.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Icon_minitimeMar 13 Juil - 18:30

    L’envie de sentir son corps contre le sien avait été trop forte pour qu’elle ne puisse lui résister. Aussi n’avait-elle pas hésité une seule seconde à lui ôter ce petit bout de tissus qu’était son t-shirt. Après quoi, elle laissa libre champs à ses doigts pour venir caresser la peau du beau brun qui semblait apprécier les gestes de Sarah, au vu des soupirs qu’il lâchait. Elle sourit de le voir dans cet état. Cet état dont elle était responsable.
    Alors que leurs lèvres ne semblaient en aucun cas vouloir se délier, ses doigts continuaient de parcourir son torse, s’arrêtant à chaque fois à la limite que lui imposait le jean du beau brun. Doucement mais sûrement, la jeune femme s’amusait à faire monter la température entre eux, pour toujours encore plus ressentir le désir qui avait prit possession de son petit corps. Le parfum du jeune homme la hantait, l’enivrait jusqu’à devenir saoule de lui (wow xD). Quand elle sentit un de ses doigts parcourir sa colonne vertébrale, elle ne pu empêcher son dos se cambrer sous le frisson qui s’empara d’elle. A chacun de ses baiser, la demoiselle devenait de plus en plus accroc à lui, à ses lèvres, son regard, son parfum, ses caresses. Comme si plus rien ne l’arrêterait, elle se sentait prête à tout. Près de lui, près de son cœur, et accrochée à ses lèvres.

    En quelques secondes, Sarah se retrouva à son tour sans t-shirt, qui fini sa course au beau milieu du salon. A l’intérieur de sa poitrine, son cœur s’emballait petit à petit, preuve de l’état dans lequel Kaeden la mettait. Puis, il la fit basculer. A présent couchée, la tête calée sur l’accoudoir, Kaeden vint se pencher au dessus d’elle. Plongeant son regard dans le sien, elle laissait ses doigts parcourir la peau de son dos qu’elle sentait frissonner sous ses douces caresses. La jeune femme avait fait le vide dans sa tête, et en oubliait même que dehors, des gens vivaient. Comme ci ce monde leur appartenait et comme si personne ne pourrait les empêcher de...s’aimer.

    Au fur et à mesure des minutes qui passaient, son souffle devenait de plus en plus saccadé, surtout lorsqu’elle perçu le regard du jeune homme fondre sur son corps avec désir et envie. Elle eut un nouveau sourire, se mordillant doucement la lèvre inférieure. Elle aimait se sentir désirée dans les yeux d’un homme, et encore plus quand cet homme lui accélérait inconsciemment les battements de son cœur. Ses doigts vinrent glisser dans ses cheveux, alors qu’il revenait à l’assaut de ses lèvres. Mais il ne s’y attarda pas, et fit glisser les siennes le long de sa joue, et parcouru son corps jusqu’au bas de son ventre. Pendant tout le trajet, Sarah avait fermé les yeux, cambrer le dos, envahie par les frissons qui affluaient avec force. La main de la demoiselle était restée dans les cheveux du beau brun, et ses jambes vinrent enrouler le bassin de Kaeden, afin que leur corps soient toujours aussi proches. Elle avait envie qu’il l’embrasse encore et encore, que ses doigts parcourent sa peau nue encore et encore, sans jamais s’arrêter. Elle avait envie de lui tout simplement, et ses soupirs la trahissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Icon_minitimeMar 13 Juil - 19:48

    Avec délicatesse, Kaeden déposait de brûlants baisers sur la peau légèrement dorée de la jeune femme. Ses mains caressaient sa fine taille, alors qu'il semblait redessiner les courbes parfaites de son corps avec sa langue. C'était une sensualité sans égal, et le simple fait de la sentir se tendre sous ses attentions, ainsi que ses mains passer dans ses cheveux, l'encourageait à aller encore plus loin. Il soupira, frôlant ainsi Sarah de son souffle chaud. C'était une douce torture que de contenir ses désirs. L'envie de lui retirer le moindre de ses vêtements et l'envelopper dans un épais tissu d'amour se faisait de plus en plus présente, mais se retenir, prendre son temps, lui donnait l'impression de décupler le plaisir qu'il pouvait éprouver en découvrant les délicieuses lignes de la blondinette. Il sentit les jambes de Sarah encercler sa taille, ce qui le fit légèrement sourire. Il descendit ses main sur le corps de la belle, effleurant sa poitrine, puis son ventre, et les stoppa sur le haut de son jeans. Il releva la tête, lentement, lançant un regard en direction de la jeune femme. Son sourire en coin s'accentua doucement, et il déposa un nouveau baiser sur sa peau, tout en déboutonnant le jeans. Oup's ! Avec habilité, il retira le vêtement de Sarah, le faisant glisser jusqu'à ses pieds, pour que ce dernier retombe finalement au sol. Il la sentit frémir, une nouvelle fois, et ne pu que s'en réjouir. Sa peau brûlante au contact de la sienne lui faisait littéralement perdre la tête. Dans un geste tendre, il passa ses mains sur les cuisses de Sarah, puis vint repositionner ses longues et fines jambes autour de sa taille, l'invitant alors à le faire captif d'une étreinte, à le ramener à elle... Remontant jusqu'à ses lèvres, il était si proche d'elle que la chaîne en argent qui pendait à son cou effleura dans une infime caresse son corps, passant entre ses seins, arrachant quelques frissons. Il avait envie d'elle, comme jamais il n'avait encore désiré une fille... Une femme.

    Il plongea son regard dans le sien, l'ancrant avec assurance, partageant avec elle cette si douce intimité. Puis sans un mot, il alla chercher sa main. Entrelaçant leurs doigts, il les porta à ses lèvres, les embrassa, et finit par guider cette fine main jusqu'à la boucle de sa ceinture. Partis comme ils étaient, Kaeden lui laissait tout le loisir de s'occuper de cette dernière. Il déposa de nombreux baisers dans le creux de son cou, soufflant doucement dessus, cherchant à l'attirer davantage contre lui. Est-ce que cela était-il seulement possible ?

    « Tu me rends dingue... » -murmura-t-il doucement, tout contre son oreille. Ses lèvres glissèrent sur son cou, puis le long de son épaule, repoussant la bretelle de son soutien-gorge, jusqu'à ce que cette dernière soit finalement chassée de sur sa peau fine. Tout chez Sarah était à cajoler... Elle était comme un voile de velours sur sa vie, et il sentait son coeur s'emballer et tambouriner dans sa poitrine à toute vitesse dès lors qu'elle le frôlait du bout des doigts, qu'elle l'embrassait, soupirait de plaisir... Il vint à l'assaut de sa seconde épaule, jusqu'à faire glisser la bretelle voisine, et jouer avec le tissu de son sous-vêtement.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Icon_minitimeJeu 15 Juil - 10:30

    Le jeune homme semblait prendre un malin plaisir à torturer la jolie blondinette de ses caresses et ses baisers qu’ils déposaient de part et d’autre de son corps. Baisers qui se voulaient de plus en plus passionnés, sensuels et brulants.
    Se délectant du contact de ses lèvres et de ses doigts sur sa peau dénudée, Sarah ne savait plus où donner de la tête. Le jeune homme semblait s’attarder sur les moindres détails, et la jeune femme appréciait sa façon d’opérer : à la fois doux et sensuel, tendre et brûlant de désir.
    La main qu’elle avait placée dans ses cheveux se voulait insistante ; se serrant nerveusement contre la tête du jeune homme, sans pour autant lui faire de mal évidemment. C’était le désir qui l’habitait qui commandait à présent chacun de ses gestes et de ses réactions face aux caresses du jeune homme.
    Son dos se cambra, son ventre se creusa, lorsqu’elle sentit le souffle chaud de Kaeden sur sa peau, qui remontait petit à petit vers ses lèvres, tout en laissant ses mains vagabondé sur son corps. Sa main de libre vint se poser dans le dos du jeune homme, qu’elle caressa avec une extrême sensualité, s’aventurant même bien plus bas qu’elle n’avait osé le faire jusqu’à présent. Alors qu’elle effleurait ses fesses par-dessus son jean, elle sentit les mains du jeune homme qui vinrent défaire le bouton de son propre pantalon. Lâchant un soupire de plaisir qu’elle ne pu empêcher de s’échapper d’entre ses lèvres, elle souleva doucement ses fesses afin qu’il lui enlève sans encombre son vêtement, acte qui les rapprocheraient encore un peu plus de leur envie, de leur désir final. Les yeux fermés, une main placée sur son nombril, les doigts de l’autre emmêlés dans sa chevelure blonde, Sarah se laissait totalement emmenée par Kaeden, qui alliait douceur et passion. Deux émotions qui auraient pu être totalement contradictoires et qui se mêlaient pourtant là à la perfection, donnant une toute autre dimension à leurs échanges fiévreux.
    Remontant ensuite vers le visage de la jeune femme, sa petite chaine en argent vint lui effleurer le haut de la poitrine. Un petit geste inconscient qui la fit une nouvelle fois frémir, éveillant un nouvel émoi chez elle. Ils semblaient vibrer ensemble, échanger chacun des frissons qui les parcourait comme s’ils devenaient peu à peu complémentaires au point de ne faire qu’un seul et unique être brûlant de désir à travers leur fusion.

    Se mordillant la lèvre supérieure pour ne pas se lâcher plus qu’elle ne l’aurait du à ce moment de leur ébat, la jeune femme ouvrit de nouveau les yeux, plongeant son regard bleu, devenu plus sombre par le désir qui l’envahissait, dans les yeux du jeune homme. Ne manquant aucun de ces gestes, elle soupira une nouvelle fois alors qu’il portait ses doigts à sa bouche, avant de venir les placer sur la ceinture, l’invitant ainsi à lui ôter ce pantalon qui commençait légèrement à les gêner.

    Le nez niché au creux de son cou, le jeune homme déposa de nouveau ses lèvres sur sa peau, alors que la main de la demoiselle vint se poser dans sa nuque, la caressant du bout des doigts, pour venir descendre ensuite le long de sa colonne vertébrale. Son autre main, placée insidieusement par Kaeden lui-même, venait de défaire d’un geste habile l’anneau de sa ceinture.
    Mais soudain, une pensée la traversa. Son frère. Et s’il rentrait plus tôt que prévu, à l’improviste ? Et si il les surprenait dans leur brulant ébat ? Sarah voulait que ce moment avec Kaeden soit parfait, et ne souhaitait en aucun cas risquer qu’ils ne soient dérangés, comme la dernière fois. Non. Surtout dans l’état dans lequel elle se trouvait, elle mettrait un bon bout de temps à se remettre, si un échec survenait. Elle était prise dans ses pensées, que bien qu’elle entendit parfaitement le murmure de Kaeden, elle n’en comprit pas vraiment le sens. Ses doigts qui venaient de déboutonner son jean s’arrêtèrent à mis chemin.

    « Kaeden… attend… »
    Murmura-t-elle alors que son dos se cambrait une nouvelle fois.

    La respiration saccadée, ses épaules se rétractèrent alors qu’il faisait descendre sa deuxième bretelle le long de son bras. Sa main revint sur la nuque du jeune homme, mais cette fois –ci, plus pour lui intimer de s’arrêter.

    « Il faut qu’on… aille dans ma chambre … »
    parvint-elle finalement à dire entre deux soupirs de plaisir.

    Même si elle risquait de faire retomber la température quelques secondes, Sarah se promit de la faire remonter encore plus haut, dès qu’ils auraient migré dans la pièce voisine. Lui s’était arrêté, comme si soudain, il n’osait plus bouger, ne comprenant pas pourquoi est-ce qu’ils devaient changer d’endroit. En quelques secondes, Sarah fut debout et, ramassant au mieux les affaires qui traînaient au sol, elle attrapa la main jeune homme, et l’entraîna avec sensualité dans sa chambre. Arrivés à destination, la blondinette lâcha les fringues au sol, ferma la porte d’un cou de pied et poussa Kaeden jusqu’au lit. Couché sur des draps satinés, elle se retrouva au dessus de lui à califourchon, plus brûlante que jamais de désir. C’était reparti. Partant à l’assaut de ses lèvres, elle l’embrassa avec passion, puis ce fut à son tour de descendre le long de son corps, déposant des dizaines de baisers sucrés sur sa peau.
    Elle n’avait pas pris le temps d’allumer une quelconque lumière, et ils étaient à présent plongés dans une semi-pénombre, la chambre étant uniquement éclairée par les réverbères de la rue qui pénétraient dans sa chambre par la fenêtre.

    Arrivée au bas de son ventre, Sarah se redressa délicatement, pour terminer ce qu’elle avait entreprit dans le salon : lui enlever ce jean qui les empêcherait bien vite d’aller encore plus loin. En quelques secondes, ledit pantalon rejoignit par terre le tas de leurs vêtements. Puis, se frottant à lui avec sensualité, la jeune femme remonta le long de son torse s’arrêtant de-ci de là, pour y déposer ses lèvres avec grace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Icon_minitimeJeu 15 Juil - 11:38

En murmurant ces quelques mots, Kaeden se dévoilait... Il mettait à nu la faiblesse qu'elle pouvait alors représenter à ce moment même. Il la désirait tellement qu'il s'en jugeait désormais accroc et qu'il en perdait littéralement la tête. Près à tout pour sentir son petit corps se presser contre le sien, ses mains glisser avec sensualité et douceur sur sa peau brûlante, ses lèvres demeurer à la merci des siennes. Il cajolait sa poitrine, se délectait du parfum de sa peau, appréciait le moindre de ses frissons et prenait plaisir à l'entendre soupirer. Exprimer à voix haute son état revenait à pleinement le reconnaître. Sarah n'était pas comme les autres, elle ne leur ressemblait en rien, et s'il était tant attirer par elle, s'il n'avait fait que penser à elle durant ces derniers jours, ça n'était pas anodin. Tel un aimant son corps l'appelait, et c'est dans le creux de son coup qu'il avait l'impression de pouvoir se ressourcer et prendre une pleine bouffée d'oxygène. Nul part ailleurs. Sous les doigts fins de la jeune femme, sa peau se consumait. Et il n'osait même pas imaginer son état lorsqu'elle finirait par lui ôter son jeans, maintenant qu'il venait de guider sa main jusqu'à la boucle de sa ceinture. Elle soupirait, se mordait la lèvre inférieure et n'en devenait que plus excitante. Gourmand, il n'avait pas pour autant cesser de l'embrasser, ne répondant plus tellement de ses actes, laissant ses sensations le guider vers un plaisir toujours plus fort. Il sentit la boucle se défaire,puis le premier bouton sauter, faisant monter d'un degré supplémentaire la température.

Cependant, Sarah se stoppa. Sa main vint crocheter sa nuque, alors qu'elle lui demandait d'attendre. Kaeden se stoppa, une pointe de surprise et d'incompréhension venant éclairer son regard. Comment ? Pour quelles raisons venait-elle de les stopper ? Elle reculait ? L'éventualité de la voir prendre la fuite à nouveau l'effrayait un peu, et lui faisait mal au coeur. Mais il pouvait le comprendre... Bien qu'à en voir sa cambrure, sa respiration haletante, ses muscles fins tendus sous sa peau caramélisée, il doutait de l'absence d'envie de passer une nuit avec lui. Ses interrogations s'envolèrent lorsqu'il entendit sa requête. Elle désirait se rendre dans sa chambre... Il la fallait d'après elle. Pourtant la perspective de lui faire l'amour sur ce canapé était des plus émoustillante. Pourtant, il n'eut pas son mot à dire, puisque déjà la jolie blonde se libérait de leur étreinte passionnée, et se relevait du sofa. Kaeden se redressa et resta assis quelques instants, observant les fines courbes de la belle alors qu'elle ramassait leur fringues, éparpillés un peu partout dans la pièce. C'est sa main qu'elle vint finalement chercher, et Kaeden ne se fit pas prier pour quitter le divan. Comme s'il était question de survie, ou tout du moins d'une irrémédiable attraction contre laquelle il ne pouvait pas lutter, il vint se coller tout contre elle, plaquant son torse contre son dos, sentant ses fesses tout contre lui, ramenant ses cheveux blonds sur le côté pour glisser ses lèvres sur son épaule, puis son cou. Ils avancèrent jusqu'à la chambre, et une fois la porte de cette dernière franchie, Sarah la referma d'un coup de pied et poussa Kaeden sur le lit. Il l'entraîna dans sa chut, l'amenant à se mettre à califourchon au-dessus de lui. Instinctivement ses mains vinrent se poser avec malice et envie sur ses fesses, la rapprochant toujours plus de lui.

Il eut droit à un nouveau baiser, passionné et sauvage... Comme si la belle tenait à se faire pardonner de l'avoir stoppé dans son élan, de l'avoir fait changer de pièce et donc d'avoir jeter un petit b-mol à la tension sexuelle qui régnait entre eux. Il y répondit avec un plaisir non dissimulé. Et lorsqu'elle entreprit de parsemer son torse de brûlants baisers, descendant jusqu'à son jeans, il ne pu que laisser échapper quelques lourds soupirs, chargés de chaleur et de désir. Il avait fermé les yeux, se laissant totalement allé, jusqu'à ressentir le besoin de la voir agir, d'être comme rassuré que cela était bel et bien réel et non le fruit de son imagination. Son regard se posa sur elle et il savoura la vision de ses formes, la lumière extérieure jouant sur ses courbes si sensuelles. Il l'aida à lui ôter son jeans, se surélevant quelque peu, et fut comme soulagé d'être libéré de cette prison de tissu. Ca n'était certes pas la dernière qui les séparait encore l'un de l'autre, mais il était fin prêt à s'occuper de ces frustrantes pièces de lingerie. D'une simple pression, il la fit remonter, alors qu'elle se pressait tout contre lui, ne cessant de faire croitre cette irrémédiable envie de lui faire l'amour. Il vint chercher ses lèvres, l'embrassa avec passion, caressant de sa langue ses fines lèvres rosées. L'une de ses main remonta le long de sa colonne vertébrale, et s'attarda sur l'attache de son soutien-gorge. Il dégrafa cette dernière, et retira le sous-vêtement en effleurant sa peau du bout des doigts.

« J'en ai vraiment très envie... » -souffla-t-il à son oreille, d'une voix qui trahissait un sourire coquin et gourmand figé sur son visage. Il embrassa sa tempe, puis lui mordit doucement le lobe de son oreille, avant de faire à nouveau glisser ses mains jusqu'à ses fesses et de jouer avec l'élastique de ses dessous. On ne pouvait pas être plus claire que lui dans une telle situation. Il venait de perdre pieds et c'est dans un océan de douceur et de passion, de désir charnel, qu'il était entrain de se noyer.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Icon_minitimeJeu 15 Juil - 14:34



    Et plus les minutes dans ses bras passaient, et plus Sarah se sentait partir à la dérive. Et plus elle devenait folle. Folle de lui, de ses lèvres, de ses mains, de ses caresses, de son parfum, du goût de sa peau, de ses soupirs, de ses frissons. Plus les minutes passaient, plus elle devenait accroc à Kaeden, et plus elle avait envie que cet instant dure pour tout jours. Quoi que… les plus beaux instants ne le sont-ils pas parce qu’ils sont justement passagers ? Après rien ne les empêchera de réitérer ce si beau moment passager…

    Elle avait préféré changer de pièce, au cas où son frère finirait le boulot plus tôt. Bien que l’idée de faire l’amour avec le jeune homme sur le canapé aurait été fort tentante, mieux valait être prudente, plutôt que de risquer une nouvelle gêne comme ils avaient connu avec Prudence. Alors avant que cela ne devienne impossible de bouger, ils s’étaient rapidement rendu dans sa chambre, afin de continuer comme bon leur semblait ce qu’ils avaient entreprit de faire. Le désir qui avait grandit en eux n’avait cependant pas disparu pendant les quelques secondes où ils se déplacèrent et très vite, leur ébat amoureux pu reprendre là où il s’était arrêté. Plus désirable et désireuse que jamais, la blondinette avait pris les choses en mains, et parcourait à présent de ses lèvres, le corps du jeune homme, soupirant sous ses caresses. Elle prenait plaisir à le voir frémir, et le voir ainsi avait le don de l’exciter encore plus. Une fois le jean retiré et laissé négligemment au sol afin qu’il ne les gêne désormais plus, Kaeden fit remonter Sarah. Elle prit soin de venir à lui doucement, parsemant son torse de tendres et légers baisers, souhaitant le mettre dans un état encore plus désireux qu’il ne l’était. Sarah prenait son temps, voulait faire durer ce moment encore et encore. Leurs corps collés l’un contre l’autre, elle sentait entre ses cuisses l’excitation de Kaeden monter, ses muscles se tendre dans de nouveaux frissons. Elle s’attarda dans son cou, s’enivrant de son odeur dont elle se sentait déjà dépendante. Puis ses lèvres collées aux siennes, elle frissonna sous les doigts experts du jeune homme qui, caressant d’abord son dos, virent dégrafer l’attache de son soutien-gorge, dévoilant ainsi à nue sa poitrine, tendue par le désir qui avait pris possession de son organisme. D’un geste doux, Kaeden y déposa ses doigts, comme si il touchait une perle rare. Elle nicha son nez au creux de son épaule, y déposant de nouveaux ses lèvres, et en entendant ce qu’il venait de lui murmurer à l’oreille, un sourire à la fois angélique et coquin s’afficha sur son visage. Cette fois-ci, nullement perturbée par des pensées extérieures, elle comprit l’entière signification des ses paroles, et, elle prit quelques secondes pour répondre, remontant sa bouche jusqu’à son oreille, en caressant sa peau du bout des lèvres.

    « Ca tombe plutôt bien, ça… »

    Sa voix n’était que murmure, mais on pouvait y déceler tout le désir et l’envie qu’elle ressentait en cet instant. Avec une extrème sensualité, elle mordilla le lobe de son oreille, puis descendit de nouveau ses lèvres dans le cou du jeune homme, dévia sur sa joue, à la comissure de ses lèvres, ses lèvres, son autre joue, jusqu’à son autre oreille, où elle reprit dans le même ton :

    « … parce que j’en ai vraiment très, très envie aussi. »

    Doucement, elle fit glisser ses lèvres jusqu’à son torse, puis descendit le plus sensuellement possible jusqu’à son bas ventre. Le dévorant de baiser plus brûlants les uns que les autres, elle joua pendant quelques secondes avec l’élastique de son boxer, feignant de temps à autre de lui enlever, pour finalement le remonter… Elle vint ensuite déposer un baiser sur la petite bosse qui s’était formée en dessous de son boxer, puis finalement, décida qu’elle avait assez joué, et qu’il était plus que temps de faire tomber ce petit bout de tissus. Chose qu’elle fit. Il était à présent totalement nu, et totalement sous son emprise. Une nouvelle fois, elle déposa un baiser à l’endroit le plus sensible pour lui, un seul, unique, puis remonta ses lèvres sur son ventre, son torse, pour venir récupérer ses lèvres avec passion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Icon_minitimeJeu 15 Juil - 18:38

Plus aucune question ne lui traversait l’esprit, et seul un veto de la part de Sarah pouvait le ramener sur terre et le calmer alors qu'il lui confiait avoir très envie d'elle. Jusqu’à présent rien ne lui avait laissé entendre qu’il avait franchis une limite, le corps de la belle se pressant contre le sien, cette dernière l’aidant même à faire voler ses vêtements un peu plus loin, guidant ses gestes. Kaeden percevait très bien le petit jeu de Sarah, ou tout du moins le fait qu'elle prenait tout son temps. Elle se jouait de ses sens, et sentir sa fine langue redessiner les courbes de ses muscles tendus; ses lèvres déposer de brûlants baisers, le rendait dingue. Et fou il l'était bel et bien. Fou d'elle, fou de la femme qu'elle était, de son caractère, de sa façon d'être et d'agir, de son corps qu'il trouvait tout simplement parfait et qu'il découvrait avec gourmandise. Quoique pour l'instant c'était elle qui avait l'avantage. Placée au-dessus de lui, elle se baladait, glissant sur son torse, se frottant tout contre lui, n'ayant de cesse de faire grimper l'excitation chez le jeune homme. Bientôt, il allait arriver à un point de non retour, où son seul échappatoire sera d'offrir à cette douce princesse une tendre nuit d'amour, au-delà des simples caresses et autres baisers. Sans quoi, ça serait la frustration la plus énorme de toute son existence ! Ses lèvres avaient besoin des siennes, il lui fallait son souffle mêlé au sien pour reprendre vie et respirer. Et à son plus grand bonheur, elle revint les capturer, noyant son sourire dans un baiser. Les lèvres de Sarah vinrent se poser dans son cou, pour finir par glisser jusqu’à sa gorge et parsemer son torse de baisers gourmands et chauds. Il vint poser ses mains sur ses hanches, puis fit en sorte qu’elle se relève légèrement afin qu’il puisse les faire glisser jusqu’à l'élastique de son sous-vêtement, désirant le lui retirer dans les plus brefs délais. Lui aussi avait envie de la titiller, de jouer avec ses nerfs... Son cerveau était plongé dans une brume épaisse dû au désir, ce dernier ne cessant de croître, battant même des records. Il prenait tout son temps, prenant plaisir à découvrir chaque centimètre carré de sa peau, qu’il avait littéralement envie de croquer. Voilà, Sarah avait tout d’une sucrerie, que l’on désire longuement, devant laquelle on cède et qu’on souhaite éternelle. Elle était sa sucrerie… Et on peut très vite devenir dépendant au sucre !

Il la serrait contre lui, ayant pourtant l’impression que son étreinte ne suffirait pas à la garder à jamais, à la protéger du reste du monde. Qu’importe ce qu’il pouvait faire, il avait le sentiment que rien ne serait à la hauteur de ce dont elle méritait. Sarah semblait pleine d'assurance, alors qu'elle déposait de nombreux baisers sur son torse, s'arrêtant sur son bas ventre. Elle joua avec son boxer, puis y déposa un baiser, le faisant frémir comme jamais. L'excitation était à son comble, il n'en pouvait plus. Elle lui retira ce dernier vêtement, lui arracha un nouveau soupir de plaisir, et sans attendre, comme par réflexe, ne pouvant plus contenir ses envies, il l'aida à regagner ses lèvres avec passion, et la fit basculer sur le lit. De ses mains habiles il lui retira ce dernier morceau de tissu, qu'il trouvait de trop. Il remonta la jambe de la belle blonde, contre sa taille, et caressa sa cuisse, puis apprécia le galbe de sa poitrine, venant embrasser chacun de ses seins, pour finir par descendre un peu plus, contourner son nombril du bout de langue, cajoler son intimité... Il se laissait totalement aller, ne pensant plus qu'au plaisir de sa belle, passant bien avant le siens. Il voulait la sentir frémir sous ses mains, constater avec plaisir une respiration haletante, des soupirs trahissant alors ses sensations de bien être, son excitation.

Il ne pu résister très longtemps à la frénésie qui s’était violemment emparée de lui, avec tout ce qu’elle entraînait. Kaeden céda bien vite, si ce n’est expressément à ce désir si intense, unissant leurs deux corps dans un mouvement du bassin qui se voulait doux. Instantanément, un sentiment de bien être l’enveloppa, et ce dernier ne cessa de croître, alors que Sarah resserrait son emprise sur lui, de ses fines jambes contre ses flancs. Sa main se posa avec assurance contre sa cuisse, suivant les mouvements de leur étreinte, lui offrant même un peu plus d’ampleur par moment. Chaque soupirs que libérait la jeune femme l’encourageait à toujours plus de tendresse, incontestablement mêlée à de la passion et de la fougue. Leur union n’était que bonheur, la clé du paradis en soit. Il avait perdu son regard fiévreux dans le sien, le laissant exprimer la cascade d’émotions qui le traversait de part en part. Elle s’accrochait à lui, comme si vie en dépendait ; il la tenait fermement contre son corps, chacun de ses muscles se tendant au moindre coup de reins. Il faisait chaud, très chaud… Leur peau était à présent moite, dû à l’effort et l’intensité de leur étreinte, leur deux corps se fondant l’un dans l’autre, fusionnant comme s’ils n’avaient attendu que ça depuis des années. Elle l’avait fait prisonnier de ses jambes, ses cuisses s’étant crispées tout contre lui. Une prison d’or et de douceur, une prison que Kaeden ne voulait pas quitter ; jamais. Les courbes de Sarah accueillaient Kaeden comme s’ils avaient été faits l’un pour l’autre, dans un accord parfait. Le jeune homme avait trouvé son appui, et parvenait à se mouvoir en elle de manière suave et sensuelle.

Il en était à présent haletant, sentant un plaisir incroyable le gagner, décuplé du fait qu’il soit partagé. Il se perdait dans les soupirs de la belle, lui murmurait des mots doux, dans un souffle, à son oreille et tout contre ses lèvres. Ce n’est qu’une fois qu’ils eurent atteint le septième ciel que Kaeden vit son corps se relâcher, allant chercher refuge tout contre sa bien aimée, ne pouvant de toute manière pas fuir, et n’en ayant pas la moindre envie. Il prit soin de conserver cette proximité entre leurs deux corps encore brûlants, ce contact qui lui était vital. Kaeden aurait pu naître dans une de ses caresses, vivre dans un de ses regards et mourir dans un de ses baisers. Son cœur essoufflé, sa peau frissonnante, la respiration elle aussi haletante de Sarah, sentant sa poitrine se soulever rapidement, se pressant contre son torse, l’ancrait à cette réalité ; cette douce et merveilleuse réalité. Tout deux finirent par s'endormir, épuisés par leurs ébats. Et cette nuit, fraîches pour certains, fut des plus brûlantes pour les deux amants.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Juil - 9:57



    Quelques heures plus tard…

    Les rayons du soleil transperçaient la chambre, berçant la pièce dans une douce lumière hâlée. Les oiseaux semblaient se donner à cœur joie, d’offrir à qui voulait bien les écouter, une jolie mélodie de premières lueurs du jour. La nuit n’avait pas été très chaude, bien qu’on soit en plein mois de juillet, la température avait tendance à chuter de plusieurs degrés dès que le soleil allait se coucher. Mais si la nuit avait été froide pour certains, d’autre n’avaient en rien sentit la fraîcheur de la ville…
    Dans une jolie chambre d’un appartement de West Ashford, situé au deuxième étage d’un immeuble fleuri, un couple dormait profondément.

    Sarah et Kaeden avaient passé leur première nuit ensemble. Leur toute première nuit. Celle qu’ils n’étaient pas près d’oublier, l’un comme l’autre. Une douce et passionnelle nuit d’amour, où ils s’étaient offert l’un à l’autre. Cette nuit, Sarah s’était découvert une nouvelle passion : Kaeden.
    Sans qu’elle n’y prenne garde, et sans qu’elle en ait encore totalement conscience, le jeune homme avait déjà pris une place importante dans son cœur et dans son esprit. Cette nuit, alors que leurs corps avait été plus proches que jamais, s’unissant à la perfection dans un dédale de sentiments et d’émotions que très peu de personnes pouvaient se venter d’en avoir ressenti ne serait-ce que les prémisses. La jolie blondinette s’était sentie pousser des ailes, comme si, dans les bras du jeune homme, elle pourrait voler, et être capable de tout. Comme si, du moment qu’ils seraient ensemble, plus rien ne lui serai impossible. Ensemble, ils avaient défié toutes les lois de la sensualité et de la passion. Ensemble, ils s’étaient senti vivants, comme jamais ils ne l’avaient senti jusqu’à présent.
    Sous ses lèvres et ses doigts, elle s’était sentie frissonner de tout part, s’était sentie frémir comme jamais elle n’aurait cru pouvoir le faire. Jamais elle n’aurait pensé qu’un homme pouvait lui faire autant d’effet. Mais Kaeden lui avait prouvé le contraire, et c’était avec un sourire non dissimulé, que les deux nouveaux amants s’étaient endormis, tard dans la nuit, la peau brûlante. L’un contre l’autre, ne souhaitant en aucun cas détruire la proximité de leurs corps, ils avaient filé dans les bras de Morphée. La nuit leur avait appartenue, et ils n’auraient quitté pour rien au monde, la chaleur de leurs bras.

    Sarah dormait, couchée sur le dos, le visage enfoui dans l’oreiller. La chaleur qui régnait dans la pièce l’avait obligé à se découvrir légèrement, et le drap ne la recouvrait que jusque dans le bas de son dos, laissant apercevoir son adorable petit tatouage. Les cheveux emmêlés, la respiration calme, elle dormait d’un sommeil paisible, n’ayant semble-t-il pas encore quitté cette douce sensation que lui avait procuré le jeune homme hier soir. Lui, couché près d’elle, semblait plongé également dans un sommeil balayé de tout tracas.
    Les premières notes d’une douce mélodie, incomparable à celle chantée en cœur pas les oiseaux, s’élança dans la chambre. Immédiatement, la main de Sarah s’abattit sur son portable posé sur la table de nuit à ses côté, et le son cessa instantanément. Plus rapide que l’éclaire, la jeune femme n’avait même pas encore ouvert les yeux, mais se sentait déjà en pleine forme, malgré le peu d’heure de sommeil qu’elle avait derrière elle. Et pourtant, il lui fallait se lever. Et pourtant, dehors la vie continuait, et dans une heure, elle se trouverait derrière son bureau, à éplucher les nombreux courriers de gamine de douze ans, auxquels elle devrait répondre pendant toute la journée. Et cette perspective ne l’enchantait guère. Elle aurait tant aimé retourner dans les bras de l’homme qui dormait près d’elle. Il ne semblait pas s’être réveillé, la rapidité de la jeune femme avait payé. Doucement, afin de ne pas le faire sortir de ses songes, Sarah se retourna vers lui et, pendant une minute tout au plus, elle l’observa. La courbure de ses lèvres, qu’elle mourrait d’envie d’embrasser encore et encore, la couleur noire de ses cheveux, dans lesquels elle mourrait d’envie de passer ses doigts encore et encore. Pourtant, à regret, la jeune femme se reprit en main, et quitta le lit, laissant son bel amant dans son sommeil paisible. Il était sept-heure trente passée, et il fallait qu’elle se fasse violence pour ne pas arriver une énième fois en retard à son travail.
    Complètement nue, la jeune femme prit des vêtements propres dans son armoire, et sortit de la chambre à pas de loups, refermant délicatement derrière elle la porte. Son frère n’était pas encore rentré, ou alors, il dormait déjà dans sa chambre, épuisé par sa garde de la nuit. Faisant couler l’eau de la douche, elle s’y immergea complètement, repensant inlassablement à la nuit passée dans les bras du beau brun. Elle ne savait pas de quoi demain serait fait, mais elle se sentait sereine.
    Une fois sortie de la douche, elle jeta un rapide coup d’œil à la pendule accrochée au mur, et se sécha rapidement : il fallait qu’elle se dépêche. Elle enfila ensuite sous-vêtements et un haut à manche courte, blanc avec des rayures bleues marines, puis s’aperçu qu’elle avait omis de prendre un jean dans sa chambre. Quelques minutes plus tard, la jeune femme fouillait dans son armoire à la recherche de quelque chose de potable à se mettre. Grommelant contre elle-même, à voix basse évidemment, elle entendit derrière elle, le jeune homme bouger dans le lit. Elle regarda dans sa direction, et s’aperçu qu’il l’observait. Alors, un doux sourire s’installa sur son visage et, sans qu’elle n’y comprenne quelque chose, elle sentit son cœur s’emballer légèrement… très légèrement… Laissant de côté son armoire, elle s’approcha du lit, et s’accroupi au bord.

    « Salut… murmura-t-elle avant de lui voler un tendre baiser. Je dois aller au travail, mais tu peux te rendormir si tu veux. Faudrait juste pas faire de bruit, mon frère dort dans la chambre à côté, il a travaillé cette nuit… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Juil - 11:38

Comme une envie d'aller faire un tour... Du côté de nos amours.

La nuit fut douce, et c'était à se demander si Kaeden avaitdéjà connu un sommeil si paisible. Tous ses muscles s'étaient comme engourdis, s'enveloppant naturellement dans un voile de bien être. Détendu, relâché, calme, il s'était endormi avec un léger sourire aux coins des lèvres, bercé par la respiration de sa bien aimée, blottie tout contre lui. Il avait sentit sa poitrine se presser tout contre son torse à intervalle de plus en plus régulier, au fur et à mesure qu'elle s'apaisait et se remettait de cet incroyable orgasme. Pour sa part, il l'avait traversé de part en part, l'envoyant directement parmi les étoiles, qui au travers de la fenêtre de la chambre avaient été les seules témoins de leur ébat. Kaeden avait serré sa blondinette tout contre lui, refusant de se perdre dans un songe et de se réveiller sans elle. Ces derniers jours, il avait rêvé de ses formes, littéralement fantasmer sur ce qu'aurait pu être leur première fois, et désormais son esprit en était marqué, il l'avait vécu, et elle avait été encore mieux que ce qu'il avait pu imaginer. Tout son corps avait frissonné pour elle, elle avait soupiré de plaisir pour lui, murmurant dans un gémissement son prénom... Ils s'étaient uni avec tendresse, et néanmoins passion et fougue. L'intensité avait été telle, que Kaeden pouvait affirmer qu'il venait de découvrir de nouvelles sensations, que jamais encore il n'avait fait ainsi l'amour.

On ira sous les draps... Ecouter la pluie...
Durant la nuit, rares ne furent pas les petits instants où Kaeden ouvrait doucement les yeux, et observait la jeune femme dormir. Pour sa part la nuit avait été trop parfaite pour qu'il puisse totalement s'abandonner dans les bras de Morphée. Il y pensait, gardait à l'esprit ses sensations, ce goût sucré, son souffle sur sa peau, la chaleur de son intimité, l'accueillant avec toujours plus de plaisir. Il regardait Sarah dormir, durant quelques instants, avant de venir replacer une mêche de ses cheveux blonds derrière son oreille, de caresser sa joue, de déposer un baiser sur sa tempe, de venir se glisser ton elle, t'embrasser son épaule, de caresser sa poitrine, d'encercler sa taille... Il se voulait tendre, et... amoureux. C'était rapide, c'était spécial, c'était inexplicable... Il s'était indéniablement attaché à la jeune femme. Peut-être était-ce cette nouveauté qui le rendait ainsi dépendant et lui collait de sacrées illusions devant les yeux, mais il en doutait. Elle était si particulière que la naissance de sentiments ne l'étonnait en rien. Cette nuit avait été magique, et si un semblant d'amour n'avait pas été présent, l'instant n'aurait pas été si fort. Il en était persuadé, mais allait bien évidemment le taire, pour ne pas l'effrayer et la faire fuir. Ses paupières finirent par se faire lourdes, le jeune homme étant exténué par ses précédents efforts. Le don de sa personne avait été réel visiblement, puisque ne pouvait plus lutter contre la fatigue. Venant nicher son visage dans les cheveux de Sarah, s'enivrant de son doux parfum, il s'endormi, plus paisible que jamais.

Dam, dam, dam...
Le petit marin pointa bien vite le bout de son nez, et les deux amants demeuraient tout près l'un de l'autre. Impossible de s'en éloigner, même dans les méandres de son sommeil. La main de Kaeden était restée sur les fesses de sa compagne, au-dessus des draps qui la couvraient à peine. Il n'entendit pas le réveil, tout comme il ne sentit pas la belle se faufiler hors du lit pour aller se doucher. Ce n'est que lorsqu'elle revint dans la chambre, s'attaquant à son armoire, qu'il ouvrit les yeux. Il l'observa silencieusement, appréciant à la lumière du jour ses courbes parfaites, ses longues jambes, sa peau dorée. Il se retourna dans le lit, s'installant confortablement, et attirant de même l'attention sur lui. Sarah finit par se retourner, souriante au plus grand plaisir de Kaeden, inconsciemment rassuré. Elle s'approcha du lit, devant lequel elle s'accroupit.
« Salut... » glissa-t-il après qu'elle lui ai volé un baiser. A ses indications, il hocha positivement la tête, acquiesçant à ses recommandations. Puis il approcha sa main de son doux visage, et en caressa ses traits fins. Il réclama un nouveau baiser, et lorsqu'elle le lui accorda, passa sa main dans ses cheveux, l'attira tout contre lui. Si bien qu'il finit par la remettre au lit. « T'es obligée d'aller bosser ? Fais-toi porter pâle... Reste avec moi... -Il entrecoupait ses phrases par de doux baisers, comme pour appuyer sa requête et l'argumenter en sa faveur. - Enlève-moi ces fringues. Plus de haut, plus de soutien-gorge... Plus de... petite...culotte... » Il la fit basculer sur le côté, l'emprisonnant dans une étreinte, venant se positionner au-dessus d'elle, s'installant entre ses jambes alors qu'il prenait appuis sur ses avants bras, ces derniers encadrant son doux visage angélique.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Juil - 12:12

    Rien que de sentir le regard de Kaeden parcourir son corps la faisait frémir. C’était si bon de voir cette petite étincelle dans ses yeux. Si bon, si doux que ça en était presque incroyable. Elle n’arrivait pas à y croire, et pourtant, s’accrochait à tous les petits détails pour s’en imprégner, et ne jamais les oublier.
    Leur nuit avait été inoubliable, et déjà, elle voulait goûter de nouveau à sa peau, ses lèvres, sentir son parfum, et ses doigts glisser sur sa peau. Il y a encore quelques semaines, jamais elle n’aurait pensé pouvoir retomber sous le charme d’un homme, surtout pas aussi vite après sa rupture. Et pourtant… et pourtant, parfois, la vie nous joue des tours… Des sacrés tours même… Et tout cela lui faisait un peu peur.

    Elle n’avait absolument aucune envie de le quitter, même pour quelques heures. Elle se sentait déjà accroc à lui, et savait désormais qu’il occuperait la majeure partie de ses pensées, et qu’à peine aurait-elle passé la porte de son appartement pour trouver le chemin de son bureau, qu’elle sentirait en elle un énorme vide. Pouvait-on parler de coup de foudre ? Peut-être bien… Sûrement même.

    De nouveau, elle pu poser ses lèvres sur les siennes, et son odeur l’enivra. Ce doux parfum, qu’elle qualifia déjà comme la meilleure senteur au monde. Comment était-il possible qu’après une telle nuit de folie, il sente toujours aussi bon, et non l’odeur de la sueur ? (magie magie !). Tendrement, elle posa sa main sur sa joue, repartant à ses lèvres, sans pouvoir s’y empêcher. Mais très vite, son cœur s’emballa un peu plus. Il lui demandait de rester, ne souhaitant, comme elle, pas la perdre de vue une seule minute. La demande était si tentante, si tentante… qu’elle pensa pendant quelques secondes à l’accepter. Son cœur la poussait à le faire, mais sa raison reprit bien vite le dessus. Elle avait déjà pris tous ses jours de congés maladie ses derniers mois, et vu le nombre de fois où elle était arrivée à la bourre cette semaine, son patron lui avait clairement fait comprendre qu’il fallait qu’elle se reprenne en main, sinon, il lui indiquerait tout droit le chemin de la porte.
    C’était pourtant si tentant… si tentant… Alors qu’elle affichait une petite grimace, Kaeden ne lui laissa pas le temps de répondre, qu’il reprit la parole, entrecoupant ses phrases de baisers qui se voulaient des plus désirables… Difficile de résister, bien trop difficile. Déjà, elle se retrouvait sous lui, dans une position des plus excitante… nostalgie de la nuit passée, une envie folle de recommencer encore et encore… Sensuellement, elle enlaça, comme la nuit dernière, ses jambes autour de son bassin, et s’accrocha à sa petite chaine en argent pour venir lui voler un énième baiser.

    « Je dois vraiment y aller, sinon je vais me faire virer… je ne suis pas l’employée la plus remarquable ces temps-ci… »
    confia-t-elle dans un murmure.

    A son tour, elle le fit basculer sur le côté, se retrouvant à califourchon au dessus de la nuit. Seul le drap les séparait jusqu’au ventre. La jeune femme prit les mains du beau brun dans les siennes, et les plaça au dessus de sa tête, entrelaçant leurs doigts, l’emprisonnant une dernière fois de son étreinte.

    « Et si tu n’es pas sage, je t’attache aux barreaux du lit pendant toute la journée… » -elle entre deux baisers, un air malicieux et coquin au visage.

    Un coup d’œil rapide au radio-réveil posé sur la table de nuit lui indiqua qu’elle était déjà en retard, et qu’elle allait très certainement se faire enguirlander dès son arrivée… Mais tant pis, Kaeden méritait bien quelques remontrances de son patron, rien n’avait d’importance à présent si c’était pour lui…
    Avant qu’il ne puisse répliquer, Sarah se dégagea de lui, et quitta le lit, sautillant jusqu’à son armoire où elle chopa une jupe en jean qu’elle enfila, ne cessant de le quitter des yeux. Puis, elle revint vers lui, s’asseyant sur le bord de lit.

    « Appelle-moi ce soir… si tu n’as pas quelque chose de plus intéressant à faire… »


    Elle l’embrassa une nouvelle fois, retardant sans cesse le moment où elle le quitterait pour une journée particulièrement ennuyeuse, et pendant laquelle elle aurait tout le plaisir de penser à lui et à cette nuit magique qu’il lui avaitoffert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Juil - 12:51

[Il sent bon, parce que c'est naturel chez lui. Et puis même s'il sentait le « mâle après une nuit torride » Sarah serait ravie ! Ahah !]

Kaeden ne voulait pas la voir passer cette porte. Il ne voulait pas qu'elle le laisse dans ce grand lit vide. Il ne voulait pas qu'elle l'abandonne à ses souvenirs de la nuit passée, car rien n'était à la hauteur de l'instant présent à ses côtés. Il ne voulait pas qu'elle aille travailler, bien qu'il le comprenait parfaitement. Ca n'était pas parce qu'ils avaient couché ensemble qu'il devait s'immiscer ainsi dans sa vie et foutre en l'air son quotidien. Sa requête était un brin égoïste, il en avait conscience. L'emprisonnant sous son poids, des images lui revinrent instantanément en tête. Des soupirs aussi... L'excitant sans même qu'il n'ai le temps de dire « wow » ! Si ça n'avait été que lui, il l'aurait reprit, immédiatement, lui offrant une nouvelle fois le septième ciel et ce au levé du lit. Il l'aurait séquestré dans cette chambre, et lui aurait fait l'amour toute la journée, jusqu'à épuisement... Parce qu'il la désirait, parce qu'il était raide dingue d'elle. Sentir ses jambes se resserrer sur sa taille, son bassin se jouer de lui, et ses cuisses empêcher le moindre mouvement de sa part l'émoustillait au plus haut point. Si elle continuait comme ça, il allait réllement finir par lui retirer ses fringues et elle n'aurait plus le choix. Alors que là, il le lui laissait, bien que son regard semblait la supplier de rester ici, lui promettant monts et merveilles, plaisirs charnels et tendresse infinie.

Mais non, elle devait y aller, ne voulant pas prendre le risque de perdre son emploi. C'était bien normal, et même si cela faisait royalement chier Kaeden, il la comprenait.

« Alors tu me laisses en tête à tête avec ton chien ? »
Il lui lança un regard amusé, tandis qu'elle les faisait de nouveau basculer, passant au-dessus. Là encore, cette position lui donnait certaines envies, qui devait se sentir d'ailleurs. (a) Rien ne pouvait plus le déranger ou le mettre mal à l'aise à présent, puisque ça n'était que le résultat d'un désir incroyable, et qu'il le lui avait prouvé la nuit dernière. Il se laissa faire, alors qu'elle entremêlait ses doigts aux siens, tout en ramenant ses mains au-dessus de sa tête et qu'elle le menaçait.
« Amuse-toi à ça, et ma vengeance sera terrible. » Son regard coquin en disait long, et il n'était pas difficile pour Sarah de le prendre au sérieux. Kaeden redoublait d'imagination et ça n'était pas ça qui allait lui manquer pour lui rendre la pareille. Il l'embrassa une nouvelle fois, allant caresser sa langue de la sienne avec sensualité comme pour s'en imprégner pour le reste de la journée, puis fut contraint de la voir se lever, et s'habiller.
« Je déteste cette jupe... -lança-t-il, l'air de rien. Le simple fait qu'elle prenne la place de mes mains m'agace. » Forcément, il s'agissait d'une simple plaisanterie, bien qu'il y avait une part de vrai. Il jalousait secrètement ce tissu qui caressait la peau dorée de la jeune femme, et plus encore celle qui recouvrait ses fesses parfaites, ou encore sa poitrine généreuse... Elle revint au bord du lit, et il esquissa un sourire.
« Je n'y manquerais pas... » Savourant ce dernier baiser, il la laissa filer, à contre coeur.

Une fois la belle partie, il eut la visite d'une petite boule de poils, le chiot de sa dulcinée. Ce dernier s'amusa un moment avec le jeune Meadows, jusqu'à ce que l'homme décide de quitter le lit, rassemblant ses affaires. La douche ? Il la prendrait une fois rentré. Il n'avait pas spécialement envie de tomber nez à nez avec le frère de Sarah si ce dernier venait à se réveiller. S'habillant à la va vite, il s'empressa de regagner sa voiture, après avoir délicatement fermé la porte d'entrée, sans un bruit. Il gardait sur ses lèvres le goût de Sarah, au creux de son oreille ses soupirs, sur sa peau sa douceur...


[PF]

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Got Dynamite :: « LIKE WHERE WE LIVE » :: west ashford :: Montgomery-