne trouvait pas ça si grave, elle sentit alors quelque chose dans la pièce comme une présence puis quelque chose de violent, vient dans ses yeux , quelqu’un avait allumé la lumière du salon alors que celui-ci n’était pour l’instant eclairé que par la lumière lointaine du couloirs qui dans le salon éclairait a peine, permettant juste au jeune couple de se voir, elle sentit alors le poid de Charly se defaire d’elle, que faisait-il ? Etait-il en train de se lever ? Cela lui paraissait trop violent pour que ce soit cela, Kayla ouvrit les yeux et vit que c’était a vrai dire son père qui venait de tirer Charly en arrière pour ne plus qu’il soit sur elle et qu’il était en train de plaquer contre le mur, elle était trop surprise pour realiser ce qu’était en train de dire son père quelque chose comme « la touche pas », d’une voix violente, Kayla se rendit alors compte que son père venait de plaquer Charly contre un mur, elle ne conaissait que trop bien le temperament du jeune homme quand il était dans ce genre de situation, elle se leva d’un bond et se precipita entre son père et Charly, ne sachant pas vraiment lequel des deux allait frapper en premier. Kayla savait très bien qu’aucun des deux n’allait lui faire du mal.

    KAYLA « lui fait pas de mal ! » dit-elle sans trop savoir a qui elle parlait
    JULIAN « ne t’en mèle pas Kayla !
    KAYLA « pourtant j’ai bien l’impression que c’est de moi qu’il s’agit la !»


    Julian regarda sa fille de haut en bas , celle-ci realisa dans quel tenue elle était, elle ne portait qu’un simple sous vetement en haut et son jean avait le bouton grand ouvert laissant deviner son sous vetement du bas, elle se sentit rougir de honte, elle regarda autour d’elle et vit que son haut était poser sur le canapé a coté d’elle, elle n’osait pas bouger de peur que l’un des deux hommes frappe l’autre, elle tendit juste le bras attrapant le linge et le mettant rapidement histoire de cacher ce qu’elle avait laissé decouvert.

    JULIAN « je peux savoir ce qu’était en train de faire avec…Charly ? »
    KAYLA « ça ne te regarde pas…moi ce que j’aimerai savoir si ou tu était ce soir…»
    JULIAN « quoi ?! »
    KAYLA «ce soir…le soir de ma première représentaiton, le soir ou pour la première fois je montais sur scéne ou pour la première fois j’allais faire ce que j’aimais…j’ai cru pendant toute la pièce que tu était la…a me regarder avec fierté, a penser que tu était la a m’applaudir…pendant toute la pièce je penseais que tu était la et je m’inquietait parceque je me disais que Charly n’allait pas venir…je me disais qu’il n’aimait pas ça…et je pense pas que lui en aurait voulu…mais toi … quand les lumières se sont allumé et que je me suis rendue compte que la seule place vide était celle de mon père tu sais ce que ça m’a fait ? De voir que je m’étais trompé, que c’était Charly qui avait fait un effort pour moi et pas toi ? »
    JULIAN « Kayla…je…je suis désolée…mais ce n’est pas parceque qu’il est venu a ta pièce qu’il faut que tu couche avec le voisin ! »
    KAYLA « c’est encore la ou tu te trompe papa…Charly c’est pas le voisin pour moi…Charly c’est le garçon avec j’ai choisis d’être…J’en ai marre que tu t’inquiète pour moi par rapport a ça…alors que toi-même t’es même plus capable de revenir a temps pour diner…ça fait deux mois qu’on a pas partager de repas papa…alors qu’avant c’était toujours…Pendant que toi tu est…je ne sais ou…Charly il est avec moi et…je suis bien avec lui-même si toi et les autres vous étes determiné a penser le contraire… »
    JULIAN « Kayla…tu te rend même plus compte de ce que tu dit…tu ne l’as revu que depuis deux mois…»
    KAYLA « deux mois ou pas, pendant ces « deux mois » comme tu dit, il a été plus proche de moi que tu ne l’as été…pendant ces « deux mois », même quand il était a Monroe il me parlait plus que toi » dit-elle sechement
    JULIAN « Kayla…j’en ai assez, je veux…je veux que tu monte dans ta chamber…t’es visiblement trop buté pour parler ce soir, j’ai comprit que je t’avais froissé mais on en reparlerait demain…et je veux que toi Charly …tu sorte »
    KAYLA «tu sais quoi papa ? pendant toute ces années, tu m’as dit que je devais aller au bout de mes envie et que je ne devais laisser personne me mettre des batons dans les roues…ce soir c’est toi qui te met entre moi et ce que je veux…»


    Sur ce, elle prit la main de Charly, prit le pantalon qui était sur le canapé et la chemise qui était a ses pieds et entraina le jeune homme avec elle, elle monta les escaliers et ferma la porte de sa chambre derrière elle, elle posa les affaires de Charly sur le lit avant de passer ses mains sur son visage, sentant que toutes ces larmes qu’elle avait retenu pendant sa dispute avec son père étaient en train de gagner du terrain, elle ne savait pas si c’était de la colère de la tristesse ou de la honte, un melange amer des trois sans doute.

    KAYLA « je suis trop stupide…je suis…je suis pitoyable…

_________________
    don't rain on my parade... 161103niley1 don't rain on my parade... 002fkffs
    Right down the line it's been you and me
    And loving a music man
    Ain't always what it's supposed to be
    Boy, You stand by me
    I'm forever yours
    Faithfully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotdynamite.forumactif.org

♣ messages : 1093
♣ date d'inscription : 11/04/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeMar 29 Juin - 19:35

    Ce qui était entrain de se passer entre Kayla et Charly lui paraissait totalement surréaliste. Il avait encore du mal à croire qu'elle lui avait en quelques sorte enfin donner le feu vert pour qu'il puisse ce qu'il avait tant envie de faire depuis ce premier soir ou ils s'étaient tous les deux embrasser. Elle l'avait repoussé à chaque fois qu'il avait essayé et c'est vrai que ça avait été un coup du pour lui qui avait toujours eu l'habitude de voir les filles céder à ses désirs rien qu'en les embrassant ou en passant sa main sur leur corps. Avec Kayla, une fois de plus les choses était différente puisqu'elle voulait attendre.. Il ne savait pas trop ce qu'elle attendait en fait et il ne comprenait pas trop pourquoi il lui fallait autant de temps pour se décider à passer le cap avec Charly mais pourtant ce derniers avait accepter d'attendre. Ca avait été dur, il ne pouvait que l'avouer ; la voir tout les jours et se contenter de l'embrasser ou bien de toucher son visage, ses cheveux, son cou.. ça avait été un vrai suplice pour ce jeune homme de dix huit ans ! Pourtant il avait tenue le coup et avait réussit à contenir ses gestes. Au contraire ce soir, même si il avait encore un peu de mal à y croire, ils sentaient qu'ils étaient plus que jamais proche du but. Elle l'embrassait avec plus de fougue que d'habitude, avait déjà retirer sa chemise et passait ses mains dans son dos comme elle ne l'avait jamais fait. Bien sûr il était étonné par ce changement soudain de comportement chez elle, mais honnêtement il se fichait un peu de savoir ce qui lui était passé par la tête durant cette soirée, elle était maintenant sous lui, prête à franchir ce cap qui semblait si important pour Kayla.. alors franchement il se voyait assez mal s'arrêter comme ça d'un coup et lui demander pourquoi elle avait fait ça. De toute façon, il était bien trop content et enivré par tout ces gestes qu'elle faisait pour s'arrêter ne serait ce que quelques secondes. Il n'arrivait pas à décollé ses lèvres des lèvres ou de la peau de Kayla. Pour la première fois depuis qu'ils étaient ensemble - environ deux mois - Charly pouvait toucher la peau qui recouvrait son ventre, ses hanches, sa poitrine.. Il se disait qu'elle faisait peut être beaucoup d'effort pour lui étant donné qu'elle n'aimait déjà pas montrer ses épaules alors que là son haut venait d'être retiré, et il l'embrassait pour la remercier de céder enfin à la tentation mais aussi pour la remercier de lui faire confiance en partageant ce moment avec lui. Il l'avait comprit grâce à leur disccusion, sa première fois elle ne voulait pas la faire avec n'importe qui, elle voulait le "bon".. Charly ne savait pas si il était cette personne, car il ne savait pas vraiment ce que ça signifiait pour elle, mais en tout cas il était très fier et heureux qu'elle lui donne la possibilité d'être cette personne. Charly sentait que cette fois rien ne l'arrêterait et surtout pas Kayla c'est donc sans aucune crainte qu'il commença à défaire le pantalon de la jeune femme pendant qu'elle en faisait autant avec le sien. Il s'arrêta quelques instants de l'embrasser et la regarda tout en souriant, comme ci il avait peur que tout ceci ne soit pas réel mais juste un rêve qu'il pouvait faire. Il avait peur de se réveiller et de la voir juste allongé à côtés de lui entrain de dormir, comme d'habitude. Il passa alors la main sur le visage de Kayla et se rendit bien compte que tout était vrai. Il l'embrassa alors une nouvelle fois avant de descendre ses baisers dans le cou de la jeune femme, tout en continuant de faire glisser tout doucement le pantalon de cette dernière quand il sentit quelque chose l'aggriper. Il sursauta presque mais mit d'abord ça sur le compte d'un simple frisson qui avait pu parcourir son corps.. Puis ses lèvres se décollèrent du visage de Kayla et il se retrouva brutalement au fond du canapé, puis par terre, toujours entrainer par ces deux choses qui lui avait attraper les épaules. Au début, il eu du mal à comprendre ce qui se passait, il regardait le canapé duquel il s'éloignait sans le voir, puis Kayla qui venait de se redresser.. Finalement il leva la tête et fut horrifié en voyant que ces chose qui l'avait aggripé c'était des mains.. les mains du père de Kayla. A peine deux secondes plus tard, Charly se retrouva plaquer violamment contre le mur face à Julian qui le tenait fermement par les épaules lui faisait même un peu mal. Il essaya en vain de se libérer de son emprise et lorsque le père de Kayla commença à parler, le beau brun ne l'écouta même pas vraiment. Il se fichait pas mal de ce qu'il pouvait lui dire ! De toute façon il haissait cet homme plus que tout au monde et il n'avait en aucun cas le droit de lui dicter ce qu'il avait le droit de faire ou non : il n'était pas son père ! Bien sûr Julian l'aurait sans doute voulu vu tous ce temps qu'il passait avec Prudence mais ce n'était pas le cas.. Et bien de toute façon si cela arrivait - ce que bien évidemment Charly ne pouvait imaginer - il ne l'écouterait pas car cet homme était pour Charly qu'un monstre qui avait été la cause de l'enfer qu'il avait vécut durant huit ans ! Depuis quelques temps, Charly le rendait aussi un peu responsable du fait que Kayla ne soit pas bien à cause de son image et tout ça et ce qu'il venait de faire c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase.. Charly avait en effet réussit à se libérer des mains de Julian qui faisait pression sur ses épaules et il était prêt à lui mettre un coup de poing dans la figure quand Kayla vint s'interposer entre eux. Charly la regarda sans rien dire puis reposa un regard remplit de haine et de colère sur Julian. Si elle n'était pas intervenu c'était sûr, cela aurait finit en bagarre entre les deux hommes car Charly serrait les poings en les voyant tous les deux mais surtout en voyant Julian. Il le détestait tellement pour ce qu'il avait pu lui faire, mais aussi pour ce qu'il venat de faire c'est à dire gâcher un moment si important pour le couple. Et puis il y avait cette histoire qu'il n'était pas venu la voir en spectacle. Ca avait vraiment touché Kayla et lui tout ce qu'il disait c'était qu'il était désolé.. et encore Charly n'était même pas sûr qu'il se rappelait vraiment de quoi elle parlait. Mais de toute façon Kay' prenait sa défense et pour une fois elle osait se mettre contre son père, chose qui surpris beaucoup le beau brun qui décida donc de ne pas intervenir et qui essaya de se calmer petit à petit. Vint le moment ou bein évidemment Julian lui ordonna de partir, chose que Charly n'avait pas du tout envie de faire ! Par contre ce qu'il voulait c'était mettre Julian dehors - même si c'était sa propre maison - et reprendre là ou ils en étaient resté avec Kayla. Mais une fois de plus c'est elle qui prit l'initiative de faire quoi que se soit avant lui, et en annonçant à son père ce qu'elle voulait vraiment soit Charly, elle entraina celui ci jusqu'à sa chambre. Lui bien sûr la suivit, avec un léger sourire victorieux affiché sur le visage. Une fois de plus il était plus important que Julian et maintenant Charly en était sûr, Julian n'était plus le seul homme dans la vie de Kayla.
    Le jeune couple était donc maintenant dans la chambre de Kayla qui semblait boulversé par ce qui venait de se passer. Pendant un moment Charly la regarda ne sachant pas trop quoi faire. Peut être que ce n'était malheureusement pas le moment pour lui de la ramener.. mais après tout elle l'avait défendu, l'avait emmener dans sa chambre et avait dit devant qu'il était ce qu'elle voulait à ce moment... Alors tout doucement il s'approcha d'elle, quittant le lit sur lequel il s'était assis quelques secondes auparavant. Il arriva alors derrière elle et l'entoura de ses bras, passant une nouvelle fois sa main son le haut de Kayla.

    « Pourquoi tu dis ça ..?! Au moins pour une fois tu as tenu tête à ton père. - il s'arrêta pour aller poser ses lèvres contre le cou de Kayla - Pour une fois ce n'est pas lui qui a décidé pour toi.. Alors oublie le .. et le laisse pas gacher notre soirée.. »

    Une nouvelle fois il déposa un baiser dans le cou du Kayla puis il se remit devant elle pour aller poser ses lèvres contre celle de la jeune femme. Par la même occasion il passa ses mains dans son dos et la porta jusqu'au lit ou il la fit s'asseoir avant de l'allonger, reprenant lui aussi la même position qu'ils avaient avant d'être dérangé. Egalement il retira une nouvelle fois le haut de la jeune femme avant de glisser sa main jusqu'au pantalon dont il n'avait pu que défaire la fermeture et de nouveau il commença à faire descendre ce dernier sur les jambes de Kayla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayla Arkansas Boyd
kay ' on my own
Kayla Arkansas Boyd

♣ messages : 1273
♣ date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : west eden


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeMar 29 Juin - 23:17

    Kayla était particulièrement énervé et sur les nerfs, elle n’arrivait pas a croire que son père avait trouver si peu a repondre aux accusations qu’elle lui portait, il n’était pas venu a son spectacle, il n’avait pas daigné voir sa fille, il représentait tellement pour elle, il avait toujours été son héroe, l’homme qu’elle aimait le plus au monde, elle s’en fichait de tout ces garçons, ce qui comptait c’était que son père soit fier d’elle, qu’il lui dise « Kayla, tu est la fille que tout père rêve d’avoir », elle aurait tuer pour l’entendre dire ça…Mais depuis quelques temps, elle avait arrété d’esperer…Elle savait qu’au fond son père le penseait, qu’il était heureux d’avoir Kayla comme fille…mais il n’avait jamais dit ces mots exact bien qu’elle l’avait déjà entendu dire « je t’aime » de bon nombre de fois…pourtant ces « je t’aime » elle voulait l’entendre dans la bouche de quelqu’un d’autre, elle voulait que Charly lui dise ces mots, qu’il lui dise qu’il l’aimait, qu’il la voulait prêt de lui…Elle en venait a en oublier ce que pouvait lui dire son père quand elle était avec lui…Kayla se rendit compte que peut être Charly était une des raisons qui étaient que père et fille s’étaient éloigné…Le travail de Julian en était pour une grande partie, mais ce n’était pas tout, elle le savait, déjà quand son père avait apprit pour Charly et Kayla, un froid avait été posé dans la conversation. Puis, elle passait du temps avec son petit ami ce qui était normal…sauf que c’était la première fois qu’elle passait tant de temps avec un garçon et son père avait eu du mal a le voir, elle ne savait pas ce qui le genait le plus, la reputation de Charly…ou le fait que Julian voyait sa petite fille grandir et prendre une sorte d’envol, il devait penser que Charly était sa manière a elle de prendre son indépendance… c’est vrai qu’il la faisait evoluer, elle avait l’impression de grandir quand elle était avec lui , de sortir de sa carapace et surtout de son image…Mais Charly n’était pas que ça…elle se serrait contenté d’être son amie, de vouloir reprendre ce qu’ils partageaient quand ils avaient huit et neuf ans, qu’il suffisait qu’il monte dans un arbre pour qu’elle le fasse, quand il disait des gros mots, elle ouvrait de grand yeux et les repetait que quand elle était loin de son père ce qui provoquait de vrai fou rire entre Kaeden, Charly et Kayla, entendre de tel mots dans la bouche d’une petite fille comme elle, a l’époque les faisaient rire …Maintenand ce qui faisait rire le jeune couple par rapport a la jeune femme était sa pudeur, au depart elle n’en rigolait pas mais Charly avait réussi a rendre le sujet plus leger pour preuve, elle l’avait quasiment oublié ce soir la, préte a s’offrir au jeune homme…Oui, Charly c’était plus qu’un simple pretexte pour evoluer, c’était le garçon qu’elle aimait, avec qui elle voulait être pendant encore un petit moment…Sentir sa peau contre la sienne ne l’avait pas veritablement dérangé, au contraire, elle s’était surprise a aimer ça, a aimer le fait qu’il soit si proche d’elle et qu’il ne puisse avoir accés qu’a des endroits defendu aux autres, qu’il avait cette sorte d’exclusivité sur elle…Charly s’approcha alors d’elle, et passa ses mains dans son dos, il lui dit que pour une fois, elle avait tenu tête a son père, c’est vrai qu’elle n’en avait pas l’habitude, elle n’avait pas l’habitude de ne serait-ce que se disputer avec lui, elle était trop attaché a lui pour gacher une journée ou une soirée pour une broutille, souvent si elle sentait que le ton montait, elle disait qu’il avait raison et qu’elle était désolée, ce soir la avait été différent, elle avait été plus forte que d’habitde, elle avait dit a l’homme qui avait tant représenter pour lui qu’elle desirait être avec Charly…Charly dit alors a la jeune femme qu’il ne fallait pas laisser Julian gacher cette soirée, elle comprit immediatement ce qu’il venait de dire…et cette pensée lui paru au depart assez étrange…il voulait vraiment qu’ils continuent ce qu’ils étaient en train de faire après ce qu’elle venait de vivre ? Il ne realisait peut être pas ce que cette dispute représentait pour elle…Finalement le baiser que Charly deposa sur ses lèvres arriva a la convaincre de continuer ce qu’ils avaient commencé a entreprendre, il la souleva et l’allongea sur le lit, elle se laissa porter par le jeune homme et son envie, elle le laissa faire, il lui enleva a nouveau ce haut qu’elle avait remit…elle le laissa faire, elle sentit son pantalon descendre…oui, Charly elle ne l’abandonnerai pas pour son père c’était sur, elle n’allait jamais rompre avec le jeune homme pour faire plaisir a son paternel, celui-ci était d’ailleurs en train de devenir plus secondaire dans la vie de Kayla contrairement a Charly qui prenait de plus en plus d’ampleur, cela lui faisait peur, elle avait peur qu’au final, elle oublie son père pour Charly…Charly n’aimait pas Julian ce n’était un secret pour personne, mais au fond, elle ne voulait pas faire de choix, dans un monde idéal, père et petit ami s’entendrait a merveille et regarderaient le baseball ensemble…le monde n’était pas idéal et bien qu’elle en revait, elle savait que cela n’arriverait jamais, Julian et Charly n’allaient jamais s’entendre…Mais elle ne voulait pas avoir a choisir entre son père et son petit ami, c’était beaucoup trop insuportable, Kayla sentit son jean a la hauteur des genoux, laissant decouvrir entièrement ses sous-vetements que Charly allait vouloir très vite enlever pour pouvoir concretiser ce qu’ils avaient entreprit…Kayla decolla ses lèvres de celle de Charly au depart pour le regarder, regarder ce visage qu’elle aimait pourtant tant….Kayla sentit son visage changer d’expression a cause de cette souffrance qu’elle ressentait…elle penseait encore a l’expression de son père et a ce siége vide, elle s’en voulait de ce qu’elle allait faire…Elle se redressa et malgré elle, sentit ses yeux s’humidifier pour finalement verser des torrents de larme, elle mit sa main devant la bouche pour cacher ce que les sanglots pouvaient deformer sur son visage…Elle se redressa et remonta son pantalon, elle n’avait pas le courage de se lever pour aller chercher ce haut qui avait voler dans la pièce…au point ou ils en étaient, ce n’était pas grave qu’il la voit en soutien gorge, elle se mit en position assise continuant de pleurer, honteuse, se sentait pitoyable et stupide…

    KAYLA « je suis désolée Charly…mais je ne peux pas…je veux pas coucher avec toi parceque je suis énervée contre mon père…peut être que toi ça ne te derange pas…mais pour moi c’est quelque chose d’inacceptable… tu est trop important…je veux pas que ma première fois avec toi soit parceque j’étais énervé contre mon père…je veux le faire parceque je t’aime…pas parceque je suis en colère… (elle marqua une pause et regarda ailleurs croisant ses bras sur la poitrine comme pour la cacher) je suis désolée que tu ai assisté a ça et je suis encore plus désolée que ça m’affecte autant mais…même si tu l’aime pas ça reste mon père…ces derniers temps je me suis rendue compte que tu avait prit une place encore plus importante a mes yeux…je pensais pas qu’un jour ça arriverait…qu’un garçon puisse me faire douter de mon père…mais c’est ce que tu as fait…parceque…comme je te l’ai dit …avec toi je suis moi-même…le truc…c’est que je peux pas me permettre de le renier de cette façon…cet homme m’a sauvé d’un orphelinat Charly…il m’a permit de venir ici aux Etats-Unis, c’est grace a lui que je joue du piano, c’est même grace a lui au fond que je t’ai rencontré vu qu’il a voulu quitté New York pour West Eden qui était plus tranquille… je peux pas juste l’envoyer balader parceque tu est la maintenand et que ton opinion est certainement maintenand celui qui m’importe le plus…mais… (elle s’arreta regardant Charly) de toute façon…tu n’aime pas mon père je l’avais comprit…tu le deteste et j’ai remarqué que ça devenait reciproque…je ne sais pas pourquoi j’essaie de t’expliquer alors qu’au fond je sais ce que tu pense et je sais que ça ne changera jamais… (elle s’arreta realisant ce qu’elle venait de dire, cela provoqua de nouveau sanglot sur ses joues)je suis désolée…je sais même plus ce que je dit…c’est pas de ta faute…tout est de la mienne…c’est moi qui arrive pas a equilibrer entre vous deux…c’est moi qui ai voulu faire l’amour avec toi, penseant que ça me ferrait oublier ce chagrin…c’est moi qui maintenand suis ridicule…

_________________
    don't rain on my parade... 161103niley1 don't rain on my parade... 002fkffs
    Right down the line it's been you and me
    And loving a music man
    Ain't always what it's supposed to be
    Boy, You stand by me
    I'm forever yours
    Faithfully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotdynamite.forumactif.org

♣ messages : 1093
♣ date d'inscription : 11/04/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeMer 30 Juin - 0:40

    Charly préférait ne pas penser à Julian dans un moment comme celui ci. Comme il l'avait dit à Kayla il ne voulait pas que cet homme gâche cette soirée en sachant qu'il avait déjà gâcher une partie de la vie de Charly. Aujourd'hui il avait enfin la chance de pouvoir prendre sa revanche en sortant avec Kayla. Il savait que cela ne plaisait à Julian, et Charly s'en réjouissait. Bien sûr ce n'était pas la premire chose qui l'avait poussé à se mettre avec elle, mais on va dire que c'était une sorte de bonus ! Un bonus qui avait cependant un côtés embétant puisque le fait d'être le petit amis de Kayla l'obligeait à croiser le père de cette dernière un peu trop souvent à son gout.. Pourtant Kayla faisait des efforts et en général c'était elle qui venait passer des journées ou des soirées à la maison empéchant ainsi les deux hommes de se croiser et de se livrer à une bagarre qui pourtant planait depuis un moment sur eux. Un jour Charly allait éclater et il allait balancer à Julian tout ce qu'il pensait de lui et bien sûr les coups allaient suivre. Le beau brun espérait que ce jour , Kayla ne serait pas là car elle avait beau s'éloigner de son père ces derniers temps, le jeune homme restait persuader qu'il était toujours son héros, l'homme qu'il aimait et qu'elle appréciait le plus.. Cette dispute qu'ils avaient eu ce n'était pas grand chose.. surtout pas pour quelqu'un qui considérait qu'une vraie dispute entre parent et enfant commençait au moment ou l'un avait mit un claque ou un coup de poing à l'autre ! C'est pour ça qu'il ne s'en faisait pas vraiment et qu'il préférait continuer tout simplement ce qu'ils étaient entrain de faire avant d'être dérangé, de toute façon ils étaient trop bien partit pour s'arrêter maintenant et Charly avait envie plus que jamais d'aller au bout de l'acte avec elle. En lui permettant de glisser ses mains sur presque tout son corps ou encore de la déshabiller sans rien dire, Kayla avait montrer à Charly qu'elle était prête, qu'elle en avait envie, qu'il était le "bon" celui qu'elle attendait pour passer cette étape. Elle lui avait en quelques sortes donne carte blanche pour cette soirée et maintenant c'était à lui de mener le jeu. C'est à lui de s'occuper d'elle, de lui montrer quoi faire, lui qui lui avait répété qu'il était un expert en la matière ! Egalement, durant cette soirée, Charly avait comprit qu'il ne devait pas faire de faux pas et qu'il devait lui montrer un peu à sa manière combien elle comptait pour lui. Tout était très bien partie et malgré la petite dispute, le jeune homme avait réussit à la calmer un peu ou du moins il le croyait car d'un coups soudain, elle stoppa le baiser qu'ils étaient entrain d'échanger et elle se redressa la poussant presque. Lui resta incrédule devant cette réaction qu'elle venait d'avoir. Il ne comprenait pas et essayait de se dire qu'elle allait revenir contre lui dans juste quelques secondes. Elle avait besoin de prendre un peu son temps, okay il pouvait le comprendre.. C'est pour ça qu'il resta assez distant, se contentant de la regarder puis en allant pour la prendre contre lui pour la réconforter - il ne savait pas trop de quoi d'ailleurs - il s'arrêta. Ses bras retombèrent le long de son corps lorsqu'elle prit la parole. Il écouta sa longue tirade, restant bouché bé après tout ce qu'elle venait de dire... Il n'en revenait tout simplement pas ! Comment est ce qu'elle pouvait lui faire en sachant très bien qu'il attendait depuis deux mois maintenant pour elle ?! Elle n'avait pas le droit de le planter comme ça, alors qu'ils étaient quasiment près à passer à l'acte ! Lui était déjà presque nu et elle ne portait plus que ses sous vêtements et son pantalon qu'elle avait remit en vitesse, ils étaient trop près du but pour s'arrêter maintenant, et puis après tout c'est elle qui avait commencer ! Si elle n'avait pas enlever la chemise du jeune homme lorsqu'ils venaient tout juste de rentrer dans le hall d'entrée, jamais Charly n'aurait tenté quoi que se soit ! Elle le savait, il lui avait dit ! Il avait essayer trois fois et à chaque fois ça avait été un échec alors il la laissait faire, lui demandant juste de lui faire comprendre quand elle serait prête. Ce soir là elle l'avait fait le signe ! Ce n'était même pas un signe elle lui avait montrer qu'elle était d'accord et qu'elle avait envie ! Si son père n'était pas arrivé, Charly en était certains ils seraient encore tous les deux sur le canapé à partager ce moment si spéciale pour elle.. Charly se laissa alors tomber sur le lit, se retrouvant allongé les yeux rivés sur le plafond. Il passa sa main sur son visage en soupirant longuement puis il tourna la tête vers Kayla pour continuer à l'écouter. Il ne savait pas ce qui le dégoutait le plus dans tout ça, le fait qu'elle le plente une nouvelle fois - et là il avait vraiment du mal à le digéré - ou bien le fait qu'elle lui fasse finalement comprendre qu'il avait beau faire tout ce qu'il voulait, jamais il ne surpasserait Julian. Lui qui pensait pourtant avoir prit de l'avance sur le père c'était bien trompé en tout cas ! De toute façon il en avait marre de tout ça. Julian était devenu beaucoup trop présent dans leur conversation et par la même occasion dans la vie du jeune homme qui ne voulait qu'une chose l'oublier ! Lorsqu'il entendait son nom ses poings se serraient automatiquement et alors une immense haine l'envahissait l'obligeant à faire tout en tas de chose pour se calmer. Et là ce soir, il entendait celle qu'il aimait défendre cet homme que lui détestait et sur lequel elle avait elle même crier quelques minutes plus tôt. Elle s'était clairement opposé à lui alors comment est ce que maintenant elle pouvait dire tout ça ! Cette histoire le dépassait et lui semblait complètement irréaliste. Comment est ce qu'elle pouvait être si attaché à un homme qui était tout de même la cause d'une grande partie des souffrance que Charly avait pu enduré dans on enfance ?! C'est vrai elle ne le savait pas, il ne lui avait jamais vraiment dit pourquoi il épouvrait cette haine envers son père.. mais peut être qu'il était tant de le faire, de toute façon leur soirée était gaché, ça c'était clair alors autant aller jusqu'au bout.. Cependant, Charly resta un moment silencieux après que Kayla est terminé de parler. Il ferma même les yeux un instant, toujours allongé de tout son long sur le lit. Finalement il les ouvrit de nouveau, mais son regard resta fixé sur le plafond

    « J'en reviens pas que tu me fasse ça.. Comment tu peux me planter comme ça alors qu'on était à deux doigts de.. - il soupira, se redressa et se tourna légèrement pour être face à Kayla - Pourquoi est ce que tu m'as fait croire que t'étais prête alors ? Pourquoi tu t'es jeté sur moi si c'était pour tout arrêter ?! Kayla je sais que pour toi c'est pas si important mais essaye un peu de te mettre à ma place ! Ca fait deux mois que j'attends ça.. Deux mois que j'espère que tu vas me faire comprendre que t'es enfin prête, que tu vas me montrer que tu me fais confiance. Ca devient insuportable d'attendre comme ça et en plus tu oses me donner de faux espoirs ! C'est vraiment dégoutant ! - il la regarda puis se leva finalement du lit, récupérant ses affaires au passages. Peut être qu'il en avait dit trop et qu'elle lui en voudrait si il en disait plus, mais là il était trop bien partie et il avait trop de chose qui bouillonait en lui et qui ne demandait qu'à sortir. Il enfila son pantalon puis de tourna vers Kayla pour lui dire d'une voix qui montrait très bien son énervement - Et pour ce qui est de ton père et bien je suis désolé de ne pas être comme lui ! J'en ai marre que tu me fasse croire que moi je compte plus que lui alors qu'en fait c'est tout le contraire. J'en peu plus d'entendre parler de lui parce que je le déteste, je le hais et j'en ai assez qu'il me gache la vie - il marqua une pause, reprenant son souffle et essayant également de se calmer un peu - Mais tu sais quoi c'est avec lui que tu devrais passer le reste de ta vie si tu le trouve si géniale ! De toute façon quoi que je fasse je serais jamais aussi bien que lui. - il s'arrêta une nouvelle fois et décida d'enfiler sa chemise qu'il était à deux doigts de déchiré tellement la colère l'avait envahit. Il regarda Kayla et s'approcha du lit sur lequel elle était assise avant de reprendre d'une voix un peu plus calme qui laissant entendre cette fois plus de tristesse que de colère - Julian m'a fait souffrir Kayla, plus que tu ne peux le penser. C'est lui qui a gaché ces onze dernière années de ma vie et je ne le pardonnerais jamais.. même pas si tu me le demandais - Il s'asseya en face d'elle. Il baissa un peu la tête puis montra avec sa main l'une des nombreuses marques, et celle qui se voyait le plus, qui se trouvait sur son torse et qui restait ici pour le reste de sa vie - Cette blessure c'est mon père qui me l'a faite en me poussant violamment contre une table. Il venait juste d'apprendre que ma mère demandait le divorce..poussé par ton père... Il a été trop présent dans notre famille, trop proche de ma mère et c'est en parti à cause de lui que mon père est devenue ce qu'il est aujourd'hui. Il ne supportait pas de voir ma mère et ton père ensemble.. et pour se venger il nous frappait moi et Kaeden.. Mais moi j'ai continuer à vivre cet enfer, j'ai vécut les pires moments de ma vie à cause de cet homme qui avait encourager ma mère à divorcé sans penser que l'un de nous allait en subir toute les conséquences.. Alors ne me demande pas d'être gentils avec lui ou de le pardonner; Je ne le pourrai pas. Je ne pourrai pas pardonner quelqu'un qui m'a obligé à vivre avec un fou qui à la moindre saute d'humeur se jetait sur moi en me menaçant avec un couteau.. »

    Charly baissa à nouveau les yeux alors que pour prononcer cette dernière phrase il avait oser regarder Kayla. Il était possible qu'elle lui mette dehors, qu'elle le giffle en criant que tout ce qu'il disait était faux.. De toute façon il ne voulait pas spécialement qu'elle le croit sur parole, mais juste qu'elle se rende compte que cette homme si parfait avait fait beaucoup d'erreur qui avait blesser certaines personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayla Arkansas Boyd
kay ' on my own
Kayla Arkansas Boyd

♣ messages : 1273
♣ date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : west eden


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeMer 30 Juin - 15:58

    Kayla n’arrivait pas a croire que Charly était en train de s’emporter de cette façon pour …ça ! Elle était la, a demi nu devant lui, il l’avait toucher la ou personne ne l’avait toucher, elle l’avait embrassé, lui avait fait comprendre qu’elle pouvait aller aussi loin pour lui parcequ’il comptait plus que tout et il s’énervait parcequ’elle ne voulait plus ? De plus , ce n’était pas l’envie qui lui manquait mais elle n’avait vraiment pas la tête a ça, elle venait de se disputer avec son père, la seule personne avec qui elle ne se disputait jamais, elle lui avait dit ce qu’elle penseait sans avoir peur de pouvoir le blesser et elle savait qu’au fond elle l’avait bléssé, son père avait été tout pour elle, puis petit a petit , d’autres personnes étaient rentré dans sa vie et s’y étaient installé de façon definitive, il y avait eu Kaeden et Prudence qui étaient ceux a qui elle se confiait le plus, il y avait Bailey et Satheen, deux jeunes femmes qui étaient devenue ses meilleures amies…puis bien sur Charly…Charly qui avait debarqué dans sa vie tel une tornade qui avait complétement transformer son quotidien et qui lui apprenait chaque jour un peu plus a être elle-même… ce soir d’ailleurs, elle avait apprit qu’il y avait une autre Kayla, une qui aimait être sur scéne mais qui aussi n’avait pas peur de montrer qu’elle avait elle aussi des desirs et des envies, qu’elle commençait a être préte a se donner a Charly…mais apparamment ce n’était visiblement pas assez pour lui, il voulait aller jusqu’au bout des ce soir, d’ailleurs si Julian n’avait pas fait eruption dans le salon, Kayla ne serrait sans doute plus vierge a l’heure qu’il est. La jeune femme ne se sentait pas la force de hurler sur Charly et elle n’en avait pas l’envie, elle savait que son père était en bas et qu’il devait guetter au moindre son, aussi bien un hurlement de rage qu’un cri de plaisir…Elle ne voulait lui donner ni l’un ni l’autre … Elle se contentait d’être la, assise sur le lit, les bras cachant ces parties de son corps que pourtant Charly avait ce soir pu toucher… Elle ne comprenait pas ce qui lui était arriver, elle en avait pourtant eu tellement envie, elle avait apprecier passer ses mains sur le corps de Charly tout en sentant les siennes sur le sien, elle l’avait embrasser avec envie et passion lui faisant ainsi comprendre qu’il avait quartier libre qu’elle était sienne . Elle s’en voulait mais elle lui en voulait aussi a lui, de dire en ce moment qu’elle lui avait donner de faux espoir alors que ce n’était pas son but, de dire que c’était « degoutant », elle savait que le sexe était important aux yeux de Charly mais pas a ce point la, pas au point de le frustrer a ce point quand elle lui disait qu’elle n’était plus d’humeur a coucher avec lui, elle ne voulait pas en même temps qu’elle sentirait les baisers de Charly, penser a ce qu’était en train de dire son peur, elle ne voulait pas devenir excessive dans son plaisir juste pour que Julian l’entende et sache ce qu’on était en train de faire avec sa fille…Ce que ce garçon qui le detestait et que lui avait de plus en plus en mal a supporter était en train de faire avec sa fille chérie, celle qu’il bordait le soir, a qui il avait enseigné le piano quand ses doigts étaient encore trop petit pour l’instrument, celle pour qui il avait construit une balançoire et qu’il adorait voir habillé de robe et de nœud dans les cheveux … Elle avait envie d’être avec Charly quand cela se passerai et ne pas utiliser le jeune homme.Elle sentit alors que Charly s’énerva encore plus contre elle, elle sentit qu’il laissait ses nerfs se defouler, et elle esperait que Julian ne l’entende pas et qu’il ne vienne pas pour « calmer » sachant qu’il ne ferrait qu’empirer la situation, Kayla avait l’impression que Charly lui disait tout ce qu’il avait voulu dire a Julian…sauf qu’elle n’était pas Julian, elle n’était pas cet homme, il n’était que son père et elle n’approuvait pas tout ses faits et gestes…pourtant ce que disait Charly la blessait parcequ’il avait l’air de penser que Julian était plus important que lui dans le cœur de Kayla alors que depuis que Charly et Kayla étaient officiellement ensemble, elle avait toujours fait preuve du contraire… Elle s’était embrouillé avec lui (jamais aussi violamment) pour Charly, alors qu’avant ce soir, elle n’avait pas jamais eu de veritable dispute sur son père avec Charly, preferant eviter le sujet. Elle ne voulait pas dire a Charly qu’en ce moment, son cœur était entre ceux qu’elle considerait comme étant les deux hommes de sa vie. Son père et l’elu de son cœur. Qu’en ce moment et parfois même injustement, il avait tendance a se glisser du coté du brun bouclé qui la faisait rire et sourire et dont elle trouvait la façon de dire son prenom a elle était juste belle. Celui avec qui elle était en ce moment dans cette chambre et qui se defoulait disant ce qu’il pensait veritablement de la situation…Charly dit alors qu’elle ferrait peut être mieux de rester avec son père et qu’il ne serrait jamais aussi bien que lui. Kayla eu alors peur, peur que son père soit une raison qui pousserait Charly a la quitter, a aller vers une autre fille qui elle serrait d’accord pour coucher avec lui et qui n’aurait pas un père du nom de Julian Boyd…elle savait que ce specimen courrait les rues en ce moment et qu’il n’aurait pas de mal a s’en trouver une…Kayla s’était toujours jurer de ne pas avouer a Charly que plus le temps passait plus il était important et indispensable, sachant qu’elle ne savait même pas ce qu’il ressentait pour elle, juste qu’il tenait a elle un minimum et qui donc serrait l’alibi du pourquoi il restait la et n’était pas aller voir ailleurs…si elle lui disait que l’avis de son père devenait secondaire par rapport a celui de Charly, elle avait peur qu’il ne se pense supérieur et qu’il commence a vouloir excercer sa haine envers Julian en utilisant Kayla…

    KAYLA « je vois…t’as certainement raison…je suis degoutante de t’infliger ça…de te faire attendre alors que tu pourrais avoir toutes les filles que tu veux…je savais que tu y accordait de l’importance mais pas a ce point Charly…pas au point de m’en vouloir parceque je suis trop ailleurs pour y penser…j’étais prête Charly…j’en avais envie…pour la première fois j’avais envie d’être avec quelqu’un d’une autre façon, je t’ai laisser me toucher et me regarder la ou personne ne m’avait toucher ou vu…je te faisais confiance…mais vu ta reaction…je suis plus sur de rien… » Elle soupira et passa ses mains sur son visage pour effacer les traces que ses larmes avaient laissé, sachant qu’elle pourrait encore en avoir « tu dit que tu n’est pas assez important, que tu ne serra jamais assez important que mon père…Charly…c’est mon père ! Je n’ai que lui c’est ma seule famille…je penseais que toi tu comprendrait ça…Mais…c’est pas la seule chose sur laquelle tu te trompe… Je ne t’ai jamais demandé d’accepter mon père, je ne t’ai jamais demandé de faire un effort, pourtant rien ne me ferrait plus plaisir…mais j’ai toujours dit a mon père qu’il devait accepter notre relation, que tu était trop important pour moi pour que je laisse tomber, pour que je le laisse se mettre entre nous… Tu vois…je lui demande des efforts pour toi mais pas l’inverse…j’ai mit en danger la relation que je partage avec mon père pour toi…mais pas l’inverse…depuis que j’ai decouvert la nature de mes sentiments, je t’ai toujours mit en avant…alors je t’en supplie Charly…ne dit plus jamais que je te fait croire ce qui n’est pas vrai…. »

    Elle s’arreta, extenuée par tout ce qu’elle venait de dire, elle n’avait pas hurler mais avait hausser le ton, elle souffla se rendant compte que son souffle ne suivait plus le rythme, il fallait qu’elle se calme, ce n’était pas le moment de faire une crise, elle attendrait avant de prendre son traitement, elle ne voulait pas le faire devant Charly, c’est alors que le jeune homme commença a se calmer lui aussi et s’asseya en face d’elle, il venait de renfiler sa chemise mais l’avait laisser ouverte. Il lui expliqua alors que même si elle lui demandait, il ne pardonnerait jamais a Julian, les onze années d’horreur qu’il avait passé, Kayla ne comprenait pas, Charly lui designa une de ses cicatrices sur le torse…Kayla dans l’obscurité n’avait même pas attention au jeune homme très marqué, elle était estomaquer , surtout par la cicatrice qu’il lui montrait qui était plus importante que les autres, elle ne comprenait pas pourquoi il lui montrait ça avant qu’il ne lui explique, Kayla comprit alors pourquoi tant de haine liait les deux hommes, en particulier la haine qu’avait Charly a l’égard de Julian, Kayla se sentit mal a l’aise, elle le regarda silencieuse après qu’il lui ai tout dit, elle n’arrivait pas a croire ce qu’elle venait d’entendre…mais tout collait trop parfaitement, le temps que passait autrefois Prudence et Julian ensemble, le comportement de David par la suite, le divorce…tout coïncidait trop pour que ce ne soit pas vrai, Kayla regarda Charly completement interdite mais aussi bouleverser, elle approcha sa main de la cicatrice et l’effleura avant de grimacer de tristesse

    KAYLA « je suis désolée Charly…je savais pas…je savais pas…pardonne moi… »

    Elle posa son front sur l’épaule de Charly , elle aurait voulu l’embrasser le prendre dans ses bras mais elle avait beaucoup trop peur qu’il la rejette.Charly avait vecu des choses plus graves qu’elle et elle n’en avait pas tenu compte du fait que son propre père pouvait avoir quelque chose a voir la-dedans…

_________________
    don't rain on my parade... 161103niley1 don't rain on my parade... 002fkffs
    Right down the line it's been you and me
    And loving a music man
    Ain't always what it's supposed to be
    Boy, You stand by me
    I'm forever yours
    Faithfully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotdynamite.forumactif.org

♣ messages : 1093
♣ date d'inscription : 11/04/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeMer 30 Juin - 17:21

    Charly n'en revenait pas de ce qu'il était entrain de faire ; il se rhabillait alors que tout les deux n'avaient strictement rien fait ! C'était bien la première fois que cela lui arrivait, et il espérait aussi que c'était la dernière car il détestait ce qu'il ressentait à ce moment là. C'était un mélange de colère, de honte, de déception.. et puis il y avait son égo aussi qui venait d'en prendre un sacré coups. Il l'écoutait d'un oreille et ne savait plus trop si il devait rire ou bien s'énerver encore plus après ce qu'elle venait de dire. Elle ne se rendait pas compte de ce que c'était pour lui, de la difficulté qu'il avait à attendre parce qu'il l'aimait ! Il voulait partager ce moment si spéciale avec elle. Elle lui avait promit ! Ce soir elle lui avait fait croire qu'ils allaient enfin aller jusqu'au bout ! Et finalement là elle le laissait tomber. Oui sa réaction pouvait sembler exagérer mais pour un jeune homme comme lui qui avait toujours eu ce qu'il attendait des filles, c'était une énorme claque qu'il venait de se prendre ! C'est vrai qu'il avait pu la toucher pour la première fois depuis qu'ils étaient ensemble et cela lui avait fait extrèmement plaisir, mais ce n'était pas assez pour Charly. Il la voulait elle, il voulait aller jusqu'au bout. Il voulait partager ce moment avec Kayla parce que ça comptait pour elle et que depuis quelques temps, tout ce qui touchait Kayla touchait aussi Charly, sauf cette dispute avec Julian.

    « Mais c'est pas les autres filles que je veux Kayla ! C'est toi ! T'es la seule chose qui compte pour moi en ce moment et je pensais vraiment que tu comprennais à quel point c'est dur pour moi ce que tu me demande de faire.. Mais apparemment je me suis bien trompée.. En fait j'ai même l'impression que tu penses plus à ta petite personne qu'aux autres et à leurs sentiments. »

    Il la regarda un instant puis la laissa reprendre une nouvelle tirade où cette fois ci elle aborda le sujet que Charly détestait le plus ; Julian Boyd ! Ca lui faisait tellement mal de la voir attacher comme ça à son père, cet homme que lui trouvait tout simplement ignoble, menteur et manipulateur ! Il du se faire violence pour ne pas s'énerver encore plus qu'il ne l'était déjà car il le savait si il ne se contrôlait pas, ce n'était pas sur Kayla qu'il allait balancer tout ce vénin, mais plutôt sur la personne concerner par cette histoire, à savoir Julian qui devait d'ailleurs se trouver pas très loin de la porte de la chambre. Il devait être heureux de voir que malgré ce qu'il avait fait ce soir - soit louper un jouer si important pour sa fille - elle ne lui en voulait plus tant que ça.. elle prenait même sa défense face à Charly qui pendant un moment avait pourtant cru avoir prit le dessus. Il s'était mit le doigt dans l'oeil quand il avait cru que ce jour ellle était venu à Monroe, marquait le début de quelque chose de nouveau pour elle. Et il était déçu d'avoir cru que ces mots pourraient lui faire comprendre qu'elle était peut être trop proche de son père, qu'elle faisait trop attention à lui. Il s'en voulait aussi et se trouvait naif d'avoir cru un instant qu'il pourrait prendre la place de ce héros ! Oui c'est vrai sans lui elle ne serait pas ici. Il lui avait apprit énormément de chose, l'avait sortie de l'orphelinat.. mais ce n'était pas lui qui était passé à deux doigt d'une mort quasi certaines en voulant sauver Kayla d'un viole. Ce n'était pas Julian non plus qui était aller voir George pour venger la jeune femme, ce n'était pas lui qui avait ressentit tant de colère et qui avait bien faillit tuer un homme pour celle qu'il aimait. Ce n'était pas lui non plus qui avait écouté les chansons de Kayla, qui était venu la voir pour sa première fois sur scène ou encore qui l'avait aider à redevenir elle même. Non, toutes ces choses c'était Charly qui s'y était collé et si sur le moment il en était fier, il commençait à regretter tout ça parce qu'il avait tout simplement l'impression que cela n'avait servit à rien.. Comme ce qu'il venait de dire d'ailleurs. Cette histoire qu'il venait de lui livre sur Julian, David, Prudence et lui même. Il ne voulait en aucun cas la monter contre son paternel, ce n'était pas son but et de toute façon il avait bien comprit que se serait impossible.. mais il voulait juste qu'elle ouvre un peu les yeux sur ce qu'il était vraiment, sur ce que Charly avait vécut à cause de lui. Cette cicatrice qu'elle venait de frôler avec le bout de ses doigts était l'exemple même de ce qu'il avait pu vivre à cause de Julian.. Bien sûr David avait commencer à les frapper bien avant puisque Charly n'avait que trois ans lorsqu'il reçut sa première claque.. Mais la plupart des marques qu'il avait encore aujourd'hui sur lui datait d'un jour ou David était rentré à la maison et qu'il n'avait trouvé Prudence nulle part, cette dernière passant son temps avec Julian. Ou alors c'était Julian qui était dans la maison, tout sourire entrain de passer un bon moment avec la mère des deux fils Meadows qui payaient alors tous les deux pour ces gestes déplacés que la père de Kayla avait pu avoir, pour les gestes qui n'avait tout simplement pas plu à David. Il y avait tellement de marque et de cicatrice dont Charly pouvait encore faire l'historique.. Il y avait par exemple celle qui se trouvait sur son épaule ; elle datait d'un jour ou David était rentré. Ne trouvant pas sa femme, il était aller voir Charly qui jouait alors tranquillement dans sa chambre. Il lui avait demander ou était Prudence et si elle était avec Julian. L'enfant de huit ans avait répondu qu'il ne le savait pas - alors qu'en fait il savait que Julian était aller se promener avec Prue. Son père s'était énervé, avait renverser des photo, des vases laissant des morceau de verre répendu sur le sol.. Il avait ensuite frapper son fils, comme d'habitude mais ce derniers était tomber sur les morceau de verre d'où cette cicatrice sur l'épaule ou les nombreuses petites marques qu'il avait encore aujourd'hui et qu'il garderait toute sa vie.. Oui, il aurait pu dire à Kayla toute les blessures qu'il avait eu à cause de Julian mais il n'eut pas besoin de le faire car elle comprit dès ce premier exemple qu'il venait de lui donner. Elle vint poser sa tête contre son épaule après s'être excuser et lui ne bougea pas. Il baissa légèrement les yeux pour regarder son corps meurtis sur lequel il essayait en général de ne pas poser le regard. Très vite, il releva la tête. Son regard se perdit dans le vide puis il ferma un instant les yeux pour retenir des larmes qui menaçaient de couler sur ses joues. Il se refusait à pleurer. J'aimais il n'avait laisser l'émotion s'emparer de lui et depuis bien longtemps déjà il ne pleurait plus même quand son père lui cassait le bras ou le frappait de façon violente. Il avait développer une sorte de carapace, qu'il s'était forgé en vivant avec son père..mais ce soir, cette carapace commençait à se briser parce qu'en si peu de temps il était passé de l'amour à la haine. En lui bouillonait un mélange de honte, de colère, de peine, de tristesse.. Et ce regard qu'il avait poser sur ses blessures avait été le geste de trop. Il eut beau faire tout son possible pour se retenir, il sentit une larme glisser le long de sa joue. Il resta muet, sans bouger puis d'une main il repoussa doucement Kayla. Il baissa tout de suite la tête pour qu'elle ne voit pas l'état dans laquel il était.

    « Je suis désolé de t'avoir dit ça comme ça.. mais il fallait que tu le saches. - Il commença a reboutonner sa chemise tout en gardant la tête baisser - Je veux pas me battre contre lui Kayla.. Tu sais que je tiens beaucoup à toi mais.. cet homme à détruit ma vie et je crois pas que je supporterais encore une fois que tu prenne sa défense comme tu l'a fais ce soir.. De toute façon je sais que je ne peux rien contre lui, contre cette amour et cette admiration que tu lui porte.. Et j'en ai assez de me battre pour quelqu'un qui me dit que je suis un héros mais qui l'oublie quelques heures après.. »

    Les boutons de sa chemises étant maintenant tous remit, Charly fut obligé de relever la tête vers Kayla. Malheureusement il n'avait pas réussit à faire disparaitre ces quelques larmes qui s'écoulaient sur ses jours mais il espérait qu'elle ne les ai pas vu à cause de l'obscurité qui régnait dans cette pièce.. Oui, Charly refusait de montrer qu'il était blesser et triste, il refusait de montrer qu'il était toucher par toutes ces choses qu'il avait vécut.

    « C'est vrai qu'il a fait beaucoup pour toi et dans un sens il a aussi aider ma mère et Kaeden à s'en sortir... Alors peut être que c'est lui que tu devrais écouter, pas moi.. Peut être que les gens ont raison, tout comme lui.. Peut être que je suis pas le garçon qu'il te faut »

    Charly la regarda en en essayant d'essuyer ses jours avec le revers de sa main. Il passa alors son autre main sur la joue de Kayla puis dans ses cheveux. Il s'approcha d'elle et déposa un baiser au coins de ses lèvres avant de se lever pour se diriger vers la porte de la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayla Arkansas Boyd
kay ' on my own
Kayla Arkansas Boyd

♣ messages : 1273
♣ date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : west eden


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeMer 30 Juin - 18:35

    Kayla n’en revenait pas, elle était la sur le lit, face a Charly, il venait de lui dire quelque chose qui la touchait dans les deux sens…elle était touché de voir qu’elle était la fille qu’il voulait, qu’il n’en voulait pas des autres, qu’il la voulait elle…Kayla comprit alors…peut être que Charly n’était pas juste « en manque de sexe », ce n’était pas l’acte en lui-même qui lui manquait mais le fait que ce soit avec Kayla qu’il voulait le faire, il voulait que ce soit elle qui couche avec lui…peut être qu’au fond, il voulait la même chose qu’elle, profiter de ce moment avec l’autre et juste l’autre, ne pas penser a autre chose, et franchir ce cap decisif ensemble. Pourtant la suite de la phrase du jeune homme blessa profondement la demoiselle qui se sentait egoiste, pourtant elle ne l’était pas, elle n’avait jamais été comme ça, c’était quelque chose que normalement elle repugnait, pourtant elle avait l’impression de l’avoir été…C’est vrai que dans cette histoire de sexe , elle avait d’abord penser a elle, elle se disait que ce n’était pas grand-chose pour Charly, lui allait être sa première fois…quand a elle, il avait certainement arreter de compter…Il savait que ses lèvres avaient embrassé d’autres peau que la sienne, qu’il avait partager des moments avec d’autre femme …prenons par exemple Bailey…ou même Robyn. Mais Kayla avait besoin de se dire qu’elle n’allait pas être comme les autres, qu’il n’allait pas coucher avec elle comme il avait coucher avec les autres que lui, il se preoccuperait d’elle et de ce qu’elle ressentait…Kayla regarda Charly honteuse, elle s’en voulait d’avoir été comme ça…Par la suite, le jeune homme reboutonna sa chemise en disant que Julian avait detruit sa vie, Kayla l’écouta attentivement tout le regardant faire, elle n’arrivait pas a s’imaginer l’enfer qu’avait pu vivre Charly quand il était plus jeune, voir même il y a encore trois mois, elle essayait de s’imaginer cet relation père fils qu’ils avaient eu qui n’était pas l’idéal très loin de la…Elle avait toujours eu une relation parfaite et idyllique avec son père,le genre de relation ou on peut parler, rire, faire des choses ou juste être tranquille, elle lui faisait a manger , il lui reparait son velo, il essayait de lui enseigner l’économie, elle arquait a chaque fois un sourcils et il rigolait comprenant que ce n’était vraiment pas sa tasse de thé…Peut être que toutes ces petites choses allaient disparaitre…Maintenand elle avait plus l’habitude de se mordre la lèvre quand Charly lui disait quelque chose qui lui faisait plaisir ou elle rougissait quand il lui faisait comprendre qu’elle lui plaisait…Elle prenait sa main a lui quand elle allait d’un point a à un point b dans West Eden, elle lui souriait, l’embrassait, il la faisait se sentir plus vivante plus « elle », peut être qu’au fond, elle ne delaissait pas tellement son père, peut être que c’était le processus normale d’une jeune femme qui grandit, son père avait toujours été son héros, maintenand c’était le tour d’un autre homme de prendre cette place, un homme qu’elle aura choisis ou plutôt que son cœur aura choisit…en effet, appramment il avait déjà fait son choix et c’était tombé sur Charly. Bien sur ce qui rendait la situation difficile était la relation qui liait Charly et Julian, mais elle s’était promis de ne pas faire de choix, si l’un d’entre eux lui demandait, elle allait refuser de repondre, parceque personne ne remplace un père comme personne ne remplace celui qu’on aime…de toute façon , elle ne leur demandait pas la même chose, elle voulait que Julian l’accepte et s’occupe d’elle, elle voulait que Charly soit prêt d’elle l’aime et la laisse l’aimer lui…C’était pour elle deux choses différente, mais au fond…elle voulait être petite fille pour encore profiter de Julian mais en même temps femme pour gouter une independance que Charly pouvait lui offrir, Kayla avait dix sept ans, elle était plus proche de l’age adulte que de l’age d’enfant…Elle avait besoin de grandir et Julian avait fait tout ce qu’il était en pouvoir de faire pour elle, desormais il allait devoir laisser Charly s’occuper d’elle…Elle ne savait pas si sa relation avec le brun allait durer, elle n’en avait aucune idée mais elle se disait qu’elle le pouvait, qu’elle pouvait encore connaitre de beaux jours et que de toute façon, elle allait lui en donner les chances, elle ne laisserait personne gacher ce qu’elle partageait avec Charly…ce « personne » incluait tout le monde …même Julian. Charly releva les yeux sur elle et Kayla vit ces larmes, c’était la première fois qu’elle le voyait pleurer…elle, il l’avait déjà vu pleurer de tristesse, de colère, de joie et de peur, elle, elle ne l’avait jamais vu verser une larme, ces larmes sur les joues de Charly scellèrent le choix de la jeune femme. Charly passa une main sur sa joue puis embrassa le coin de ses lèvres avant de se lever prêt a sortir…Kayla prit peur…Etait-il en train de la quitter ? Etait-il en train de la laisser toute seule ? Kayla se leva rapidement et courrut jusqu'à la porte de sa chambre pour se mettre devant, elle realisa alors qu’elle était habillé en bas…mais très peu en haut…Elle attrapa le premier linge qu’elle trouva dans la commode placé juste a coté de la porte et enfila ce qui était visiblement un debardeur, elle fit une sorte de « non » de la tête a Charly, non elle n’allait pas le laisser partir, elle ne le laisserait plus partir, Kayla poussa Charly jusqu’au lit ou elle l’asseya, elle était completement paniqué et tremblait, elle avait si peur de le perdre, elle se mit sur les genoux de Charly pour être sur qu’il ne se rélève pas, elle passa sa main sur ce visage qu’elle aimait tant, elle passa sa mains pour effacer les traces de larmes, elle mit une main sur chacune des joues de Charly et le regarda dans les yeux, elle esperait ne pas pleurer , elle souffla pour se contenir…

    KAYLA « Charly…je ne sais pas ce que tu attend de moi…je ne sais pas ce que tu veux…mais moi je sais ce que moi je veux, je te veux toi…et je veux de satisfaire, je sais que pour l’instant je ne l’ai pas fait…mais ça va changer…je n’en ai plus rien a faire de ce que les gens peuvent penser de moi, je veux juste que toi tu m’aime en retour, mon père a toujours été mon héros mais depuis que tu es la, les choses commencent a changer…je ne suis plus la même…je…je crois que je suis vraiment moi…j’ai prit peur de tout ces changements parceque je n’étais pas habitué a faire confiance et a m’attacher a un autre homme …mais je grandit…je dois a laisser mon père un rôle plus secondaire et te laisser le premier rôle…C’est toi maintenand celui qui me definit…alors je le ferrait…je sais que je n’ai aucune preuve a te fournir…Je pourrai bien te dire n’importe quoi…mais je suis préte a tout pour que tu me fasse confiance, je serrai préte a maintenand si tu me le demande faire mes affaires et partir avec toi…la seule chose que je te demanderai c’est de me laisser une demi-heure… je veux te montrer que tu es celui que j’aime et pour qui je ferrai tout… (elle marqua une pause) en ce qui concerne ce qui s’est passé ce soir… je crois que j’ai voulu aller trop vite, je commence seulement a m’habituer a être moi-même et je me disais que ça allait te satisfaire, que tu allait m’aimer en retour si nous faisions l’amour…j’ai fait ça par peur…et c’est pas comme ça que j’ai imaginer ma première fois…c’est vrai que pendant longtemps je pensais que ça allait se derouler le soir de ma lune de miel, certainement en Nouvelle Zelande ou a Londres , il y aurait des bougies partout , une lègère brise d’été dans la chambre et c’était avec un sosie de James Dean…visiblement cela ne va pas être le cas (elle sourit timidement avant de reprendre) ce que je veux dire…c’est que je sais que ça ne va pas être comme ça…mais laisse moi au moins faire en sorte que ce soit quelque chose que je veux…je sais pour coucher avec quelqu’un il faut être deux et que toi aussi tu as a dire quelque chose…mais Charly, ce serra la première fois pour moi…tu serra le premier…et le plus important… (elle marqua a nouveau une pause et scruta a nouveau le visage de Charly) Croit le ou non Charly je t’aime…et personne ne pourra le changer…pas même mon père…la seule chose que je te demande c’est…que j’ai beau le quitter petit a petit pour être avec toi…ne me fait pas le detester…

_________________
    don't rain on my parade... 161103niley1 don't rain on my parade... 002fkffs
    Right down the line it's been you and me
    And loving a music man
    Ain't always what it's supposed to be
    Boy, You stand by me
    I'm forever yours
    Faithfully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotdynamite.forumactif.org

♣ messages : 1093
♣ date d'inscription : 11/04/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeMer 30 Juin - 22:35

    Charly ne savait pas trop si il était entrain de passer ses derniers moments dans cette chambre en compagnie de Kayla. Il ne se rendait pas compte de ce qu'il venait de dire et de ce que ça pouvait signifier. Il ne voulait pas rompre avec Kayla, même si ce soir elle l'avait déçu et blessé. Il l'aimait plus que tout et refusait que leur relation soit gâcher par Julian qui était il faut l'avouer le sujet principale de cette dispute tardive. Il ne serait pas arrivé, tous les deux seraient sur le canapé entrain de partager un moment unique, un moment que tous les deux attendaient, l'un un peu plus que l'autre apparemment. Mais pourtant après tout ce qu'il venait de lui dire, Charly avait besoin d'être seul, de réfléchir à tout ce qu'il avait oser à Kayla, ce qu'il lui avait avouer mais aussi tout ce qu'il avait découvert sur elle en seulement quelques minutes. Il lui avait trouver un côtés égoïste qu'il n'avait jamais vu auparavant. Il était triste de voir que tout ce qu'il avait fait pour elle jusqu'à présent, c'était comme si elle l'avait oublier, du moins c'était l'impression qu'il avait.. Il avait aussi trop honte d'avoir laisser couler quelques larmes devant elle alors que jusqu'à présent il avait toujours voulu lui montrer qu'il était fort, qu'il ne craignait rien ni personne.. Pourtant il lui avait fallut un simple regard sur ses blessures passé pour le faire craquer. Maintenant tout ce qu'il voulait c'était se retrouver seul, filer dans sa chambre à toute vitesse, tirer le rideau et fermer sa fenêtre pour pas avoir à regarder la chambre de Kayla. Ensuite il voulait s'allonger sur son lit et essayer d'égayer un peu cette fin de soirée à sa façon avec de la drogue, de l'alcool, n'importe quoi qui lui permettrait d'oublier tout ça sa colère, sa tristesse, sa déception, sa honte,... Il se sentait comme oppresser dans cette chambre qu'il était sur le point de quitter avant que Kayla ne vienne se mettre entre lui et la porte. Il retira alors sa main de la poignet prêt à écouter ce qu'elle voulait lui dire pour sans doute essayer de le faire rester encore un peu ici. Alors qu'elle n'avait encore rien dit et que tous les deux se regardait, Charly décida que c'était maintenant que leur histoire allait se jouer. Si elle réussissait à convaincre que leur couple était plus important que son père, si elle lui montrait qu'elle était vraiment désolé de l'avoir fait espérer.. Tout simplement si elle lui montrait qu'elle tenait vraiment à lui alors il resterait avec elle ce soir là et les jours suivant aussi.. Au contraire si elle ne se montrait pas convaincante et ne trouvait rien de mieux à dire que son père était toute sa vie et que Charly n'était que secondaire pour elle, alors ce derniers partirait. Il commencerait pas quitter cette chambre, cette maison puis il quitterait la vie de Kayla même si cette pensée le faisait atrocement souffrir. Il la regardait et espérait qu'elle réussisse à trouver les bons mots car il l'aimait et ne voulait pas la perdre, pas maintenant.. Pendant un moment il faillit partir avant même qu'elle n'ai pu parlé ; en la voyant remettre un haut avant de dire quoi que se soit, Charly ne pu s'empêcher de rire légèrement à cause de l'incompréhension de ce geste. Ils étaient clairement entrain de se disputer, même sur le point de rompre et elle tout ce qui l'importait c'était de ne pas se retrouver en sous vêtement devant lui alors que ce soir il l'avait pourtant toucher et regarder de long instant ! Il avait un peu du mal à croire qu'elle faisait ça au lieu de lui dire qu'elle ne voulait pas qu'il parte et le jeune homme leva les yeux au ciel se rendant compte que finalement il n'aurait même pas à attendre des explications ou le moindre mot de la part de Kayla. Il allait pour reposer sa main sur le poignet de la porte quand la jeune femme le poussa jusqu'au lit. Bien évidemment il fut surpris par ce geste et également par ce qu'elle fit par la suite. Il se retrouva donc assis, Kayla sur ses genoux qui tenait son visage entre ses mains.. Il la regarda sans rien dire. Ses larmes avaient maintenant cesser de couler sur ses joues, mais il voyait très bien que Kayla elle était à nouveau à deux doigts de craquer. Il n'aimait pas la voir comme ça, surtout que cette fois c'était de sa faute à lui. Il avait été brutale avec ces mots et avec les propos porté au père de Kayla.. Il refusait de la voir comme ça à cause de lui, alors très vite il ferma les yeux et se contenta d'écouter ce qu'elle disait, sans bouger, restant silencieux. Il avait si peur d'être déçu et d'entendre une nouvelle fois que Julian était trop important pour qu'elle le laisse de côtés pour Charly. Il ne savait pas comment il allait réagir si elle lui disait ça.. Peut être qu'il resterait immobile, incapable de faire quoi que se soit réalisant petit à petit que leur histoire était impossible à cause de cet homme qu'il détestait. Peut être qu'il allait s'énerver, pousser Kayla et partir sans lui dire quoi que se soit.. Peut être que de nouveau il allait laisser les larmes couler sur ses joues... Il ne savait pas et redoutait tant ce moment qu'il mit du temps à comprendre la signification de ces premiers mots. Puis elle ajouta que son père avait toujours été son héros.. sans même qu'elle est pu continuer sa phrase Charly baissa la tête et soupira doucement, prêt à se lever. Puis elle lui expliqua que maintenant Julian devait avoir le second rôle dans sa vie, Charly ayant le premier. A ce moment là, Charly releva la tête pour la regarder ne comprenant plus trop ou elle en était. Jusqu'à présent elle lui avait montré que Julian resterait le plus important pour elle et là, elle changeait d'idée. Est ce que c'était parce qu'elle avait deviné que c'était le seul moyen pour que Charly reste ? Oui, peut être.. comme elle le disait elle même, peut être que tout ça était faux, qu'elle le disait sans le penser mais il avait tout de même envie de la croire, sans lui poser plus de question sans lui demander de partir loin d'ici seulement avec lui. Il lui suffisait de la regarder dans les yeux pour voir que tout était vrai et qu'elle ne lui mentait pas. Elle en vint ensuite à parler de la soirée, ou plutôt du fait qu'elle avait finalement décidé que sa première fois ne se déroulerait pas ce soir là. Elle lui expliqua qu'elle était aller trop vite et en profita pour lui décrire cette première fois dont elle avait rêver.. Charly n'était pas en mesure de lui offrire tout ça. Il ne pourrait pas attendre jusqu'à ce qu'ils se marient - surtout que lui n'était pas trop pour le mariage - ils ne savaient même pas si leur couple dureraient assez longtemps pour parler de fiancaille ! Et puis jusqu'à preuve du contraire il n'était pas le sosie de James Dean ! Mais apparemment ce n'était plus ce qu'elle voulait, du moins c'est ainsi que le comprit Charly quand elle lui demanda de la laisser faire pour que se soit quelque chose comme elle le voulait elle. Une fois de plus le jeune homme sentit une touche d'egoisme dans les paroles de la jeune femme. Il l'avait bien comprit, pour elle, cette première fois elle était importante et lui était très honoré de partager ce moment avec elle - enfin si ils y arrivaient un jour - seulement, il se rendait compte que pour lui aussi ce moment serait spéciale.. Ce ne serait pourtant pas sa première fois, loins de la même.. mais se serait avec Kayla, celle qu'il aimait, celle qu'il était capable d'attendre depuis maintenant deux mois. Il savait que le jour ou elle se livrerait à lui, se serait une façon à elle de lui montrer qu'elle lui faisait vraiment confiance, qu'elle l'aimait sincèrement et surtout qu'elle tenait à leur couple.. Seulement elle n'était pas prête, pas encore et attendre encore sans savoir vraiment pourquoi, Charly n'en pouvait plus.. Bien sûr il y avait ses envies que tout jeune homme de son âge pouvait avoir, mais il y avait surtout comme une sorte d'énorme doute qui planait sur lui, sur leur couple.. Charly la regardait toujours, écoutant attentivement chacun de ses mots sans bouger, quand elle lui répéta qu'elle l'aimait. De nouveau Charly ferma les yeux et il resta muet un moment après qu'elle est finit sa tirade. Il détestait qu'elle lui dise ça car lui ne pouvait pas. Lorsqu'il se trouvait face à elle, ces deux mots ne voulaient pas sortir de sa bouche, comme si quelque chose à l'intérieur l'empêchait de sortir le verbe "aimer" devant Kayla.. et ça le tuait de l'entendre de la part de la jeune femme, sachant très bien que lui était incapable de lui dire. Il soupira légèrement puis ouvrit de nouveau les yeux. Il s'avanca de son visage pour aller son front contre le sien et passa sa main dans son cou.

    « T'as pas besoin de me fournir de preuve Kayla.. Je te fais confiance. Je sais que tu es sincère et je te remercie de me laisser cette place. Tu sais je veux pas prendre la place de Julian, c'est ton père et il restera ton père quoiqu'il arrive.. J'aimerais juste qu'il soit un peu moins présent entre nous parce que.. je le supporte plus. - il resta silencieux un moment, continuant de la regarder puis reprit en faisant glisser sa main sur le bras de Kayla - Pour moi aussi notre première fois va être spéciale et je veux qu'elle soit parfaite seulement.. attendre devient un supplice pour moi.. J'ai l'impression que c'est parce que tu me fais pas confiance, parce que je ne compte pas assez pour toi ou encore parce que j'ai fais une erreure.. Kay' tu sais que je respecte ton choix, mais comprends bien que pour moi aussi cette fois ci sera spéciale et importante. Ce ne sera pas seulement le jour ou on couchera ensemble.. Se sera aussi le jour où je me rendrais compte que toi et moi on est fait pour être ensemble, le jour ou j'en serais sûr et certains.. - il passa sa main sur sa joue - Et mon but n'est pas de de te faire détester ton père.. De toute façon je ne le pourrai pas. Je veux juste qu'il nous laisse tranquilles. J'aimerais aussi qu'il ne m'éloigne pas de ce que je veux vraiment.. toi. - La main de Charly glissa le long de la joue de Kayla pour aller caresser ses lèvres du bout des doigts puis son menton. Leur front qui étaient toujours l'un contre l'autre depuis que Charly parlait venait tout juste de se décoller, le jeune homme s'était légèrement éloigné d'elle. Il la regarda avant de baisser les yeux - Moi aussi j'aimerais bien te demander quelque chose.. enfin deux choses plutôt.. - il releva les yeux vers elle, réussit à soutenir son regard un moment puis se laissa finalement tomber sur le lit. Il fixa le plafond avant de passer sa main sur son visage - Premièrement j'aimerais que tu me promette que plus jamais tu ne fera ce que tu as fais ce soir.. C'est à dire me faire croire que tu étais prête alors que non. J'aimerais que tu attendes d'être sûr de toi que je me fasse pas de faux espoir de toute façon je le supporterais pas.. Deuxièmement.. Je voudrais que tu arrête de me dire que tu m'aimes parce que moi je suis incapable de te le dire. Et à chaque fois que j'entends ces deux mots sortir de ta bouche ça me fait mal parce que j'ai l'impression que tu n'attends que ça de moi.. mais pour moi c'est vraiment impossible à dire, je sais pas pourquoi.. Mais tu sais que je tiens énormément à toi.. »

    Ces dernières phrases étaient sortis alors que Charly avait les yeux fixés sur le plafond. Il avait un peu peur de la réaction qu'aurait Kayla, pas face à sa première requête, mais plutôt face à la deuxième qui était c'est vrai un peu étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayla Arkansas Boyd
kay ' on my own
Kayla Arkansas Boyd

♣ messages : 1273
♣ date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : west eden


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeJeu 1 Juil - 15:47

    Kayla tremblait et été a deux doigts de craquer, elle ne voulait pas et luttait pour ne pas que des larmes ne coule sur son visage, elle était completement bouleverser par ce qui était en train de se passer…Charly était-il en train de rompre avec elle ? Elle ne savait pas et cela la stressait d’autant plus, elle était en train de s’imaginer ce qui se passerait si il la poussait qu’il sortait de sa chambre et que quelques minutes plus tard, sans lui adresser un regard il fermerai les rideaux de sa fenetre…Elle ne le supporterai pas, elle ne savait pas ce qu’elle ferrait dans ce cas, elle se sentirait ridicule et humilié mais surtout detruite, elle ne se serrait pas montré assez bien pour Charly, elle n’aurait pas assez fait pour lui, elle se serrait contenter de ce que lui avait fait pour elle, elle ne pouvait concevoir une rupture, elle était folle amoureuse du garçon sur lequel elle était en ce moment assise, elle se sentait capable de tout pour lui alors non, il ne pouvait pas la laisser ainsi, la quitter comme ça…Kayla aura beau pleurer elle ne savait pas ce qui se passerait ensuite, elle savait juste que tout le monde lui dirait « je te l’avait dit » ce qui renforcera la souffrance, sa vie allait certainement redevenir comme avant, elle allait enlever ce pantalon et le mettre dans le fond d’un placard, elle allait recuperer ses robes de jeune fille sage, elle allait abandonner la troupe de théatre, elle ne pourrait de toute façon plus se montrer devant un public. Elle allait certainement recommencer a fréquenter les même personne qu’avant…peut être même George Sawyer, malgré le mal qu’il lui avait fait, elle ne se voyait pas rester seule…Bien sur il y avait Bailey et Satheen mais…elles étaient aussi amies avec Charly, ce n’était pas pareil. Elle savait juste que la seule chose qui allait changer par rapport a « son ancienne vie », c’était qu’elle ressentirait cette souffrance a chaque fois qu’elle passerait devant chez lui, a chaque fois qu’elle allait voir ses rideaux, a chaque fois qu’elle regarderait Dodgers ou qu’elle entendait parler de « Monroe ». Kayla ne voulait pas, Charly l’avait aider a s’ouvrir et ce soir en était le parfait exemple, elle avait réussit a monter sur scéne, elle avait réussit a s’opposer a son propre père…Deux choses dont elle se sentait incapable il y a de cela 4 mois. Non, Charly et elle devaient rester ensemble, elle ne voulait pas qu’il la quitte, qu’il la laisse a nouveau seul, elle voulait l’avoir prêt d’elle a n’importe quel moment et être prêt de lui quand il en avait besoin. Charly reprit alors la parole, ce qui rassura au depart un peu Kayla, elle avait tellement peur qu’il lui laisse le mot de la fin et qu’il s’en aille, prouvant qu’il n’en avait rien a faire de ce qu’elle pouvait lui promettre. Il était tellement imprévisible et impulsif qu’elle ne pouvait prévoir sa réaction et ce qu’il allait faire…il lui avait déjà prouver qu’il était capable de se battre et quelques minutes plus tard, être prêt a coucher avec elle. Ce genre de chose chez lui ,lui plaisait autant qu’elle ne l’inquietait, elle avait peur qu’un matin il ne se lève avec l’envie folle de passer a autre chose, de partir loin et de ne revenir que dans quelques mois, elle avait déjà vecu 8 ans loin de lui et elle ne voulait pas que cela recommence, surtout pas maintenand qu’elle s’était rendue compte qu’elle était amoureuse de lui. Charly colla son front a celui de la brune et declara alors quelque chose qui fit bondir le cœur de Kayla, tout d’abord, sa phrase laissait sous entendre qu’il n’allait pas rompre avec elle. Mais aussi et surtout que leur première fois n’était pas n’importe quoi pour lui non plus, parfois Kayla se sentait stupide de mettre autant d’importance sur un seul moment, tant de fille qu’elle conaissait, certaines étant même ses amies avaient des relations libre, couchait pour un soir et avait même ce qu’elles appelaient des « amitié améliorer », Kayla n’était pas comme ça, sa première fois mais aussi celles qui viendraient après, elle la gardait pour celui qu’elle aimait, a chaque fois qu’elle en parlait avec une de ses « amies », celle-ci rigolaient la prenait a l’épaule et lui disait « t’es vraiment trop mignionne Kayla… », Kayla ne savait pas si elle devait rire ou mal le prendre, de plus cela c’était accentué quand elle avait commencé a sortir avec Charly, George s’était déjà amusé maintes et maintes fois a dire que la virginité de Kay’ était « son affaire », elle detestait ça, elle s’était d’ailleurs énervé quand il avait apprit a tout le monde qu’elle n’avait encore jamais partagé de relation intime avec un homme, quand elle était dans le refectoire de la cafeteria, on lui disait ces derniers temps des « j’ai apprit sur facebook que t’était encore immaculé ma petite Kayla…mais tu sort pas avec le frère Meadows ? », Kayla soupirait, et se contentait d’hocher la tête, oui elle sortait avec Charly et était vierge …mais cela étrange aux autres avant qu’ils ne se disent « bof, ça peut être possible , elle va peut être juste jamais jusqu’au bout », et ce soir c’était ce qu’elle avait fait, elle avait clairement fait comprendre a Charly qu’elle aussi avait des envies et des pulsions mais elle n’était pas aller jusqu’au bout et elle s’en voulait d’avoir donné ce faux signal, ce faux espoir a Charly qui ne le meritait pas. Il venait de lui dire que c’était important pour lui et que ce serrait la preuve qu’elle lui faisait confiance mais aussi qu’ils étaient fait pour être ensemble, Kayla l’écouta attentivement. Il lui faisait confiance, il la croyait ce qui fit soupirer de joie la jeune femme qui avait eu beaucoup trop peur, il declara qu’il ne voulait pas que Julian se mette entre eux et intérieurement , la jeune femme se le promit, elle ne laisserait personne l’empécher d’être avec Charly, pas même son propre père. Puis Charly demanda a Kayla deux choses, il decolla son front du sien et la regarda avant de s’allonger sur le lit pour fixer le plafond tendis qu’elle était encore sur ses genoux, tout d’abord Charly lui demanda de ne plus faire ce qu’elle avait fait, lui faire croire qu’elle était préte alors qu’apparamment elle ne l’était pas…la seconde requéte du jeune homme étonna pour le moins Kayla, il ne voulait plus qu’elle lui dise « je t’aime » parcequ’il était incapable de lui rendre…Cette phrase blessa enormement Kayla mais elle ne voulait pas lui montrer, des leurs premiers moment ensemble, elle avait comprit qu’elle ne pouvait pas l’obligé a l’aimer et elle s’en était toujours voulu de lui avoir dit aussi rapidement…C’était le premier a qui elle le disait et elle ne s’était pas controler, depuis, elle se disait que de toute façon il le savait et qu’elle pouvait le lui rappeler , que de toute façon, il était au courant et que cela ne servait a rien de lui cacher. Kayla soupira, elle voulait l’entendre dire qu’il l’aimait et le fait qu’il ne puisse pas sema le doute chez la jeune femme, peut être qu’il n’arriverait jamais a l’aimer, peut être qu’il appreciait juste sa compagnie et parfois l’embrasser, qu’elle était justement une de ses amies avec un plus, ces baisers et ces conversations qu’ils pouvaient s’échanger laissant sous entendre l’envie de Charly de vouloir faire certaines choses avec elle…peut être qu’elle n’était encore que sa meilleure amie…elle ne le savait pas. Kayla regarda Charly quelques secondes sans repondre, elle se retira alors de ses genoux pour au depart se lever avant de finalement prendre place a coté de lui, étendue sur le lit, elle regarda dans un premier temps le plafond avant de finalement tourner la tête vers le jeune brun.

    KAYLA « je ne savais pas que cette première fois entre nous t’importais autant aussi…je suis désolée… » (elle marqua une pause avant de reprendre) « Charly…personne ne se mettera entre toi et toi, je ne le laisserai pas faire, je tiens trop a ce « nous » pour ça…je veux être avec toi…je veux que malgré ce que les gens disent et sous entende, malgré les rumeurs et les messes basses, ça fonctionne. Avec toi je suis moi-même parceque t’es le seul a qui je voulais bien le montrer… (elle s’arreta a nouveau longuement, scrutant le visage de Charly « je comprend que ce que j’ai fait t’ai bléssé et je m’en excuse, je ne le ferrai plus, la prochaine fois que je ferrai ce genre d’action, on ira jusqu’au bout parceque cela voudra dire que je suis préte…tu sais…tout ça me fait peur…j’ai peur de mal le faire, mal interpréter, mal le ressentir…le temps que je te demande ne serra pas long, je ne pourrai me permettre de te faire attendre encore trop longtemps surtout après ce que tu viens de me dire mais…il faut que je me rassure et me dise que ça va bien se passer, que je me rende compte de plusieurs choses » (elle soupira puis reprit) « ce que tu me demande Charly…c’est plutôt inatendu… je ne savais pas que je te blessais en disant ce que je ressentait mais c’est la dernière chose que je veux lors j’arreterai…je ne te le dirai pas tant que tu ne …tu ne puisse pas…je veux juste que tu sache que quand je le dit…c’est parceque je le ressent …pas parceque je veux que tu y reponde… »

    Au fond, c’était vrai même si elle esperait a chaque fois qu’il trouve la force de lui dire que lui aussi il l’aimait, a chaque fois qu’elle lui disait et qu’il ne repondait pas, elle ne regrettait pas pour autant de lui avoir dit, elle ne regrettait pas d’avoir dit ce qu’elle avait sur le cœur. Kayla prit alors doucement la main de Charly et posa ses lèvres très lègèrement sur la joue du jeune homme comme si il avait peru qu’il n’accepte pas ce geste et lui dise que ce soir, il ne voulait pas, pas après ce qu’elle avait fait.

_________________
    don't rain on my parade... 161103niley1 don't rain on my parade... 002fkffs
    Right down the line it's been you and me
    And loving a music man
    Ain't always what it's supposed to be
    Boy, You stand by me
    I'm forever yours
    Faithfully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotdynamite.forumactif.org

♣ messages : 1093
♣ date d'inscription : 11/04/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeJeu 1 Juil - 17:06

    Les yeux fixés sur le plafon, Charly réfléchissait.. Il réfléchissait à tout ce qui s'était passer se soir... En seulement quelques instant, il avait cru voir l'un de ses désirs s'accomplirent, il avait faillit se battre avec la personne qu'il détestait le plus sur cette terre, il avait été à deux doigt de passer le cap si important avec Kayla avant d'être déçu, il avait aussi pleurer.. Et enfin le jeune couple se disputait.. pour le première fois ! Il fallait bien une première fois à tout c'était certains mais honnêtement , Charly se serait bien passer de tout ce que lui ou elle avait pu dire. Son impulsivité était l'un des traits les plus marquant chez Charly, peut être celui qui le définissait le mieux. Il s'énervait très vite et avait quelques fois énormémement de mal à se calmer. Il s'emportait, devenait violent, disait des choses qu'il finissait par regretter mais ça c'est ce qui arrivait quand un petit garçon de dix ans adorable comme tout, partait vivre pendant huit ans avec un père violent. Oui, forcément ça laissait des marques, des séquelles que Charly ne pouvait pas renier. Il le savait si il était resté un peu plus longtemps face à Julian et que Kayla ne s'était pas mise entre eux deux qon poing aurait finit dans le visage de Julian.. et ça lui aurait fait un bien fou ! Peut être même que ça l'aurait empêcher de s'enerver autant contre les propos qu'avait tenu Kayla.. Heureusement face à cette dernière il avait réussit à se calmer - du moins pendant un moment - et c'était à partir de ce moment là que leur relation avait faillit prendre fin.. Oui, ils pouvaient le dire, ce soir ils avaient été à deux doigt de la rupture, une rupture que Charly aurait eu beaucoup de mal à digérer. En temps normal, lorsqu'il décidait de rompre avec une fille c'est parce qu'il ne l'aimait pas vraiment - de toute façon il n'avait vraiment aimer que Kayla et Jaimie dans sa vie. Par exemple avec Robyn.. ils étaient resté ensemble un peu petit moment quand même et ils étaient très attaché l'un à l'autre mais ils étaient juste deux amis qui aimaient se droguer et boire. Il couchaient ensemble quand ils en avaient envie mais voila à quoi se résumait vraiment leur histoire. Ce n'était pas quelque chose de fusionel et d'important pour Charly alors annoncer à Robyn qu'il la quittait pour Kayla n'avait pas vraiment poser de problèmes. Elle l'avait comprit et ils étaient même resté de très bons amis tous les deux.. Mais le jeune homme ne pouvait imaginer à quel point il souffrirait si Kayla et lui en venait à se séparer. Sans doute, il deviendrait désagréable avec elle dès qu'il la croiserait, comme pour se protéger et lui montrait qu'elle lui avait fait du mal.. En fait peut être même qu'il partirait, qu'il retournerai à Monroe pour reprendre sa vie de débauche qu'il avait avant de venir vivre à West Eden. Il recommencerai à cumuler les histoire d'une nuit et peut être même qu'il en viendrait à tenter une nouvelle fois de mettre fin à ses jours.. C'était peut être excessif, après tout il n'étais avec elle que depuis deux mois.. mais elle c'était Kayla, sa petite amie, celle qu'il aimait mais aussi l'une de ses meilleure amie. Oui, Kayla c'était tout ça et si il la perdait ce soir, il savait qu'il perdrait bien plus que "celle avec qui il sortait". C'était sûrement pour ça que cette idée lui avait traverser l'esprit alors qu'il regardait toujour le plafond de la chambre. Lui ne voulait pas rompre, il lui avait bien fait comprendre, ou du moins avait essayer.. mais peut être qu'elle en avait assez qu'il ne lui dise pas ce qu'il ressentait vraiment, ce "je t'aime" elle devait l'attendre et lui, lui avait demander de ne plus lui dire ça. C'est vrai qu'en y réfléchissant c'était assez étonnant comme requête étant donné que ces mots étaient sans doute ceux que tout le monde voulait entendre. Ils signifiaient qu'on comptait beaucoup pour une personne. Ils étaient sincère et pouvaient soulager bien des gens.. Mais Charly lui ne voulaient plus qu'elle lui dise.. pas tant que lui ne serait pas capable de sortir un "je t'aime" sincère à Kayla. Peut être que demain il en serait capable.. mais il ne se faisait pas d'illusion, cela durait sans doute encore pas mal de temps, peut être jusqu'à ce que Kayla soit prête à coucher avec lui. Car comme il lui avait avouer, ce moment aussi s'anonçait spéciale et important pour le jeune homme. Il ne savait pas exactement comme Kayla avait fait pour qu'il puisse penser cela quand on savait que sa première fois à lui il s'en fichait même un peu, il n'avait rien préparer, n'avait rien attendu de spéciale par la suite.. Il avait ça parce qu'il en avait envie sur le coups tout simplement. Alors que là, cette première fois avec Kayla, il l'attendait chaque jour plus en plus. Pas parce qu'il avait besoin de le faire - quoique ça commençait un peu à le travailler - mais surtout parce qu'il avait envie de partager ce moment si spéciale pour elle, comme il avait assisté à ces premiers pas sur scène ce soir là..
    Alors qu'il était dans ses pensées, Charly sentit Kayla se lever de ses genoux. Il eut alors peur qu'elle sorte de la chambre - bien que se soit la sienne. Il eut peur qu'elle lui demande de partir sans rien ajouter de plus.. car si c'était le cas, Charly ne serait pas comment comprendre tout ça.. Mais elle vint finalement s'allonger à côtés de lui. Il tourna la tête pour la regarder avant de reposer son regard sur le plafond puis il l'écouta. Ce qu'elle pu lui dire le rassura. Il était content de savoir qu'elle maintenant elle se rendait compte de l'importance qu'avait leur première fois ensemble pour lui aussi. Il était heureux de voir que petit à petit elle arrivait à passer outre son père et les rumeurs qui pouvaient courrire sur Charly, sur elle, sur leur couple. Puis vint le moment ou elle parla justement de la première demande du jeune homme. Il refusait qu'elle recommence ce qu'elle avait fait ce soir, cela le blessait trop mais aussi le decevait.. Et il ne supporterait sûrement pas qu'elle lui refasse ce coups encore une fois.. cela dit, ces mots réussirent à le rassurer un peu. Il ne savait pas quand serait la prochaine fois.. mais il était persuader que se serait la bonne et lui de son côtés ferait tout son possible pour que cela ne tarde pas trop.. Il en avait envie, ne voulait pas attendre encore quatre mois, alors il savait ce qu'il devait faire : essayer de la rassurer et lui montrer que tout se passerait pour le mieux. Finalement elle s'attaqua à la dernière requête de Charly, qui lui garda les yeix fixé sur le plafond. Il s'était douter que cela allait la surprendre, qu'elle n'allait peut être pas accepté parce que ça n'avait rien de naturelle de ne pas dire à quelqu'un qu'on l'aimait mais pourtant elle accepta pour le plus grand soulagement de Charly qui resta malgré tout silencieux et sans bouger. Il sentit la main de Kayla dans la sienne puis ses lèvres qui vinrent se déposer contre sa joue et à ce moment précis, le brun comprit qu'il n'avait pas tout gaché et que finalement leur couple n'était pas totalement détruit par cette dispute. Il esquissa un léger sourire et tourna enfin la tête vers Kayla. Il la regarda un momen et décida finalement de se mettre sur le côtés afin de pouvoir un peu mieux voir ce visage qu'il aimait tant mais aussi pour passer sa main sur la joue de Kayla.

    « Je comprends tout à fait que tu puisses avoir peur Kayla mais je te promet que tout se passera bien.. Mais je veux pas te forcer ou te presser. Prends ton temps et moi.. j'attendrais - il marqua une pause et dans un soupire il reprit - Excuse moi de te demander ça.. C'est pas d'entendre ces mots qui me fait souffrir, au contraire j'adore quand tu me le dis... Mais après je n'arrête pas de m'en vouloir parce que je peux pas te répondre. J'ai ce blocage qui m'empêche de te dire ce que je ressens et c'est dur parce que.. j'ai l'impression que tu te rends pas compte à quel point je tiens à toi et à que point t'es importante pour moi. - Il baissa légèrement les yeux, descendit sa main dans le cou de Kayla avant de la retirer du visage du la jeune femme pour la poser sur le lit - Je crois que j'ai peur moi aussi.. Peur de dire ces deux mots trop rapidement. j'ai déjà fait cette erreur une fois.. et je l'ai regretter trop longtemps pour prendre le risque de recommencer. - il releva les yeux vers elle et déposa un léger baiser au coins de ses lèvres - Je suis vraiment désolé Kayla.. Mais je te promet qu'un jour j'y arriverais.. »

    Charly essaya de focer un léger sourire pour rassurer Kayla mais aussi pour se rassurer lui même. En fait il espérait qu'un jour il pourrait lui dire ce qu'elle attendait de lui mais il ne savait malheureusement pas quand ce jour arriverait.. En tout cas ce n'était pas ce soir ! Et puis Charly n'avait pas la tête à ça. Là, trop de chose se bousculait dans son esprit, des choses qui l'empêcherait sans doute de dormir si il ne faisait pas vite quelque chose ! Ce dont il avait besoin pour se calmer réellement et évacuer toute la colère qui avait essayer de contenir c'était une chose que Kayla n'allait pas aimer. A ce moment là il avait envie d'aller dans cette maison juste à côtés pour fouiller dans son placard et récupérer n'importe lequel de ses produits qui lui ferait le plus grand bien ! Evidemment il voulait aussi rester là avec elle, mais il se doutait qu'elle ne voudrait pas, qu'elle ne le laisserait pas agir de la sorte devant elle. Il la regarda un moment silencieux, souffla un peu puis se redressa sur le lit pour ensuite se relever.

    « Il faut que j'y aille. Je.. je me sens pas très bien et j'ai besoin de.. enfin.. - il la regarda et passa sa main sur son visage avant de soupirer. - J'ai besoin de prendre quelque chose parce que je peux pas rester comme ça toute une soirée. »

    Il ne savait pas si il avait été clair.. mais Kayla était loin d'être bête.. Si Charly voulait prendre quelque chose ce n'était sûrement pas des somnifères ni même un petit cachet pour le mal de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayla Arkansas Boyd
kay ' on my own
Kayla Arkansas Boyd

♣ messages : 1273
♣ date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : west eden


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeJeu 1 Juil - 23:52

    Quand Charly commença a parler, a lui repondre, Kayla sentit son corps se détendre alors qu’elle était contre lui, elle ne voulait pas qu’il s’en aille, elle voulait qu’il reste avec elle encore une heure, peut être même deux, peut être même toute la nuit et la journée du lendemain, elle savait que demain, elle allait devoir avoir cette conversation avec son père, cette conversation qu’elle redoutait tant , celle ou allait devoir expliquer a son père de façon calme qu’elle était amoureuse et que malgré le fait que ce sentiment l’effrayait elle devait le suivre, faire en sorte d’être avec Charly, le laisser occuper une place importante dans sa vie, elle allait devoir lui expliquer qu’elle grandissait, qu’elle n’était plus cette petite fille de 4 ans, celle qu’il était aller chercher en Nouvelle Zelande, elle n’était plus cette enfant de 6 ans, celle qui se cachait dans ses jambes quand elle rencontrait des inconnus, elle n’était plus cette gamine de 9 ans, celle qui lui tenait la main tendis qu’elle attendais dans une salle d’attente d’un hopital, qu’on lui dise si oui ou non, ses toux fréquentes, ses epuisements fréquents, ses difficultés a respirer pendant qu’elle faisait du sport ou courrait trop longtemps, cela avait été d’autant plus long qu’on ne conaissait pas ses antécédents familiaux…Kayla devait faire comprendre que même si elle l’aimait, même si il était l’homme qui l’avait sauver durant son enfance et qui lui avait permit enormement dont être aujourd’hui aux cotés de Charly, elle devait petit a petit s’en detacher et devenir une adulte… Cela n’avait rien a faire avec le fait qu’elle ne l’aimait plus parceque c’était faux, son père elle l’aimera toute sa vie, elle savait qu’il serra toujours la pour elle et que même si elle n’avait pas ses yeux marrons, que leurs génes étaient totalement différents, leurs liens étaient autant fort que ceux d’un père et d’une fille de sang si ce n’est plus. Kayla avait peur de cette conversation, que son père ne comprenne pas ce qu’elle voulait dire et qu’il pense qu’elle l’abandonnait tout simplement pour « le voisin » comme il le disait si bien. Kayla regardait alors Charly, il venait de se mettre sur le coté, ce qui permettait a la jeune femme de croiser son regard, Charly passa une main sur sa joue, ce geste il le faisait si souvent et a chaque fois Kayla aimait ça, elle aimait ce geste tendre qu’il avait avec elle et qui montrait que Charly n’était pas que le garçon violent et impulsif que tout le monde montrait du doigt, il était aussi ce garçon qui savait être doux et tendre, qui savait ce montrer sous un autre jour que celui qu’on lui conaissait et que Kayla avait l’impression d’être la seule a voir, elle en avait assez de toutes ses personnes qui lui disait avec qui elle devait être…curieusement, tout le monde voulait qu’elle fréquente un garçon comme George Sawyer parceque « Charly la devergonderai et lui ferrait du mal », alors que c’était George qui avait tenté de la violer et c’était Charly qui l’avait proteger. C’était George qui avait voulu coucher avec elle de force, énervé et colérique alors que Charly avait accepté d’attendre pour la jeune femme qu’elle sois préte a partager cette expérience avec lui, c’était George qui l’avait gifler, sur cette joue que Charly caressait…C’était dans ses moments qu’elle avait envie de prendre la main de Charly et de dire a tout le monde la verité…mais elle ne pouvait pas, si elle avouait que George avait été comme ça, lui dirait que Charly l’avait frappé jusqu’au sang et le beau brun risquait de serieux problème…Et puis ce n’était pas vraiment agréable de dire qu’on a été a deux doigt de se faire violer, elle avait déjà eu tellement de mal a le dire a Charly a qui pourtant elle avouait tout…ou du moins presque. Charly alors qu’il venait de poser sa main sur sa joue, lui dit alors qu’il lui promettait que tout se passera bien quand enfin elle se decidera a coucher avec lui, il lui dit ensuite qu’elle devait prendre son temps et qu’il l’attendrait, cela provoqua un leger sourire rassurer sur le visage de Kayla , elle savait qu’il resterait et qu’il allait attendre qu’elle en ai enfin envie…Kayla ne se voyait pas le faire attendre encore tant de temps, elle avait comprit que malgré ce qu’il disait maintenand, cela était dur pour lui, mais elle ne voulait pas non plus tout bousculer, elle avait ce soir dans l’esprit qu’il devait en avoir assez d’attendre et cela l’avait pousser a réagir, mais elle ne devait pas. Elle devait attendre d’être préte de toute façon elle lui avait promis. Charly poursuivit en lui expliquant pourquoi il ne pouvait pas lui dire ce « je t’aime » qui la libererai intérieurement. Il ne pouvait pas il avait « un blocage » et c’était pour ça qu’il ne voulait plus qu’elle lui dise, parcequ’il ne supportait pas de ne pas pouvoir lui repondre, Kayla hocha lègèrement la tête de manière compréhensive, il expliqua alors qu’il l’avait déjà dit et que cela avait gacher leur relation, a cette fille et Charly, Kayla pensea alors a Jaimie, cette fille dont il avait déjà parler comme de son ex petite amie, son image était clairement imprimé dans sa tête, c’était peut être d’elle dont il parlait, sur le coup Kayla fut jalouse, jalouse de cette fille qui avait entendu Charly lui dire qu’il l’aimait, lui dire autre chose que « tu compte beaucoup pour moi », Kayla aimait quand Charly lui disait ça et elle le croyait…mais elle sentait desormais ces mots comme des « je ne peux te dire que je t’aime alors contente toi de ça… », Kayla baissa les yeux, elle aurait voulu lui demander si c’était vraiment de Jaimie dont il parlait…Mais elle n’osa pas…elle ne voulait pas lui demander, Charly se leva alors, lui disant qu’il avait besoin de « prendre quelque chose », cela alerta Kayla qui se leva d’un bond, elle ne voulait pas qu’il se drogue, elle ne voulait pas qu’il sorte qu’il aille se droguer avec ses « amis », elle ne voulait pas qu’il touche a tout ça, ces choses qui lui faisaient plus de mal que de bien même si il semblait penser le contraire, Kayla se posa contre Charly et mit ses mains sur son visage

    KAYLA « non non non non non, je veux pas, je veux pas que tu fasse ça, tu te fait du mal, tu me fait du mal, je veux pas que tu prenne ces…choses, tu n’en a pas besoin Charly , je t’en prie fait pas ça…tu es trop important pour moi pour que je te laisse te detruire, je t’en prit ne prend rien » – elle avait dit ça rapidement sans marquer une seule respiration, elle le regarda dans les yeux et comprit, il n’y avait rien a faire, il était tétu et n’allait pas s’empecher de se droguer ce soir, il avait été trop bouleverser, Kayla soupira de tristesse, s’empéchant de verser une seule larme malgré le fait qu’elle tremblait, elle posa sa tête sur le torse du jeune homme « si tu fait ça…je veux que tu reste ici…je supporterai pas de te savoir dans cet état dehors…je veux…que tu sois avec moi…même si je déteste pronfondement ce que tu va faire… »

    Elle n’aurait jamais accepté qu’on se drogue devant elle, mais la c’était différent, elle préferait supporter la vue d’un Charly drogué que l’inquiétude de le savoir dehors, complétement drogué avec des gens peu fréquentable qui serraient capable de le faire boire et fumer jusqu'à l’overdose et qui serrait encore capable de le laisser dans le caniveau de peur d’avoir des problèmes…Kayla soupira a nouveau et se decolla lègèrement de Charly.

_________________
    don't rain on my parade... 161103niley1 don't rain on my parade... 002fkffs
    Right down the line it's been you and me
    And loving a music man
    Ain't always what it's supposed to be
    Boy, You stand by me
    I'm forever yours
    Faithfully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotdynamite.forumactif.org

♣ messages : 1093
♣ date d'inscription : 11/04/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeVen 2 Juil - 14:10

    La réaction de Kayla n'étonna pas Charly. Il se doutait bien qu'elle n'allait pas lui faire un grand sourire et lui disant quelque chose du genre " Oui bien sûr, bah je vais venir avec toi ! ". Non, il l'avait bien comprit Kayla était contre la drogues, l'alcool et tout ces trucs auquel Charly était accro et c'était d'aillers l'un des problèmes principales pour eux. Auparavant, Charly n'avait fréquenté que des filles comme lui qui avait tendance à abuser de l'alcool et de toutes ces autres substances illicites, Robyn en était la preuve puisque c'était un peu pour ça qu'ils avaient décidé de se mettre ensemble ! Mais Kayla elle n'avait jamais toucher à ce genre de chose, elle n'y toucherait sûrement jamais et ce n'était pas Charly qui l'y forcerait. En effet, le jeune homme était tout à fait conscient que ce qu'il faisait n'était pas bon pour lui, il l'avait comprit en voyant certains de ses amis dans des états vraiment pitoyables mais pourtant cela ne l'avait pas empêcher de continuer. Au contraire, au fil des années il n'avait fait qu'augmenter sa consommation de cocaine, d'héroine, d'ecstasy et d'autre produit plus ou moins fort. Au début il avait commencer juste comme ça en soirée, un peu poussé par ses amis. Il voulait voir lui aussi ce que ça faisait. Il avait donc prit un comprimé d'ecstasy et bien sûr il avait adoré cette sensation qu'il avait alors ressentis ; il avait eu l'impression d'être plus heureux que jamais mais surtout cela lui avait permit d'oublier tout ses problèmes pendant plusieurs heures.. A la soirée suivante, il avait recommencer, puis finalement il était aller voir un ami qui lui avait fournit toute sorte de produits.. A partir de ce moment là, Charly était devenue totalement accro à tous ces produits en consommant tous les jours afin de chasser son mal être intérieur, sa colère, sa souffrance caché ainsi que sa solitude. Il était devenue un gros consommateur qui ne pouvait plus se passer des shoot et de tous ces comprimés qui étaient les seuls moyens qu'il trouvait pour être vraiment bien. Pendant une période il ne passait pas une heure pendant laquelle il était vraiment lui même, mais étant donné que c'était en partie à cause de ça qu'il avait fait ses tentative de suicides et donc que Jaimie l'avait quitté, il avait réussit à devenir un peu plus sage, même si il consommait toujours beaucoup. C'était à ce moment là que pour en quelque sorte chasser son manque il s'était remit sérieusement au sport, chose qu'il avait refait dernièrement.. Oui car depuis qu'il était avec Kayla, il l'avait remarqué sa consommation avait de nouveau diminuer contrairement à quand il était avec Robyn par exemple. Il ne voulait pas que sa petite amie le voit dans un sale état sans arrêt car il savait que cela lui faisait mal alors maintenant quand il se droguait il le faisait quand il était sûr de ne pas la voir le soir, ou lorsqu'il allait à des soirées puisqu'elle ne venait pour le moment jamais avec lui. De cette manière il arrivait un peu près toujours à être "normal" quand il était en sa compagnie même si la plupart du temps, lorsqu'il lui disait qu'il devait y aller c'était parcequ'il ressenait les effets du manques qu'il n'arrivait pas à supporter. C'était un peu ce qui se passait en ce moment il se sentait nerveux, ses muscles avaient tendance à se contracter seul .. et puis il y avait eu leur dispute.. Non Charly ne pouvait pas rester comme ça allongé sur le lit à regarder le plafond du la chambre de Kayla, il avait besoin de prendre quelque chose et vite ! Il aurait voulu partir comme ça, sans rien lui dire mais elle risquait de mal le prendre, de pas comprendre ce qui se passait chez lui alors c'est pour ça qu'il avait préféré lui dit tout en restant assez evasif sur le sujet mais elle l'avait comprit de toute façon elle le connaissait assez bien et puis elle savait que toutes ces rumeurs qui pouvaient courire sur lui n'étaient pas totalement fausses. Cela dit, il fit assez surpris par ce qu'elle lui demanda : de rester ici. Charly la regarda d'ailleurs étonné une fois qu'elle se décolla de lui. Il avait toujours pensé qu'elle ne voulait pas le voir dans cet état alors pourquoi lui demandait elle de rester ici ? C'est vrai, elle avait peur pour lui s'inquiétait mais Charly ne comptait pas aller voir Robyn ou un autre de ses amis ce soir là, il préférait rester seul..

    Je sais pas si.. - Charly la regarda et se rendit compte qu'elle tenait réellement à ce qu'il reste ici même si le voir drogué ne lui plairait sans doute pas. Il baissa un peu la tête se demandant si ça valait vraiment la peine de lui faire subir ça.. Son envie et son manque était il si important ce soir là..?! Malheureusement la seule réponse qu'il réussit à sortir de cette réfléxion fut positive. Il en avait besoin, tout de suite et il le sentait. Il soupira légèrement puis releva les yeux vers elle. - D'accord.. je reste ici.. - Il s'approcha d'elle et l'embrassa doucement avant de la regarder. Conscient qu'il allait la blesser avec ce geste, qu'il allait la décevoir il ne put s'empêcher de lui glisser dans l'oreille : Je suis désolé Kayla. - Il déposa un furtif baiser sur la joue de la jeune femme et reprit une dernière fois : Je reviens..

    Charly s'éloigna de Kayla assez rapidement puis finalement sortit de la chambre pour rejoindre celle de Robyn. Bien évidemment il n'avait rien prit n'ayant pas prévu qu'il aurait besoin de quoi que se soit ce soir, et il ne se voyait pas rentrer chez lui pour revenir après, de toute façon il en serait incapable. Il savait que si il prenait quelque chose dans sa chambre, il resterait dans celle ci pour la fin de la soirée ainsi que pour toute la nuit. C'est donc pour cela qu'il se rendit dans la chambre de la cousine de Kayla, chambre qu'il connaissait très bien pour y avoir passer de nombreuses heures. Heureusement Robyn n'était pas là et Charly pu tranquillement se diriger vers l'endroit ou la jeune femme cachait tous ses produits. Il prit ce dont il avait besoin en prenant soin de noter dans un coins de sa tête qu'il devrait rendre ça à Robyn un jour ou l'autre. Il se dirigea ensuite vers la porte de la chambre prêt à rejoindre Kayla mais il s'arrêta au derniers moment.. Elle allait déjà le voir sous l'effet de la drogue, elle allait le voir comme elle ne l'avait jamais vu.. et Charly ne voulait pas en plus qu'elle assiste au moment ou il se ferait une injection d'héroine, de toute façon elle avait pas besoin de voir ça. Il fit donc marche arrière et s'installa sur le lit de Robyn. Il prépara tout ce dont il avait besoin et finit par s'injecter une petit dose d'héroine à l'aide de la seringue. Un fois cela fait, il rangea très vite tout ce qu'il avait pu prendre puis se dépécha à retourner dans la chambre de Kayla. A peine eu il mit un pied dans la pièce que je le jeune homme commenca à ressentir les premiers effets qu'il aimait tant. Il sentit une sorte de chaleur envahir ton son corps, ces muscles qui se détendaient et cette sensation d'euphorie qui le fit d'ailleurs sourire. C'était comme une sorte de grand et totale soulagement. Pendant un moment il resta appuyé, le dos contre la porte ne voulant pas bouger. Il était bien, trop bien pour risquer de changer cela en se déplaçant.. Finalement après plusieurs minutes, il ouvrit ss yeux qu'il avaient fermé quelques instant et il aperçut le lit de Kayla bien que tout ça n'était pas très clair. Il s'avança vers ce lit avant de s'allonger dessus tout en lachant comme un long soupire de soulagement. Il ne s'était pas sentit aussi bien depuis le début de la soirée et au fur et à mesure que les minutes passaient il avait de plus en plus l'impression de s'éloigner de tout ça, tout ce qui l'avait blessé, déçu.. Il n'y pensait même plus sans esprit étant trop occupé par toutes ses sensations si agréable qu'il ressentait et qu'il percevait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayla Arkansas Boyd
kay ' on my own
Kayla Arkansas Boyd

♣ messages : 1273
♣ date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : west eden


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeVen 2 Juil - 16:11

    Kayla detestait savoir Charly dans un sale etat, le savoir en manque, le savoir avec toutes ces horreur dans le corps , que son sang avait ces saletés lui faisait enormement de mal, elle voulait le savoir en bonne santé et heureux sans que la drogue n’y soit pour rien, Kayla se sentait mal quand elle savait qu’il allait se droguer, elle n’était pas bête et savait quand il allait « retrouver ses amis » ce que cela signifiait vraiment…et il faut dire qu’au depart elle e supportait pas l’idée qu’elle n’arrivait pas a le rendre plus heureux que ces drogues…Elle avait l’impression que rien ne pourrait changer cela, qu’elle lui donnera toujours un sourire différent que quand il avait toutes ces sensations dans le corps…Au grand soulagement de la brune, son petit ami accepta de rester avec elle, Kayla savait que ce qu’elle allait voir n’allait pas lui plaire, mais au moins, Charly n’allait pas être loin d’elle, elle n’allait pas passer la soirée a s’inquieter pour lui , il allait être avec elle et pas avec n’importe qui. Charly embrassa Kayla, elle prit ça comme une sorte de baiser d’adieu, elle savait que quand il allait revenir, il n’allait plus être totalement le même, il allait être dans un etat totalement différent…Kayla soupira quand il s’excusa , elle le regarda affichant un petit sourire triste, elle était complétement devasté par le fait qu’il allait se droguer, mais elle voulait lui montrer que malgré ça, elle était la pour lui, même si elle devait supporter ce genre de chose. Charly sortit de la chambre, elle entendit ses pas s’éloigner puis s’arreter dans la chambre de Robyn, parfois Kayla avait tendance a oublier que tout ce qu’elle detestait comme chose que Charly prenait, sa voisine de chambre les prenait aussi , que des produits aussi infect étaient sous son toit, Julian n’en savait rien bien sur, Kayla ne se voyait pas « balancer » sa cousine, elle ne voulait pas de problème avec elle et cela n’allait rien arranger chez eux…Kayla s’éloigna du lit et en profita pour se deshabiller , elle n’avait même plus le courage de tout ranger, elle se contenta d’enfiler une sorte de short de nuit et de garder ce debardeur, elle se passa une main sur le visage et alla se posa prêt de sa fenetre, voir cette chambre, celle de Charly était étrange, son meilleur ami avec vecu la, celui qu’elle considerait comme son frère et son meilleur ami…maintenand c’était un beau jeune homme de dix huit ans qui y habitait : son petit ami. Il avaient beau s’appeler tout les deux « Charly Meadows », elle avait cette impression que ce n’était pas le même. Le petit Charly n’aurait jamais prit des substences jugé dangereuse et aurait écouter Kayla sur ce coup…Mais Kayla ne pouvait rien dire a ce Charly adulte, il devait déjà savoir ce que cela lui faisait quand elle le savait droguer, Kayla laissa tomber une larme sur sa joue, elle voulait courir dans la chambre de Charly, jeter toutes ces saletés par la fenetre, le prendre dans ses bras et l’embrasser, lui dire qu’il n’avait pas a prendre tout ça , qu’elle était la…Mais elle ne le fit pas, sachant très bien que Charly trouverai encore le moyen de trouver de quoi se droguer a nouveau et au passage, une dispute aurait été déclanché…Kayla se recroquevilla sur elle-même tout en regardant par la fenetre…Elle detestait que Charly se drogue a l’héroine ou la cocaine…après tout, il était sa drogue a elle, elle ne pouvait plus s’en passer, rien que le fait d’imaginer qu’elle allait devoir s’en separer, elle s’était mise dans tout ses etats, elle avait besoin de sa dose quotidienne qu’il lui fournissait en paroles, attentions et baisers…Kayla soupira , puis se mit a s’inquieter, il n’arrivait pas assez vite, pourquoi prenait-il tant de temps ? Pourquoi n’était-il pas encore la ? Kayla fut prise de peur, peut être que Julian l’avait surprit !? Si c’était le cas, elle n’imaginait même pas la crise qui allait se passer ce soir chez elle. Déjà, Julian apprendrait que toutes les rumeurs sur Charly étaient bien sur vrai et que c’était effectivement un droguer qui était avec sa fille, Julian devait a l’heure qu’il était, penser que Kayla avait perdu sa virginité, il allait surement y voir une confirmation dans le fait que le pantalon de Kayla était balancer dans un coin et qu’elle n’avait pas le même haut que tout a l’heure, il allait certainement croire que Charly prevoyait en plus de partager ses consomations avec Kayla ce qui était loin d’être le cas, car même si Charly se droguait, il ne voulait pas que Kayla se drogue elle aussi ce qui dans un sens rassurait la jeune femme qui savait que jamais son petit ami n’allait lui tendre un billet roulé, une seringue voir même une cigarette. Kayla de toute façon savait qu’elle n’y surviverait pas a cause de ses problèmes de santé mais lui après tout ne le savait pas…du moins pas encore car après qu’elle ai apprit a propos de son passé, du fait qu’il ai été battu, elle comptait elle aussi lui faire cette confession importante. La dernière chose qu’apporterai le fait que Julian ne croise Charly prendre de la drogue serront sans doute des ennuies a Robyn, chose qu’elle ne voulait surtout pas, sa cousine n’y était pour rien dans cette histoire et n’avait pas a payer elle aussi. Kayla fut rassuré par le fait qu’aucun son violent ne provenait d’a coté, si bien qu’elle se disait qu’il était peut être même partit…Puis elle entendit ces bruits de pas lourd , elle ne se tourna pas quand elle sentit la présence de Charly, quand entendit que la porte se refermait et qu’il n’avançait plus, les effets avait apparamment déjà prit…Elle voulait se donner le temps de se preparer psychologiquement a voir celui dont elle était amoureuse dans un etat secondaire, elle entendit alors le lit grincer signe que le jeune homme c’était certainement allongé…Kayla soupira lourdement et se leva pour se tourner, elle y vit un Charly etendu sur le matelas, Elle se rapprocha très doucement de lui avant de s’allonger a coté de lui, elle regarda le plafond avant de poser le regard sur le jeune homme, elle grimaça de douleur et de peine et ne put controler ces quelques larmes qui tombaient de ses yeux, elle posa sa main sur le torse de Charly et de l’autre, elle degagea des méches de son visage

    KAYLA « Charly…Je…je ne veux plus que tu fasse ça… »

    Elle l’embrassa sur le front sachant très pertinament qu’il ne suivrait pas son conseil, encore moins maintenand, elle le regarda a nouveau et se glissa sous la couverture du lit et se mit dos a Charly pour ne plus avoir a le regarder, elle ne voulait plus le voir dans cet etat, c’était beaucoup trop insuportable pour elle

_________________
    don't rain on my parade... 161103niley1 don't rain on my parade... 002fkffs
    Right down the line it's been you and me
    And loving a music man
    Ain't always what it's supposed to be
    Boy, You stand by me
    I'm forever yours
    Faithfully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotdynamite.forumactif.org

♣ messages : 1093
♣ date d'inscription : 11/04/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitimeMar 6 Juil - 16:56

    C'était cette sensation de bien être que Charly recherchait lorsqu'il se droguait ou buvait verre après verre. Il avait besoin de se sentir libéré et détendu comme ci rien autour de lui ne pouvait le déranger ou le mettre dans une colère terrible. Pendant ces moments là, lorsqu'il consommait par exemple de l'héroine, Charly avait enfin l'impression d'avoir ce repos dont il avait besoin depuis si longtemps. Sa vie n'avait jamais été facile non seulement à cause de son père qui le frappait, mais par la suite aussi à cause de l'éloignement qu'il avait du vivre puis de tous les problèmes qu'il avait pu avoir à Monroe. Jamais Charly ne pouvait s'allonger sur son lit ou même par terre et se dire qu'il ne pensait à rien, qu'il était totalement et complètement serein.. excepté lorsqu'il se droguait. C'est vrai que cela ne durait quelques heures parfois même seulement quelques minutes. C'est vrai qu'après il y avait les mauvais côtés de la chose qui lui revenait en plein visage, par exemple la gueule de bois le lendemain d'une fête ou bien l'effet de manque, et sa mauvaise humeur maladive lorsqu'il se droguait.. mais pour lui tout ça vallait le coups parce que pendant quelques temps il avait l'impression que son esprit était vraiment libre, il ne se rendait plus compte des choses qui pouvait le toucher d'habitude. Il avait l'impression qu'il ne profitait de la vie que dans ces moments là. Ce soir il aurait peut être du essayer de combattre un peu plus son manque et son besoin. Il aurait du rester dans cette chambre avec Kayla et parler encore et encore avec elle pour l'empêcher d'aller jusqu'à la chambre de Robyn jusqu'à ce tirroir qu'il avait ouvert pour prendre tout ce dont il avait besoin pour se faire son injection. Peut être qu'il n'aurait pas du obliger Kayla à voir cela même si dans un sens il n'était pas dans le pire des états. Il était simplement étendus là sur le lit, un grand sourire affiché sur les lèvres un comme en début de cette soirée. Il était à des kilomètres de tout ce qui pouvait se passer autour de lui et en fait il ne savait même plus vraiment ou il était. Comme d'habitude il sentait cette vague de chaleur qui l'envahissait avant de disparaitre puis il avait l'impression que tout autour de lui n'était que coton, quelque chose donc d'agréable et de rassurant. Il se fichait pas mal de Julian, il n'en n'avait même plus rien à faire de lui et ne pensait même pas au fait qu'il aurait pu rentrer dans la chambre à n'importe quel moment ! Il se fichait aussi du fait que Kayla l'ai une fois de plus repousser alors que c'était elle qui lui avait fait comprendre qu'elle en avait envie. Il n'en n'avait plus rien à faire de leur dispute, des mots échangés et de cette colère qui l'avait envie.. Dans un sens il ne se rendait même pas compte que Kayla était maintenant à côtés de lui. Il avait sentit le lit bouger, mais il n'avait pas ouvert les yeux. Il avait entendu ces mots qui lui paraissait venir de très loins, mais il n'y avait pas répondu ne faisant même pas vraiment attention au sens de cette phrase qu'elle venait de prononcer. Il avait aussi sentit ses lèvres sur son front ou sa main sur son torse mais une fois de plus il n'avait pas bouger.. il avait juste affiché un sourire encore plus franc, face à ces gestes qui ne faisaient que d'ajouter à ce moment déjà si agréable, un peu plus de bien être. Charly était loin d'être complètement hors de lui. Même si les choses autour du jeune homme lui paraissait si différentes, si agréable elle avait tout de même fait un effort lorsqu'il avait préparer ce mélange qu'il s'était injecter. Kayla était là et il ne voulait pas qu'elle le voit dans le pire état entrain d'avoir des hallucination ou incapable de faire quoi que se soit, alors il avait prit un peu moins que d'habitude se doutant bien que cela ne lui suffirait pas et que le lendemain matin il devrait recommencer afin de retrouver si on peut dire une dose normale pour lui..mais le lendemain matin il serait chez lui, enfermé dans sa chambre et Kayla ne serait pas là du moins il refuserait de la voir tant qu'il n'était pas un peu près dans son état normal. Ainsi Charly après une dizaine de minute ouvrit de nouveau les yeux et laissa son regard se fixé sur le plafond. Il ressentait toujours le effets de la drogues mais ceux ci était déjà légèrement atténué. Il resta silencieux et tourna doucement la tête vers Kayla qui dormait apparament.. En fait il ne savait pas si elle dormait.. Il n'en n'avait aucune idée étant donné qu'il avait un peu perdu la notion du temps. Il ne savait pas combien de temps il était resté dans la chambre de Robyn, combien de temps il était resté contre le porte et combien de temps il avait garder les yeux fermé. Ca se trouve il était ainsi depuis plusieurs heures et il était donc normal que Kayla est finit par s'endormir, surtout après la soirée qu'elle venait de passer ! Le jeune homme la regarda donc un moment, encore un peu endormit et la vision un peu brouillé puis finalement il se tourna et se colla contre Kayla comme il le faisait souvent lorsqu'ils passaient une nuit tout les deux. Il leva son bras qui tout d'un coup lui parut très lourd et vont le passer autour de la jeune femme pour ensuite la serrer un peu plus contre lui. Il posa par la suite sa tête sur celle de Kayla avant de regarder si elle dormait vraiment. Ne voyant aucune réaction de sa part il déposa un baiser sur sa joue qui fut un peu plus marqué qu'il ne l'aurait voulut puis il reposa sa tête contre celle de Kayla et tout en continuant de serrer la jeune femme contre lui, il referma les yeux pour finalement sombrer quelques minutes après dans un sommeil profond, jusqu'au lendemain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




don't rain on my parade... Vide
MessageSujet: Re: don't rain on my parade...   don't rain on my parade... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

don't rain on my parade...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Got Dynamite :: 
« WEST EDEN »
 :: just like our education :: lycée
-