.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeDim 20 Juin - 14:21

[Tout est dans le titre (a)]



    Kaeden avait traîné avant d'aller bosser, et bon sang ce qu'il avait bien fait ! L'ordinateur allumé, alors qu'il enfilait veste et chaussures pour sortir, cherchant au passage ses clés de voiture et son portable, il jetait de temps à autre un coup d'oeil à ce qui pouvait bien se passer sur la petite planète Facebook. Son statut en disait long, il avait cessé de cacher ce qu'il pouvait ressentir et balaçait donc cash ce qui le travaillait. Elle... Sarah lui manquait, sans qu'il ne parvienne à réellement l'expliquer. La soirée qu'il avait passé avec elle s'était terminée trop vite, avait été trop agréable pour qu'il ne puisse la zapper si facilement. Et même plus, cette nana était bien trop différente, bien trop attirante pour qu'il ne puisse l'oublier. Elle avait filé, gênée comme jamais et lui, était resté planté comme un demeuré devant sa mère, pour finalement ramasser les débris de vase éparpillés sur le sol. Quelle fin de soirée ! Et puis qu'elle frustration une fois allongé sur son lit, à fixer le plafond en pensant à elle, en se remémorant le parfum sucré de ses douces lèvres... Il avait tenu un temps, sans rien dire, s'efforçant de croire qu'elle allait finir par quitter son esprit, et qu'il rencontrerait une autre demoiselle qui le mettrait dans des états incroyables. Or, non. Il avait craqué, il en avait même fait par sur ce réseau virtuel, offert à la vue de tous, et surtout à la sienne. Elle était venu commenter, et ils avaient fini par échanger quelques messages, terminant sur un semblant d'invitation de la part de la belle.Impossible de le nier, c'est avec un certain entrain et une impressionnante motivation que Kaeden parti bosser. Il savait très bien qu'en se concentrant sur son travail, en le faisant correctement et à fond, le temps passerait bien plus vite et le moment où il se retrouverait sur le palier de la belle arriverait de même, sans qu'il ne s'en soit rendu compte. Le service se voulait parfois bien éprouvant, quand le monde affluait dans le restaurant familiale. C'était un vrai plaisir de voir que l'affaire que sa mère tenait marchait et rencontrait un franc succès, cependant quand il devait y bosser, et qu'il mourrait d'envie de terminer pour aller voir une jolie blonde, ça devenait tout de suite un peu plus agaçant. Dès que quelques clients passaient le seuil de la porte, au loin, derrière le comptoir, Kaeden se retenait de soupirer. Remarquant l'impatience dont pouvait faire preuve son fils, Prudence ne pu que deviner qu'il avait d'autres projets pour sa soirée, tant elle le connaissait par coeur. Si bien qu'elle passa derrière lui alors qu'il préparait les boissons d'une table, et lui lança, accompagné d'un léger sourire : « Je te laisse ta soirée, t'as bien bossé. Je vais terminer, il se fait tard...- Hein ? Mais je...- File ! »Traitement de faveur parce qu'il était le fils de la patronne ? Même pas ! Prudence se voulait assez cool avec ses employés et lorsqu'elle pouvait arranger l'un d'entre eux sans être par la suite débordée par le travail, elle le faisait. Ainsi s'instaurait un climat de confiance et une bonne entente au sein de l'équipe, ce qui tendait vers de meilleures prestations et donc une hausse de la satisfaction des clients et de la côte du restaurant. Et oui, Prudence avait l'âme d'une business woman, et se montrait pour le coup la plus cool de toutes les patronnes, en plus de prouver une nouvelle fois qu'elle super maman et femme qu'elle était ! Ni une, ni deux, Kaeden s'empara de ses affaires restée dans l'arrière salle, et prit la direction de la maison. Une douche s'imposait après cette soirée de travail acharné ! Il se pressa comme jamais, souhaitant sans doute inconsciemment gagner un maximum de temps, qu'il pourrait ensuite passer avec Sarah, si elle était bel et bien du genre à laisser sa porte ouverte à une heure si tardive. Une fois douché (sentant même la pêche ! Aha !), il repassa derrière le volant de son 4x4, et prit la direction de chez Sarah. Arrivé en bas de la bâtisse, il longea un bosquet de fleurs qu'il était d'après un petit écriteaux, « interdit de toucher » et ne pu résister à l'envie d'en cueillir une, la coupant à sa base. Il grimpa jusqu'à la porte de la jeune femme, sonna à cette dernière, et ce n'est que lorsqu'il aperçu son visage aux traits angéliques, qu'il lui tendit l'objet de son petit délit, un ravissant sourire collé aux lèvres.« Bonsoir, "Mademoiselle-je-ne-suis-pas-du-genre-à..." ! »

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB


Dernière édition par Kaeden L. Meadows le Ven 7 Juin - 1:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeDim 20 Juin - 23:08


    La journée de Sarah avait été un peu trop reposante à son goût. Sortie hier soir, elle s’était offerte, en ce début de week-end, une bonne grasse-matinée, de laquelle elle n’avait émergé qu’aux alentours de 11h du matin, lorsque son frère lui avait téléphoné pour lui proposer de déjeuner ensemble ce midi. Chose qu’elle avait évidemment accepté, car, même si ils habitaient le même appartement, entre leur boulot respectif et leur sorties, il n’était pas rare qu’ils passent plusieurs jours à juste se croiser. Scott, son frère, était interne à l’hôpital de West Eden. Acharné du boulot, il rentrait souvent à pas d’heure le soir, pour repartir tôt le matin, souvent bipé pour une urgence.
    Après son appel, Sarah se leva, et, après avoir approvisionné de croquettes la gamelle de son chiot Sully, elle fila sous la douche, où elle se prélassa pendant un bon quart d’heure. Elle ne pouvait pas l’expliquer, mais depuis quelques jours, elle n’arrêtait pas de penser à lui. A Kaeden. Un jeune homme rencontrée dans un bar, avec qui elle avait passé une excellente soirée jusqu’à… jusqu’à ce que la mère de celui-ci les surprennent en train de s’embrasser passionnément dans l’entrée de leur maison. Plus que gênée et honteuse par cette situation, Sarah avait très vite prit congé, après s’être excusée à de nombreuses reprises. Elle s’était dit que toute cette histoire allait se tasser, que Kaeden n’était qu’un homme comme les autres, et qu’elle l’oublierait bien vite. Et puis que de toute façon, il était bien trop jeune pour elle. Il n’avait que dix-neuf ans (chose qu’elle avait apprit sur le célèbre site facebook), c'est-à-dire cinq ans de moins qu’elle, et elle s’était toujours dit que sortir avec les hommes plus jeunes qu’elle s’était trop bizarre… Aussi craquant et adorable soit-il.
    Alors depuis cette rencontre, Sarah avait tenté de se faire une raison, et était sortie comme avant, avait dragué et s’était fait draguée, comme avant. Mais rien n’avait le goût de magie de la soirée qu’elle avait passé en compagnie de Kaeden. Ce n’était que la seconde fois en fait, qu’elle réagissait comme cela après une rencontre. La première fois, ça avait été il y a un an et demi. Après avoir passé une année magnifique dans les bras de ce garçon, pour qui elle aurait tout donné, elle s’était malheureusement retrouvée enceinte. Un accident, qu’elle avait largement sentit passé, puisque le père du bébé avait tout simplement fuit devant la réalité. Brisée, Sarah n’avait pas trouvé d’autre solution que de mettre un terme à sa grossesse inattendue. Et même si aujourd’hui, elle semblait totalement remise de cette histoire, bien souvent, elle imaginait ce que sa vie aurait pu être si tout ne s’était pas passé comme cela. Des fois, elle regrettait d’avoir fait ce geste. Elle se disait qu’un bébé aurait pu embellir sa vie, aurait pu lui donner à nouveau le courage de sourire, même si l’amour s’en était allé. A d’autres rares moments, Sarah se disait qu’elle avait fait le bon choix. Elever un enfant sans la présence d’un père n’était pas une bonne chose, même si elle savait que son frère l’aurait très bien aidé dans cette « histoire ».
    Et aujourd’hui, s’était la seconde fois qu’elle sentait que la récente rencontre qu’elle avait faite était bien différente des autres. Et ça lui fichait la frousse. Oui. Elle avait horriblement peur de ce qui pourrait se passer par la suite, d’être déçue, blessée à nouveau. La jeune femme n’était vraiment pas sûre de pouvoir se relever une seconde fois.

    Après le déjeuner avec son frère, Sarah se balada quelques heures dans les rues de West Eden, flânant, tout en pensant à… je crois que tout le monde sait à qui elle pensait. Son cœur semblait lui peser une tonne. Elle se sentait complètement perdue, déboussolée. D’un côté, l’envie de le voir, de se laisser à aller où le vent la portera. D’un autre côté, une certaine réticence, un peur de l’échec, d’être déçue… Entre les deux son cœur et sa raison la faisait tourner en bourrique.
    En fin d’après-midi, quand elle rejoignit son appartement et se laissa portée vers son ordinateur, elle échangea quelques mots avec le jeune homme. Et c’est avec le cœur battant qu’implicitement, elle lui proposa de passer la voir. Il lui dit qu’il serait là vers 23h, car il travaillait au restaurant avec sa mère ce soir. Il était dix-huit heures passées, donc largement le temps pour elle de prendre son temps pour se préparer. Vers 21h, elle prit une nouvelle douche, afin d’être fraiche et disponible. Elle ignorait ce qui allait se passer ce soir, mais se mêlait en elle des sentiments à la fois d’excitation et de peur.
    Pendant la demi-heure qui suivit, elle farfouilla dans sa commode à la recherche d’une tenue. Elle voulait quelque chose d’assez décontract’, sans pour autant mettre un jogging, et quelque chose d’assez simple, c'est-à-dire pas de décolleté plongeant ou de cuisse à l’air. Après avoir essayer différentes tenues, Sarah opta pour un jean bleu foncé, un t-shirt blanc et d’un petit gilet sans manche gris souris, assez classe. (comme ça là ). Il était 22h30 passé quand elle fut vêtue, manquait plus qu’une légère touche de maquillage et le tour serait jouer.
    C’est d’ailleurs quand elle referma son tube de mascara, que la sonnette de la porte d’entrée retenti. Son cœur s’emballa, bien sûr. Une vraie adolescente cette Sarah, haha ! Rapidement, elle jeta un coup d’œil au miroir, et se recoiffa en passant sa main dans ses cheveux. Elle souffla pour se détendre, puis alla jusqu’à la porte d’entrée, qu’elle ouvrit. En découvrant le visage du charmant jeune homme, elle se put s’empêcher d’esquisser un petit et timide sourire. Comme quoi, même une jeune femme pétillante comme Sarah pouvait être timide et nerveuse rien qu’à la vue d’un beau garçon… Enfin pas n’importe lequel… Son sourire s’agrandit et elle prit la jolie petite fleur que le beau brun lui tendait.

    « Salut… Je vois que tu as bravé les interdits pour moi... Merci... », dit-elle en reconnaissant la fleur du bas de l’immeuble.

    Ce petit geste la fit littéralement fondre. Ses yeux pétillaient de milliers de petites étoiles (xD). Dans sa poitrine, elle sentait son cœur battre un peu plus vite qu’à l’accoutumée. Elle se sentait vraiment bizarre en sa présence… un sentiment qu’elle n’avait pas connu depuis plusieurs mois mais qui collait son sourire délicieux à son visage. Sourire qu’elle tenta de masquer en se mordant légèrement la lèvre inférieur.

    « Euh… entre, je t’en prie », s’exclama-t-elle en libérant le passage.

    Ainsi, elle pu détourner son regard de lui, et souffler un moment. Elle avait peur de paraître ridicule.
    Le jeune homme entra, et Sarah referma la porte derrière lui. L’appartement était silencieux. Dans un coin du salon, bien blotti dans son panier, Sully, nullement réveillé par la sonnette (non ce n’était pas un chien de garde), dormait à poing fermés. Son frère était de garde cette nuit, et ne rentrerait qu’aux alentours de 8h du matin.

    « Tu veux sortir, ou rester ici ? Les deux me vont. Et j’ai ce qui faut dans le frigo pour passer une bonne soirée, mais tu veux sortir, on peut aussi, enfin c’est toi qui décide en fait… »

    Elle se tut. La nervosité avait tendance à la faire parler un peu trop, et surtout un peu trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeDim 27 Juin - 17:15

    Kaeden avait sagement patienter devant la porte d'entrée, sa fleur à la main, un léger sourire au x lèvres. Il avait hâte qu'elle lui ouvre, hâte de pouvoir poser son regard sur elle, et non sur une quelconque photo trouvée dans l'un de ses albums sur Facebook... Ca pouvait bien paraître idiot, il s'en moquait totalement. Tout ce qu'il voulait était passer un peu de temps avec la belle qui ne cessait d'occuper ses pensées depuis cette soirée, à l'instant même où ils s'étaient échangés quelques regards et mots. Le parfum de ses lèvres s'était voulu bien éphémère lorsqu'il était allé se couché, après le petit incident dans hall d'entrée et sa fuite, confuse et gênée comme tout. Il lui tendit la fleur, la saluant avec cette même pointe de taquinerie, comme s'il ne faisait que reprendre là où ils s'étaient arrêtés, à leur petite conversation par commentaires interposés. Elle ne manqua pas de reconnaître la fleur, et à sa réflexion le sourire du jeune homme ne pu que s'accentuer, tout comme le siens d'ailleurs.
    « J'aime vivre dangereusement ! » -répliqua-t-il, avec une touche d'humour. Hey ! Mais c'est qu'il avait prit d'énormes risques ! Et si le jardinier s'occupant de ces espaces verts, de ces bosquets et tous ces rosiers, l'avait surpris entrain de cueillir cette fleur, la colère aurait pu le pousser dans une folie dangereuse et le pousser à commettre un meurtre sur la personne de Kaeden ! Oui, oui ! Au moins ! Et la fuite aurait été la dernière issue pour le jeune Meadows, devant dire au revoir à sa soirée en compagnie de la jolie Sarah...

    Elle l'invita à entrer, et Kaeden s'exécuta. Curieux de nature, il laissa son regard se balader dans la pièce, découvrant alors les lieux, l'endroit où elle vivait. C'était simple, joliment décoré, tout à son image. Son petit chez-elle était vraiment sympa, tout comme paraissait l'être le petit chiot, endormi non loin d'eux. Oui, le jeune homme ne loupait aucun petit détail, tout comme la paire de chaussures pour homme abandonnée vers l'entrée d'un petit couloir. Mais il ne dit rien, et se retourna pour faire face à la blondinette, qui venait de fermer la porte derrière lui. Il la détailla d'un simple regard, sans penser un seul instant qu'il était possible qu'il la mette ainsi mal à l'aise. Ses yeux semblaient imprimer le moindre détail de ses traits fins et animés de la manière la plus naturelle qui soit. A vrai dire, elle le détendait... Il ne se l'expliquait pas, mais elle avait un effet apaisant sur lui. Avec les soucis que rencontrait son frère, le bordel incroyable à la maison, et Bailey qui en rajoutait une couche, il avait de quoi être tendu. Pourtant, depuis qu'il avait franchi le seuil de la maison, après avoir pris cette douche bien chaude, en sachant qu'il allait atterrir sur le pallier de la jeune femme, il s'était senti super bien. Par contre, elle... Ca semblait être différent, alors qu'elle lui laissait le choix quand à la tournure que prendraient les évènements, au sujet de la manière dont allait se dérouler leur soirée.

    « Nerveuse comme tu sembles être, je vais te laisser dans ton élément en te proposant de passer la soirée ici... » -lança-t-il d'une voix amusée, ne cherchant qu'à la taquiner en soulignant ce qui paraissait à ses yeux comme du stresse. Du moins à quelque chose qui y ressemblait. Il l'avait vu bien plus détendue, plus posée, et la différence se faisait nettement sentir. Pour sa part, ça l'amusait...

    Il glissa ses mains dans les poches de son jeans, sans détourner un seul instant son regard. Après tout, si elle avait tout le nécessaire pour passer la soirée, pourquoi sortir ? Et puis ils n'avaient pas besoin de grand chose. Pour sa part, Kaeden pouvait bien se contenter d'un verre d'eau, du moment où il pouvait être avec elle. Il la regardait avec ce même petit sourire, qui ne semblait pas vouloir s'effacer de ses lèvres. Il demeurait présent, cherchant peut-être inconsciemment à la détendre. Il lui faisait tant d'effet ? Non parce que ça ne passait pas inaperçu lorsqu'on se remémorait la dernière soirée.

    « Sauf si toi, tu tiens à sortir... » Il venait de se rapprocher, doucement avec cette même démarche décontractée. Pour lui, tout allait parfaitement bien !

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeDim 27 Juin - 22:30

    « Si le concierge mène sa petite enquête et vient m’interroger, je te couvrirai, je te le promet », répondit-elle en souriant, sans le quitter du regard.

    Elle avait du mal à décrocher ses yeux de ceux du jeune homme. Elle était comme hypnotisée par lui. Il la troublait. Oui, voilà, elle était troublée. Kaeden était beau, mais plus encore, il avait énormément de charme. Sarah avait toujours été attirée par les hommes bruns au regard sombre et mystérieux. Et Kaeden n’avait pas dérogé à la règle.
    Elle n’aurait pas pu expliquer pourquoi le simple fait de voir le jeune homme la rendait si nerveuse. Pourtant, d’ordinaire, Sarah était une jeune femme avenante et décontractée. Des fois, on l’avait même placée dans des catégories telles qu’extravertie, ou exubérante. Miss Mongomerry n’était pas du genre à être timide, bien au contraire. Peut-être le fait de savoir que vue l’effet qu’il avait sur elle, elle ne pourrait pas se contrôler si il tentait la moindre action. Mais elle se dit rapidement qu’elle devait se reprendre en main, avant que le jeune homme ne remarque son état et que toute cette situation ne tourne au ridicule.
    Mais c’était trop tard. La nervosité de la demoiselle n’avait pas échappé à son ami, qui, avec un air amusé, lui fit une petite remarque. A ces premiers mots, Sarah ne pu empêcher une petite moue s’afficher sur son visage. Elle avait été grillée comme une pure débutante ! Elle aurait très bien pu se vexer d’avoir été démasquée. Cela aurait très bien pu la rendre encore plus nerveuse qu’auparavant. Mais bizarrement, un joli sourire remplaça très vite sa moue.

    « Je ne suis pas nerveuse répliqua-t-elle avant de rire légèrement. La jeune femme marqua une courte pause de quelques secondes puis, reprit : Bon, d’accord, peut-être un peu… Mais c’est de ta faute aussi... Tsss »

    Elle souffla discrètement, toujours son implacable sourire colé au visage, et enfin, elle détourna son regard du sien. Sa petite moquerie l’avait quelque peu détendue, et elle se disait à présent, qu’elle verrait bien comment se déroulerait le court de la soirée, rien ne servait d’être nerveuse, après tout, elle était majeure et vaccinée, elle faisait bien ce qu’elle voulait, qu’elle n’avait de comptes à rendre à personne.

    « On a qu’à rester ici, ça me va parfaitement, je n’avais pas spécialement envie de sortir ce soir… et puis, comme ça, on pourra plus faire… connaissance… »

    Tout en parlant, la blondinette s’était dirigée vers le petit coin cuisine. La pièce principale de l’appartement qu’elle occupait avec son frère jumeau était composée d’un beau et large salon, et, aménagée dans un coin, une petite cuisine américaine. Arrivée à destination, Sarah sortit un verre d’un placard, pour le remplir d’eau et y déposer la petite fleur, adorable cadeau du beau brun. C’était une jolie petite fleur violette. Déposant le verre sur le plan de travail, elle se retourna pour voir Kaeden qui scrutait son salon avec un œil intéressé.
    Dans sa poitrine, son cœur reprenait peu à peu sa vitesse normale, et elle semblait déjà plus détendue. La Sarah naturelle revenait à la charge, pour son plus grand plaisir personnel. Elle avait horreur d’être nerveuse, surtout face à quelqu’un qu’elle appréciait. Les mains fourrées dans ses poches de jeans, le jeune homme se rapprocha d’elle. Mais très vite, la jeune femme se recula pour ouvrir le frigo. Elle prenait les rennes de la soirée en main haha.

    « Tu veux une bière ? Sinon j’ai du vin blanc, ou du rosé. Ou de la vodka ou d’autre alcool. Ou du jus d’orange, du coca. »
    lui demanda-t-elle en scrutant l’intérieur de son frigo, avant de reporter son regard malicieux vers lui.

    La réponse du jeune homme l’intéressait au plus au point, puisque selon son choix, elle saurait à peu près, de quelle manière il voudrait que la soirée tourne…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeLun 28 Juin - 11:32

    Prendre sa défense et le couvrir face au concierge... C'était vraiment trop gentil de sa part. Le sourire de Kaeden ne pu que s'accentuer davantage. En l'observant, il ne manqua pas de remarquer qu'elle semblait quelque peu tendue, nerveuse. Il venait tout de même à se demander pourquoi. C'était de sa faute ? Il lui faisait tant d'effet, au point qu'elle en perdait ses moyens et se sentait peu à son aise à sa présence ? Non... Quand même pas, si ? Le jeune homme s'interrogeait, ne pouvant pas effacer cet air amusé et presque satisfait de son visage. Une telle idée se voulait plaisante, c'était indéniable. Il lui en fit la remarque, et eu droit pour simple réponse qu'à une petite moue de sa part, remplacée quelques instants plus tard par un charmant sourire. Et ça ne faisait que confirmer ce qu'il disait ! Elle tenta de le contredire, affirmant le contraire, jusqu'à finalement céder et reconnaître qu'elle était un peu stressée. A cause de lui, ajouta-t-elle d'ailleurs ! Donc c'était bien de sa faute... Kaeden s'en voyait ravi.
    « De ma faute ?! » -Il fit mine d'être étonné, en sur jouant la chose avec amusement. « Je te trouble à ce point ? » Ce petit jeu n'était qu'un moyen de laisser paraître sa curiosité, sans pour autant trop se dévoiler. Par contre, il admettait volontiers qu'il la poussait pour sa part à le faire. Ce petit jeu avait bien commencé sur le net, où l'un comme l'autre répondait à des questions à leur sujet, se cherchait, se provoquait parfois. Mais ne dit-on pas que derrière chaque plaisanterie se cache une part de vérité ? Tout ce qu'il avait pu lui dire, il l'avait toujours pensé.

    En tout cas, elle semblait se détendre, et la Sarah naturelle et pétillante revenait à la charge, à son plus grand plaisir. Elle accepta volontiers sa proposition, approuvant alors son choix de rester ici. Sortir pour aller boire un verre et finir dans le même état que la dernière fois les conduirait probablement à casser un vase dans le hall d'entrée des Meadows-Caldwell, et Kaeden ne tenait pas spécialement à revivre cette expérience, aussi délicieux en soit le début. Il approuva d'un signe de tête, lorsqu'elle parla de faire plus ample connaissance. C'est vrai que lorsqu'on y repensait, les deux jeunes ne se connaissaient pas tant que ça. Ils avaient un peu bavarder lors de leur première soirée ensembles, mais avaient davantage dansé, collés-serrés, attirés l'un par l'autre, ne cessant jamais de réduire le peu de distance entre leur deux corps.
    Il la laissa passer devant lui, la miss regagnant la cuisine avec sa fleur en main. Il esquissa un sourire en la voyant déposé cette ridicule petite plante (mais super jolie hein ! xD) dans un verre. Bah quoi ? C'était qu'une fleur volée sur un petit arbuste en bas de l'immeuble ! Kaeden détailla d'un coup d'oeil le salon, appréciant alors le style de la pièce, et notant inconsciemment tout ce qui pouvait appartenir à un mec. Ouais, cela se faisait indépendamment de sa propre volonté. C'était comme si un gars avait marqué son territoire, et que Kaeden se trouvait en plein centre, que ça n'était pas du tout ça place, et qu'il risquait peut-être de se faire virer d'ici à coup de pieds dans le derrière. Sait-on jamais... Toujours les mains dans les poches, il finit par se retourner et se rapprocha de la jolie blondinette. Cette dernière se recula aussitôt, lui donnant l'effet d'être un aimant, qui la repousserait dès lors qu'il tenterait une approche. Elle se posta devant le réfrigérateur, ouvrit ce dernier, et proposa quelque chose à boire à Kaeden. Le jeune homme s'avança à nouveau et se stoppa à côté d'elle, s'appuyant contre le plan de travail de la cuisine.

    « Une bière fera parfaitement l'affaire... » Il n'allait pas lui faire ouvrir une bouteille de vin, ne désirait pas de vodka, et ne fonctionnait pas au jus d'Orange. Le Coca suivrait sans doute... Enfin... Bref !

    Il sembla apercevoir un brin de malice dans son regard ; dans lequel il se serait d'ailleurs volontiers perdu. Il la laissa alors le servir, ne parvenant pas à poser son regard ailleurs que sur elle. Il l'observait, discrètement, sans se montrer trop franc, et trop insistant. Il ne pouvait pas le nier, elle l'avait envouté. Elle lui avait forcément fait quelque chose ; il ne pouvait pas expliquer cette attirance. Pouvait-on même parler de nouvelle... « addiction » ? ^^

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeLun 28 Juin - 13:12

    Oui. C’était entièrement de la faute de Kaeden si elle était nerveuse. La preuve : avant qu’il n’arrive, elle était parfaitement détendue, quoi que, elle se posait déjà plein de questions sur le déroulement potentiel de la soirée. Mais dès qu’elle avait entendu la sonnette de la porte d’entrée retentir, elle s’était sentit tout d’un coup beaucoup moins détendue.
    Mais très vite, la jeune fille regretta d’avoir dit cela. Et s’il la prenait pour une folle ? Qui s’emballe trop vite, s’attache trop vite, et attache trop d’importance à une simple et banale soirée « entres amis » ? D’ordinaire, elle se fichait pas mal du regard et du jugement des autres. Mais avec Kaeden, c’était comme si tout semblait différent. Comme si elle voulait absolument lui plaire… Bizarre, non ? Et elle avait du mal à se faire à cette idée, à s’empêcher d’être comme cela en sa présence. Prenant un air détaché, face au petit jeu qu’il venait d’instauré, elle arqua un sourcil avant de répondre d’un air moqueur.

    « Fais attention, tes chevilles viennent de gonfler… »
    Souffla-t-elle.

    Jamais, ô grand jamais, elle ne lui avouerait, du moins ce soir, que oui, il la troublait à ce point. Car d’un côté, elle voulait se protéger, éviter d’être déçue, s’emballer trop vite de peur de le voir déguerpir plus vite que son ombre. Elle ne connaissait pas le jeune homme si bien que ça, et avait aucune idée de ce qu’il avait réellement envie de faire avec elle. Est-ce qu’elle était juste une « fille » comme ça avec qui il prévoyait de prendre du bon temps ? Ou est-ce qu’elle représentait déjà plus à ses yeux ? Elle gardait son air décontracté, feignant d’être parfaitement à l’aise en sa présence. La petite fleur violette trônait à présent sur le plan de travail, et donnait une nouvelle petite touche de couleur agréable à la pièce, déjà bien décorée par les soins de la jeune femme.
    Lorsqu’elle avait emménagé dans cet appartement avec son frère, il y a maintenant un peu plus d’un an, ce dernier lui avait laissé libre court à son imagination et à son talent inné de « femme » pour décorer l’ensemble de leur logement. Et Sarah s’y était donné à cœur joie, sans pour autant faire du salon ou du reste de l’appartement un pot de peinture. Non. L’endroit s’était transformé en un véritable cocoon, chaudement décoré et douillet à souhait. Evidemment, l’un comme l’autre avaient du faire quelques sacrifices, et au grand damne de la jeune femme, son frère avait par exemple éliminé quelques bougies en surplus, ou un joli coussin rose qui, trônant d’abord sur le canapé du salon, avait vu finir sa course sur le lit de Sarah. On ne peut pas non plus tout avoir !

    Kaeden avait l’air si serein, que s’en était pour la jolie blondinette presque déconcertant à voir. Enfin, elle aimait néanmoins les hommes avec de l’assurance. C’était quand même bien plus agréable qu’un pauvre jeune homme bégayant et rougissant à la moindre parole. Ouvrant le frigo, la jeune femme sortit deux bières, qu’elle décapsula rapidement. Elle en tendit une au jeune homme, adossé sur le plan de travail, juste à côté d’elle. Cette fois ci, elle se défit en rien la faible distance qu’il y avait entre eux, et après avoir bu une gorgée de sa bière, elle prit la parole

    « Au fait, j’ai acheté un vase pour remplacer celui de ta mère que j'ai cassé… Il faudra que j’aille le lui porter, mais… j’ai tellement honte que je n’ai pas encore osé y aller… »

    A la fin de sa phrase, elle ne pu s’empêcher d’afficher une petite grimace, en souvenir de cette soirée, terminée en véritable fiasco, bien qu’elle avait plutôt très bien débuté selon elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeMar 29 Juin - 14:56

    Restant dans leur petit jeu, Kaeden conserva tout son sérieux lorsqu'elle le mis en garde, le prévenant que ses chevilles venaient de subitement gonfler. « Et merde ! » pouvait-on lire sur son visage, de manière trop accentuée, alors qu'il jetait un coup d'oeil à ses pieds. Il ne se prenait pas au sérieux, pas ce soir, sinon il aurait été capable de se mettre une énorme pression, et de finir bien plus nerveux que pouvait déjà l'être Sarah. Enfin, elle s'était comme apaisée, et la voir détendue le rassurait quelque peu. Il aimait mettre les gens à l'aise, et non l'inverse, craignant que le malaise provienne seulement de sa petite personne. Il était plutôt cool, et s'efforçait de le paraître pour qu'il en soit de même pour les gens qui l'entourait. Alors faire preuve d'auto dérision et d'humour aidait pas mal. Et peut-être qu'en sa réflexion demeurait un moyen de rester secrète, de ne rien dévoiler la concernant, du moins à propos de leur situation et de cette indescriptible attirance. Enfin s'il y avait quelque chose à dévoiler, bien évidemment. Kaeden ne savait pas vraiment à quoi s'attendre, et à vrai dire il n'avait pas la moindre idée de la tournure que prendrait cette soirée, ni même de la manière dont les choses évoluerait entre eux. Il était simplement là, appuyé contre le plan de travail de cette cuisine, à la détailler, acceptant au passage la bière qu'elle venait de lui décapsuler, pour finir par lui tendre.

    Il en bu une gorgée, puis reposa son regard chocolat sur la miss. Cette dernière venait d'en faire de même, et avait reprit la parole. Pourquoi ? Pour lui dire qu'elle avait acheter un vase pour remplacer celui qu'elle avait malencontreusement brisé l'autre soir. Instantanément, le sourire de Kaeden réapparut sur ses lèvres, amusé comme jamais. C'était bien l'attention la plus polie, respectueuse et adorable qui soit ! Prudence allait en être amusée, et risquait même de refuser une telle chose, bien qu'appréciant le geste. C'était vraiment gentil de la part de Sarah de vouloir s'excuser de cette manière, et le fait qu'elle n'ait pas encore trouvé le courage de se rendre chez eux pour lui offrir ce vase de remplacement la rendait encore plus craquante, par ses élans de gêne.

    « Oh... Mais il ne fallait pas, c'était rien... C'était un vase sans grande valeur, et on pouvait bien dire que j'étais le responsable. » Il haussa les épaules, et bu une nouvelle gorgée de bière. Tout comme elle, il ne pu que se souvenir de cette soirée. Elle avait parfaitement bien commencé à vrai dire, et promettait de l'être jusqu'à la fin, s'il n'y avait pas eu ce petit accident de parcours... Enfin ça ne faisait qu'une anecdote de plus à ajouter à toutes celles qui avaient pu respectivement les marquer dans les vies personnelles. Kaeden en souriait désormais, et espérait que la gêne que pouvait ressentir Sarah finirait par se dissiper pour disparaître à jamais.
    « Ma mère n'a jamais mangé personne, et ce vase... Enfin, je t'assure que ça n'était pas nécessaire... » Il l'imaginait toute gênée, sonnant à leur porte, avec son vase. Elle était vraiment mignonne dans la scène qu'il s'imaginait. Aux airs enfantins, presque coupable pour quelque chose qui n'avait en soit aucune réelle importance.

    Tout près d'elle, il ne l'avait pas lâché du regard un seul instant. Il appréciait chaque trait fin de son visage angélique, chaque petite grimace, sourire, expression... Il s'en étonnait lui-même, adoptant alors un comportement qui ne lui était pas vraiment habituel. Il se surprenait à adorer tout ce qui la rendait si particulière. Doucement, d'un geste presque prudent pour ne pas forcer les choses, ou encore les précipiter, il vint replacer une mèche de ses cheveux blonds derrière son oreille, lui adressant au passage un ravissant sourire.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeMar 29 Juin - 17:01

    La jeune femme ne pu s’empêcher de sourire une nouvelle fois, lorsqu’elle surprit Kaeden, entrant dans son jeu à pied joints, jeter un coup d’œil à ses chevilles, pour vérifier si les dires de la belle Sarah étaient vrais. Heureusement non, le jeune homme n’était pas en train de se transformer en bibendum, merci pour lui ! Peu à peu l’atmosphère se détendait, et Sarah était de plus en plus à l’aise, et pour preuve, elle l’observait à présent sans aucune gêne, fixant son regard dans le sien avec persévérance. Son regard se voulait intriguant et mystérieux, ce qui rendait le jeune particulièrement très charmant aux beaux yeux de Sarah. Aucun des deux ne savait réellement où tout cette histoire allait les mener. Pour le moment, ils semblaient vivre seulement l’instant présent, en essayant de se poser un minimum de question, de risque de gâcher la soirée qui se préparait entre eux. Sarah préférait restée secrète sur l’effet que lui produisait Kaeden, et se servait de l’humour comme principal mécanisme de défense, élucidant ainsi la question à laquelle elle ne voulait pas spécialement lui répondre, ne souhaitant en aucun cas trop se découvrir.

    Polie et respectueuse, voilà deux qualités que lui avaient enseigné ses parents lorsqu’elle était enfant. Alors pour Sarah, c’était tout à fait normal qu’elle veuille offrir à Prudence un autre vase, pour s’excuser de sa maladresse. La jeune femme avait imaginé déjà plus d’une fois la façon dont elle présenterait à la mère de Kaeden ses excuses, tout en lui présentant le vase, objet de sa visite. Mais même dans sa tête, elle se trouvait ridicule dans cette situation. Elle avait prévu divers scénarios : Prudence qui se moque ouvertement d’elle, qui lui crie dessus énervée, avant de lui claquer la porte au nez, ou enfin, le plus probable, ou du moins, celui qu’elle espérait le plus proche de la réalité, Prudence qui la remercie, et lui dit qu’elle est toute pardonnée (aa).

    « Si, je tiens à y aller, pour lui présenter mes excuses, car même si le vase n’était pas d’une grande valeur, ce n’est pas une raison pour s’en ficher, et aussi, pour m’excuser d’avoir entrainé son fils dans ce genre de…. »

    Elle ne fini par sa phrase, mais, devant l’air que venait de prendre Kaeden, elle ne pu s’empêcher de rire légèrement. Mieux valait changer de sujet, se dit-elle en buvant une gorgée de sa bière. En quelques secondes, elle aperçut la main du jeune homme s’approcher de son visage, et, tout doucement, en lui effleurant la joue, il replaça une de ses mèches rebelles. Légèrement gênée, mais sous le charme de cet effleurement, elle répondit à son sourire. Elle aurait même pu presque frissonner, mais s’en empêcha.

    « Tu… as faim ? » demanda-t-elle alors.

    Contre toute attente, Sarah se retourna et, sur la pointe des pieds, ouvrit un placard qui se trouvait au dessus de l’évier. Elle n’avait rien mangé ce soir, et commençait à ressentir les premiers appels au secours de son pauvre estomac criant famine. Pour fouiller plus aisément dans le placard, elle posa sa bière sur le plan de travail, et se remis sur la pointe des pieds. Son haut se releva légèrement, laissant apercevoir dans le bas de son dos, un discret tatouage en longueurs, trois petits papillons (Clikk). Ayant trouvé l’objet de ses désirs : un paquet de gâteaux au chocolat, Sarah referma le placard et se remit face à Kaeden. Mais un nouveau compagnon venait de les rejoindre dans la cuisine : Sully, son petit chiot, réveillé par les bruits de frigo et de placard, arriva, la langue pendante.

    « Tiens, je te présente Sully. Il était sensé dormir toute la soirée, j’espère qu’il ne va pas trop nous trainer dans les pates. », dit-elle en prenant le petit chien dans ses bras et en le gratifiant d’une caresse sur le haut de la tête.

    Elle afficha une nouvelle petite moue, puis reposa le jeune chiot au sol. Ce dernier, ravi d’avoir eu une petite caresse, retourna, aussi vite qu’il était arrivé, dans son panier, au grand soulagement de Sarah, qui, même si elle n’avait pas Sully depuis très longtemps, avait déjà pu apercevoir comment il pouvait être très agaçant si jamais son quart d’heure de folie se déclenchait. Après avoir jeter un utlime coup d’œil à Kaeden, elle récupéra sa bière et son paquet de gateau qu’elle glissa sous le bras, puis, sans vraiment prendre conscience de son geste, attrapa la main du jeune homme dans la sienne pour l’entrainer dans le salon, où ils prirent place sur le sofa.

    « Au fait, euuumh, comment te dire, y’a une de tes amie, Bailey… qui est venue me parler sur facebook…. J 'ai comme l’impression qu’elle ne m’apprécie pas trop … » confia-t-elle dans une grimace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeJeu 1 Juil - 13:02

    A la fin de sa réflexion, il ne pu que rire légèrement. Pensait-elle l'avoir influencé ? Elle se trompait... Ok il était plus jeune qu'elle, mais ça n'était pas pour autant qu'elle devait se tenir pour responsable de tout ça.
    « T'excuser de m'avoir entrainé dans ce genre de...? Arrête, on dirait que tu parles d'un môme de 5 ans ! Et puis ce genre de ? De quoi ? Développe... » Il la fixait avec un regard malicieux, s'emparant de toutes les perches possibles pour l'amener à parler clairement de ce qui s'était passé, et donc en soit d'eux. L'attirance était là, c'était indéniable. Ils se plaisaient et en avaient bel et bien conscience. Il leur suffisait simplement de l'admettre à présent, et cette tâche semblait un peu plus délicate pour la jeune femme que pour Kaeden. Elle changea pourtant de sujet, ce qui fut bien dommage. Après lui avoir offert quelque chose à boire, voilà qu'elle lui proposait de manger. La pizza qu'il avait dévoré pendant son service était encore sur son estomac et c'est très poliment qu'il déclina son offre. La seule « faim » qu'il avait était sans doute de ses lèvres, à défaut d'en avoir « soif », muni d'une bière. ^^ Ca ne l'empêcha pas de se retourner pour se servir dans son placard, se mettant sur la pointe des pieds et s'étirant pour atteindre le paquet. Kaeden ne manqua pas de remarquer le charmant tatouage qu'elle avait dans le bas du dos. Il y passa même sa main, le plus naturellement du monde.
    « Charmant ! » -lança-t-il, toujours de cette voix amusée. Il était sincère... C'était particulièrement joli, et son emplacement se voulait des plus sexy. De quoi donner envie à n'importe quel homme de tomber amoureux de la nature, pour simplement balader sa main à la rencontre des papillons.
    C'est à ce moment là qu'un intrus fit son entrée dans la cuisine. Un petit chiot, visiblement gourmand comme tout. Il répondait au nom de Sully, et avait une petite bouille des plus mignonne. Sarah fit en quelque sorte les présentation, sous le regard presque attendri de Kaeden, charmé par le naturel dont elle faisait preuve. Elle lui offrit une caresse, puis reposa l'animal au sol. Ce dernier, après avoir renifler rapidement Kaeden, l'inconnu de cette appartement, reprit la direction de son panier, dans lequel il se recoucha, apparemment près à dormir et donc à les laisser tranquilles.

    Et là, elle venait de l'embarquer dans le salon, bière en main, paquet de gâteaux calé sous le bras... Et une fois installés, de qui lui parlait-elle ? De... Bailey ? Kaeden en fut plus qu'étonné. En ce moment, ça n'allait pas fort avec la petite blondinette. Son amie avait subitement eu l'envie de lui avouer ses sentiments, de le mettre face à tout ça, et d'en demander bien plus que d'ordinaire. De l'attention, et presque de l'exclusivité. Elle avait drôlement changé, en très peu de temps, et il avait malheureusement l'impression de ne plus la reconnaître. Et pas seulement à cause de ces sentiments, qui dans le fond avait toujours été plus ou moins présents. Elle en venait à lui faire des crises de jalousie, et se laissait entraîner dans des c*nneries incroyables. Dernières nouvelles ? Elle avait couché avec Charly... Et après elle venait lui parler de sentiments... Plutôt sympa comme blague, non ? Pour le coup, ce que venait de lui apprendre Sarah était encore mieux que ça ! Depuis quand l'adolescente venait converser avec Sarah, qu'elle ne connaissait même pas, si ce n'est par page interposées sur Facebook ?

    « Oh ? Et... Qu'est-ce qu'elle t'a dit ? … Non, laisse tomber, je m'en fiche en fait... Je ne veux pas savoir, je risque d'être bien déçu. » Et pour éviter que Sarah ne se lance quand même, ne laisse échapper le moindre mot à ce sujet, ce qui risquerait de l'agacer au simple travers du comportement enfantin et puéril de Bailey, il abandonna sa bière sur la table basse, puis vint poser doucement son index sur les lèvres rosées de la belle, murmurant un tout petit « Chut... », accompagné d'un léger sourire. Il ne voulait pas parler de Bailey, pas maintenant en tout cas. La soirée leur appartenait à eux, et il ne comptait pas la partager avec quelqu'un d'autre, ne serait-ce que par la pensée. Ses préoccupations, il les avait laissé chez lui, au fin fond d'un tiroir.
    Son doigt glissa sur ses lèvres dans une douce caresse, et lentement, il rapprocha son visage du sien. Toujours aussi prévenant, et ne souhaitant pas la bousculer, il se stoppa, à quelques centimètres à peine d'elle, lui laissant le choix de se reculer, ou de réduire à néant cette infime distance entre eux.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeJeu 1 Juil - 14:33

    « Arrête, on dirait que tu parles d'un môme de 5 ans ! ».
    Elle préféra ne faire aucun commentaire sur cette phrase, sentant que ce ne serait pas bon pour eux d’eux. La différence d’âge entre eux lui restait tout de même en mémoire, et c’était certainement, même sûrement la seule et unique raison qui la rendait si hésitante, si réticente. Sarah afficha cependant un air désolé, avant une énième petite grimace lorsque Kaeden lui demanda de développer un peu ses dires. A vrai dire, elle savait qu’il le lui demanderait, et déjà, elle ne sentait plus très à l’aise face à cela. Qu’étaient-ils l’un pour l’autre ? Que faisaient-ils ? Qu’allaient-ils faire ? Etait-ce quelque chose de sérieux ou bien seulement un bon moyen de se détendre ensemble ? Elle avait beaucoup repensé à la soirée passée en sa compagnie, mais surtout de la manière dont cela s’était terminé. Il est évident que si tout s’était passé comme prévu, c'est-à-dire pas de vase brisé, et pas de Maman qui les surprend en train de s’embrasser passionnément dans l’entrée, les deux protagonistes auraient très certainement fini la nuit dans le même lit. Et le lendemain ? Comment est-ce que ça se serait passé ? Est-ce que Kaeden aurait retrouvé son lit vide, sans le moindre signe de Sarah, comme elle avait l’habitude de faire après une nuit passée dans les bras d’un homme ? Aurait-elle agi de la même manière qu’avec les autres ? Elle-même ne le savait pas, elle était très légèrement perdue sur ce qu’elle ressentait à présent, ce qu’elle avait vraiment envie ou pas…

    « Dans ce genre de… de situation ambigüe. Dans ce genre de moment où on n’aime pas vraiment que les gens nous voient, mais qu’on aime encore moins surprendre pour les autres… »


    Ok, c’était un échec. Elle parvenait plus que difficilement à mettre des mots sur ce qui s’était passé entre eux. Pour pallier à sa gêne, elle but une nouvelle gorgée de sa bière, se permettant ainsi d’échapper au regard insistant du jeune homme, sans montrer ouvertement qu’elle se sentait mal à l’aise, puis elle s’empressa de changer de sujet et lui tourna même le dos pour prendre un paquet de gâteau dans le placard. Sans qu’elle s’y attende, elle sentit le doigt du jeune homme effleurer le bas de son dos, découvert. Ce coup ci, elle ne pu empêcher un léger frisson se faufiler le long de sa colonne vertébrale. Ce frisson n’était sûrement pas passé inaperçu aux beaux yeux de Kaeden, qui se permit même un petit commentaire « charmant ! ». Mais Sarah préféra ne faire aucune remarque, si ce n’est qu’afficher un énième sourire, avant de lui présenter son petit chien.
    Installés à présent sur le canapé qui trônait au milieu du salon, la jeune Mongomerry ne pu s’empêcher de faire part à Kaeden de la discussion qu’elle avait eu avec sa soit disant amie, une certaine Bailey. Sarah n’avait pas vraiment compris l’objet de cette discussion, et s’était légèrement emportée envers la demoiselle qui lui avait vanté la chance qu’elle avait « d’être avec un homme aussi merveilleux que Kaeden ». Mais ce dernier ne sembla pas ravi que sa nouvelle amie lui parle de cette fille. Bien au contraire, il prit un air agacé rien qu’à l’entente de ce prénom, et, feignant une certaine curiosité, il fini par avouer qu’il se fichait pas mal de l’autre blondinette. Aussitôt, pour l’empêcher de dire quoi que ce soit de nouveau sur Bailey, il posa tendrement son index sur les lèvres de Sarah, l’invitant au silence. Ce petit geste la fit se taire aussitôt, et son regard se plongea une nouvelle fois dans celui du beau brun, elle avala avec difficulté sa salive. Leurs corps s’étaient rapprochés, et elle pouvait sentir le souffle du jeune homme. Sans regarder, elle posa à son tour sa bière sur la table, sentant que celle-ci la gênerait bientôt. Heureusement aucune catastrophe n’arriva, et la bière atterrit sans encombre à côté du paquet de gâteaux. En quelques secondes, le visage du jeune homme se rapprocha d’elle encore un peu. Leurs lèvres étaient de plus en plus proches, mais il s’arrêta néanmoins à quelques centimètres, afin de laisser la demoiselle prendre l’ultime décision. Elle apprécia ce geste, bien qu’elle en fût surprise. Son visage n’était plus souriant à présent, conscient que les secondes suivantes allaient être déterminantes pour le reste de la soirée. Cependant, sa raison sembla prendre le dessus, et, doucement, elle se recula afin de laisser quelques centimètres supplémentaires entre eux deux.

    « Je… murmura-t-elle, ses yeux fixés dans ceux du jeune homme. Je ne suis pas certaine qu’on devrait… Son cœur c’était bizarrement remis à battre un peu trop vite, et elle commençait même à se triturer les mains. Il y a tellement de signes qui nous disent que… elle se tut, laissant sa phrase en suspens. Pourquoi est-ce qu’elle disait tout cela ? Elle ne n’en avait aucune idée. La seule chose qu’elle savait, c’est que toutes ces belles paroles allaient contre son envie. Oh et puis merde. »

    Sans le prévenir, elle défit la distance qu’elle venait de créer entre eux et, posa ses lèvres sur celles de Kaeden pour l’embrasser. Une de ses main vint s’accrocher au col du t-shirt qu’il portait, afin de l’attirer avec sensualité à elle, et que leurs corps soient plus proches que jamais. Elle plaça son autre main dans le cou du jeune homme, passant ses doigts délicats dans ses cheveux. Elle n’avait qu’une envie, se laisser aller avec lui, et, même si l’avenir était incertain, ce soir, seuls eux d’eux comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeVen 9 Juil - 16:10

    Certes, la différence d'âge était là, sous leurs yeux, et pouvait même les narguer de temps à autre. Mais pour le coup, Kaeden ne l'avait même pas relever dans ses propres mots. Il n'y pensait pas à vrai dire, et s'en moquait. Ca n'était pas ça qui allait le stopper, alors qu'il se sentait si bien, si attiré, si conquis par la demoiselle. A quoi bon s'imposer à soi-même des obstacles et se refuser à ce qui pourrait être du bonheur ? Il avait laissé de côté les années, avait effacé toute différence entre eux, et la percevait simplement comme une femme attirante, intéressante, intrigante. Et il souhaitait sans doute inconsciemment qu'elle en fasse de même et cesse de se penser responsable de lui, de ses actes, de ce qui avait pu se passer. Kaeden était un grand garçon, qui n'était pas à sa première expérience et qui était maître de ses faits et gestes. Cependant, il ne manqua pas de lui demander de développer ce qu'elle sous-entendait, histoire de voir la manière avec laquelle elle percevait cette situation, et même plus encore : cette relation, s'il était possible de l'appeler ainsi. Il eut droit à une nouvelle petite grimace, qui le fit sourire bien qu'elle ne le rassurait pas tellement. Peut-être s'était-il fait trop de films... Peut-être était-il trop confiant, trop assuré, trop... rêveur ? Rien ne lui affirmait que la jolie blonde ressentait la même chose, qu'elle désirait avancer dans le même sens que lui... Qui sait ? La direction opposée était sûrement un meilleur choix selon elle... Il n'en savait rien. Sans un mot, il la fixait, attendant alors qu'elle prenne la parole et s'exprime, levant un voile sur ce qu'ils représentaient l'un pour l'autre à ses yeux. Ses mots semblaient maladroits et hésitants, si bien que Kaeden n'eut pas de mal à voir qu'elle les choisissait avec difficulté, trahissant alors ce dont elle n'était absolument pas sûre, ce qu'elle ne parvenait pas à expliquer et définir. Il acquiesça d'un haussement d'épaules, et la laissa alors changer de sujet...

    Après les petits gâteaux, le chiot et le tatouage, Sarah entraîna le beau brun dans le salon. Une fois installés, bières en main, un nouveau sujet fut lancé. Bailey... Ca n'avait rien de bien réjouissant, Kaeden se prenant la tête avec l'adolescente depuis un moment déjà. Elle n'était plus la même, elle l'avait beaucoup inquiété, jusqu'à finalement l'agacer. Savoir qu'elle en était arrivée à parler à Sarah, alors qu'elle ne la connaissait pas, allait l'énerver... Car il n'était pas demeuré et Bailey était prévisible, il devait être au centre de la conversation, sujet sensible et délicat, puisque l'adolescente lui avait fait part de sa jalousie et lui avait offert quelques crises à ce sujet... A son plus grand malheur... Il avait préféré opter pour le silence, l'imposant avec délicatesse à la jeune femme, en déposant son index sur ses douces lèvres. Se rapprochant doucement, il ne voulait pas la brusquer, et s'efforçait de chasser la moindre hésitation de sa part. Ce qui fut assez compliqué lorsque la belle se recula, lui mettant un magnifique stop. Il se redressa, comprenant alors qu'il avait bien fait de la jouer en douceur et de la laisser conclure comme bon lui semblait. Il passait ainsi pour le parfait gentleman, qui venait certes de se prendre un râteau, mais avec dignité et panache. ^^

    « Ok, ok... Comme tu veux... Je comprends... »
    Les signes... Peut-être qu'il était le seul capable de fermer les yeux sur ces derniers... Après tout, il pouvait très bien concevoir qu'elle ne puisse pas avoir cette facilité, et qu'il lui était impossible d'ignorer ce qui pouvait les différencier, les éloigner. Sauf qu'il ne s'était pas attendu à un revirement si soudain de la situation. A peine eut-il détourné le regard, qu'elle se rapprochait à nouveau et venait l'embrasser sous une impulsion inexpliquée. Il sentit la main de la belle se poser sur son col, l'attirer à elle, alors que la seconde crochetait sa nuque pour glisser dans ses cheveux. Le poids léger de son petit corps fit pression contre son torse, et il ne pu que se délecter de la chaleur de ses lèvres sucrées. En quelques secondes seulement, elle venait de le déconnecter de la réalité. Il ne pensait plus qu'à elle, ses mains glissant sur sa taille, pour venir se nicher dans le bas de son dos pour l'une, et remonter pour l'autre, afin de caresser tendrement sa joue tout en lui offrant un baiser brûlant. Un sourire était apparu sur son visage, ce que la belle avait dû sentir. Il était comme soulagé de la voir ainsi céder, confirmant alors qu'elle était aussi attirée que lui, et que le désir se faisait tout aussi fort, tout aussi pressant...
    « On s'en moque des signes... » -souffla-t-il contre ses lèvres, pour revenir aussitôt à la charge et capturer ses dernières dans un nouveau baiser. Lentement, et avec une incroyable tendresse, il passa sa main sous le t-shirt de la blondinette, caressant du bout des doigts sa peau de velour. Il la rapprocha davantage, l'entraînant alors au dessus de lui, à califourchon, tandis que sa bouche profitait de moindre frissons qu'il pouvait lui procurer en se baladant dans le creux de son cou, remontant jusqu'à son oreille, cherchant à obtenir toujours plus et marquer chaque petite parcelle de peau nue, aussi insignifiante soit-elle, de ses lèvres.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeDim 11 Juil - 19:20

    Elle avait hésité. Oui, c’était vrai. Quand elle avait vu le jeune homme approcher –dangereusement- ses lèvres des siennes, Sarah avait sentit son sang ne faire qu’un tour dans son organisme. Etait-ce réellement une bonne idée que de tomber une nouvelle fois dans les bras de Kaeden ? La première fois les avait mené à un échec cuisant, dont Sarah avait encore légèrement honte aujourd’hui en repensant au fiasco de cette fin de soirée. Alors, perdue entre sa raison et son cœur, la jeune femme avait hésité, quelques secondes certes, mais elle n’avait pas répondu tout de suite au désir du beau brun qu’était de l’embrasser. Montrant son désarroi, essayant en vain de lui expliquer, mais surtout de se l’expliquer à elle-même, la blondinette avait fini par donner un grand coup de pied à sa raison, pour ne laisser que son cœur s’exprimer. Cédant enfin à la tentation, Sarah s’était en douceur, mais également avec fermeté, « jetée » au cou de Kaeden pour l’embrasser avec passion. Et afin qu’il ne puisse pas la repousser (la vilaine !), elle s’accrocha à lui par le col de son t-shirt. Elle le voulait. Elle avait envie de lui, et maintenant qu’elle ne pouvait plus résister, qu’elle s’offrait à lui, elle ne pourrait pas s’en remettre si il la repoussait.

    Elle se sentait si bien en sa présence, que cela la troublait. Depuis qu’elle l’avait rencontré, et qu’il occupait une bonne partie de son esprit, Sarah n’avait presque plus le temps de penser à son ex. C’était comme si Kaeden lui faisait oublier Ethan, comme si la simple présence du jeune homme à ses côté, délestait un lourd poids, qui avait prit place sur son cœur depuis sa houleuse rupture. Depuis qu’elle avait rencontré le jeune homme, Sarah souriait plus. Elle se surprenait même de temps en temps à chantonner toute seule, et s’était même remise à faire quelque pas de danse dans son salon, vestiges de sa tendre enfance. Elle laissait de côté ses emmerdes, et se concentrait à présent sur ses amis, ses amours…

    Kaeden et Sarah s’embrassaient à présent avec en train, ne relâchant les lèvres l’un de l’autre que dans l’ultime but de réapprovisionner leurs poumons en oxygène. Leurs lèvres se cherchaient, se perdaient puis se retrouvaient dans une danse délicieuse, pour l’un comme pour l’autre. Il parla, disant se moquer des signes. Sarah n’eut pas le temps de répondre qu’il reprit ses lèvres pour l’embrasser à nouveau, ne se lassant pas de cette douceur sucrée. Et même si il lui avait laissé l’occasion de répondre, Sarah n’aurait certainement rien dit à par acquiescer. Oui. Elle avait été idiote d’hésiter, elle se fichait des signes. Ne croyait ni au destin ni au karma. Pourquoi avait-elle dit cela. Evidemment, les relations n’étaient jamais sans embuches. Parfois on rencontrait des obstacles après plusieurs semaines, plusieurs mois de relation, parfois, c’était bien avant que celle-ci ne se mette en place. Entre la soirée ratée par sa maladresse, leurs différences d’âge, et cette Bailey qui venait s’inclure dans tout ce méli-mélo, Sarah avait été légèrement dépassée par la situation. Mais à présent, tout ça, n’avait plus d’importance. A présent seul Kaeden comptait. Kaeden et ses doigts qui venaient justement de passer sous le t-shirt de la belle pour venir caresser du bout des doigts la peau de son dos. A ce simple contact, elle fut parcourue d’un frisson de la tête au pied et, le jeune homme semblant le cerner, il l’attira d’avantage à lui, pour qu’elle se retrouve même à califourchon sur ses genoux. Leurs corps ne pouvaient pas être plus proches, et Sarah sentait la chaleur monter entre eux. Le jeune homme quitta les lèvres de Sarah, pour venir déposer les siennes un peu partout sur son cou… point sensible de la jolie blondinette.
    Elle ferma les yeux et pencha légèrement sa tête sur le côté, afin de dégager les petits cheveux qui auraient pu venir empêcher Kaeden de mener à bien son expédition. L’appartement était totalement silencieux, seuls leurs souffles légèrement plus rapides que d’ordinaire étaient perceptibles. Doucement, la jeune femme souleva le t-shirt du jeune homme et vint déposer ses doigts sur sa peau, effleurant le bas de son ventre, remontant jusqu’à son nombril. Elle y allait doucement, mais sûrement, ne souhaitant aucunement précipiter les choses entre eux.

    Soudain, elle sursauta, sentant quelque chose bouger contre sa cuisse, avant de se rendre compte que ce n'était qu'en fait que le portable du jeune homme qui vibrait dans sa poche de jean.

    « Ton téléphone qui sonne...» murmura-t-elle en déposant un tendre baiser à la comissure de ses lèvres.

    Alors, une nouvelle fois, à regret, Sarah se recula légèrement, tout en restant assise à califourchon sur lui, pour lui permettre, si il le désirait, d'acceder au petit objet qui venait troubler leur tendre étreinte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeLun 12 Juil - 22:13

    [Je n'ai pas fait aussi long... Sad ]

    C'était fou comme cette sensation était si particulière... Comme elle lui avait fait cruellement défaut, et comme il était bon d'y goûter à nouveau. Les baisers de Sarah se voulaient comme uniques, et même addictifs. Il suffisait d'en avoir droit à un seul pour en devenir dépendant. C'était cette douce passion qui avait occupé son esprit durant ces derniers jours, accompagné de son sourire en coin et de ses légers éclats de rire, de la chaleur veloutée de sa voix... Désormais, alors que ses lèvres se pressaient à nouveau tout contre les siennes, Kaeden avait l'impression d'avoir droit à un second souffle, à un échappatoire rassurant face à sa vie qui partait en vrille. Elle lui inspirait confiance et dans ses bras, lorsque ses mains effleuraient sa peau, plus rien ne comptait, plus rien n'existait, et plus rien n'avait de sens. Il se laissait tout simplement aller, bercé par une indescriptible insouciance et un bien être sans fin. Il pouvait bien frissonner sous ses caresses, se laisser étouffer par des bouffées de chaleurs incroyables, il s'en moquait bien. A vrai dire, il laissait simplement ses sens en alerte, répondant à la moindre invitation de la jeune femme, qui l'attirait toujours un peu plus à elle, pour aller toujours plus loin.

    Leur échange se voulait passionné, si bien que Kaeden était au bord de l'implosion, sentant ses lèvres brûler de désir, alors qu'elles glissaient avec lenteur et sensualité sur la peau fragile du coup de la jolie blonde. Il la sentait frémir alors que sa main s'aventurait sous son t-shirt. Il l'attira, la faisant passer même à califourchon au-dessus de lui, reprenant sa douce et si excitante torture. Il ne pu que sourire tout contre sa peau, alors qu'elle dégageait ses cheveux pour lui laisser libre accès à son cou, s'offrant avec une telle beauté et une telle simplicité qu'elle en devenait encore plus désirable. Quoique... Cela était-il vraiment possible ? Il en doutait. Jamais il ne s'était ainsi senti, atteignant ce stade, prêt à tout pour l'avoir, pour lui plaire, pour poursuivre ces instants de tendresses et de séduction. Se fut alors son tour, et très habilement elle releva le t-shirt de notre beau brun, déposant ses doigts fins sur le bas de son ventre. Elle lui en décrocha un soupire, chaud et traduisant sans mal tout le désir et l'excitation qu'il contenait à cet instant précis. Il allait venir récupérer ses lèvres, alors que son regard gourmand ne cessait de littéralement la dévorer, quand elle sursauta. Hein ? Quoi ? Qu'est-ce qu'il se passait ? Il en paraissait tout aussi étonné. Sarah lui indiqua son portable, et Kaeden s'en excusa, son visage s'imprégnant instantanément d'un air sincèrement désolé et embêté. Elle déposa un léger baiser aux coins de ses lèvres, et se recula. Kaeden récupéra son mobile et sans même jeter le moindre coup d'oeil à l'écran, il resta appuyé sur une touche, jusqu'à ce que le petit appareil s'éteigne. Pas envie d'être dérangé, et ainsi ils ne le seraient plus du tout ! Plus de risque de son côté !


    « Je suis sûr que ça n'était pas important... - Il esquissa un léger sourire, et reprit, de son air faussement sérieux alors qu'une flamme de désir se ravivait dans ses yeux couleur chocolat. - Où s'était-on arrêté ? » Ses mains glissèrent sur sa taille, pour venir se réfugier dans le bas de son dos, puis se risquant jusqu'à ses fesses. Là, il fit en sorte de faire disparaître le peu de distance qui les séparait, en faisant clairement comprendre à la jeune femme qu'il état cruellement en manque de ses lèvres, de son parfum, de sa douceur, de sa passion... Oui, oui ! Même pour quelques malheureux instants. Il revint l'embrasser, lui laissant alors tout le loisir de les guider. Il n'était qu'un pantin entre ses main, dont le coeur froid se réchauffait sous ses caresses. Elle pouvait bien se jouer de lui qu'il ne s'en rendrait même pas compte tant il se montrait envoûté par son charme naturel et sa sensualité. Kaeden perdait la tête... Merci Sarah !

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeMar 13 Juil - 17:00

Ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité
*______*


    C’était fou. C’était dingue. Dingue l’effet qu’il lui faisait, par de simples petites caresses, aussi infimes soient-elles. Sans compter ses lèvres qui se baladaient sur sa peau avec une infinie douceur. Cela devrait être interdit de réussir à avoir tant d’emprise sur quelqu’un en si peu de temps. Et pourtant, c’était vrai. Et Sarah en était plus que ravie. Depuis plusieurs mois, la jeune femme avait décidé de ne plus s’attacher à aucun garçon. Car le précédent l’avait trop faire souffrir, et elle trouvait à présent que les quelques mois de bonheur passés dans ses bras n’avaient aucun intérêt si c’était pour avoir si mal ensuite. Alors, pas d’attachement, pas d’amour, pas de souffrance. La boucle est bouclée. Du moins, c’était sa philosophie de vie depuis quelques mois, et à vrai dire, avant la rencontre avec Kaeden, elle était parvenue à s’y fier assez facilement. Sarah se plaisait en célibataire, libre de ses actes, faisant ce qu’elle voulait avec tout le monde, et jamais elle n’avait eu le coup de blues de la femme seule, à qui personne ne pense. Elle n’avait pas énoncé l’envie de s’attacher à quelqu’un, bien au contraire.
    Et puis… et puis il était apparu. Et bizarrement, elle avait été plus que charmée, et ce, dès le départ. Elle avait tout de suite senti qu’il était différent. Peut-être était-ce du à son regard qui se posait sur elle avec délice, au son de sa voix mélodieuse. Peut-être. Sûrement même. Cette attirance n’avait fait qu’accroître pendant toute la soirée qu’ils avaient passée ensemble, et après la fin de soirée désastreuse, Sarah n’avait pu se le sortir de la tête. Peut-être que si ce soir là, ils avaient pu aller jusqu’au bout de leurs envies, comme ils en avaient eu l’intention, alors peut-être que leur relation n’aurait pas eu de lendemain. Ce qui était certain, c’était que les jours suivant, aucun des deux n’ayant pu assouvir ses envies, l’attirance et le désir de se revoir était arrivé, et ils n’avaient pas pu résister.

    Et les voilà lancés dans un voyage haut en couleurs et en frissons. Déjà, la jeune femme ne pensait plus à rien. Concentrée sur ses faits et gestes, mais surtout sur ceux de son compagnon, la jolie Sarah sentait en elle l’envie et le désir d’aller encore et toujours plus loin, monter en elle à une vitesse ahurissante. Ce désir qu’elle avait refoulé pendant plusieurs jours lui apparaissait à présent en pleine figure, et même si elle en avait été réticente il y a encore quelques minutes, elle était certaine de ne pas regretter d’avoir fait tomber les armes.
    En l’espace de quelques secondes, elle revint à la réalité en sentant le téléphone du beau brun vibrer dans sa poche. Et oui miss Sarah, même si pour toi le temps s’est arrêté depuis quelques minutes, le monde continue de tourner autour ! Mais très vite, un petit sourire apparu au coin de ses lèvres, quand elle vit Kaeden éteindre son appareil, sans même prendre le temps de regarder qui pouvait venir les déranger. Il semblait littéralement subjuguer par la jolie blonde, tout comme elle l’était par lui. Les doigts de Sarah étaient restés posé sur le bas de son ventre, et elle reprit peu à peu son investigation, remontant vers le nombril du jeune homme, redescendant, chavirant à droite, à gauche, tout ceci dans une extrême sensualité.

    « Quel que part par là, en effet »
    murmura-t-elle doucement, en sentant les mains du jeune homme reprendre leur place dans le bas de son dos.

    Pour s’aider à se rapprocher à nouveau de lui, la demoiselle s’accrocha à la ceinture du jeune homme pour se tirer jusqu’à lui. Doucement, elle sentit les doigts de Kaeden glisser jusqu’à ses fesses et, bien qu’il les effleura par-dessus son jean, elle en frissonna d’avantage encore. Soupirant discrètement en sentant l’excitation la gagner, elle répondit à son baiser tout en continuant ses caresses sur son ventre, remontant un peu plus haut à chaque fois. Sa peau était douce, veloutée à souhait, et en plus, légèrement hâlée par le soleil de ce début d’été. Il était beau. Charmant, même, et elle se disait qu’elle avait tant de chance d’être dans ses bras.
    Pendant quelques secondes, elle coupa leur baiser pour venir lui retirer son t-shirt qui commençait à la gêner pour l’expédition de ses doigts fins à la découverte de son torse. Elle laissa le vêtement tomber sur le canapé à côté d’eux et vint récupérer les lèvres du jeune homme avec passion. Une de ses main, posée sur l’épaule de Kaeden vint descendre lentement le long de son torse.



Pour le coup le mien est pourri xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeMar 13 Juil - 17:46

    Cet appel téléphonique ? Il n'en avait rien à faire ! C'était le cadet de ses soucis, et il préférait envoyer directement son interlocuteur sur son répondeur plutôt que de décrocher, de s'excuser et de demander qu'il rappelle plus tard, voir le lendemain. C'était perdre du temps, et prendre le risque, s'il on peut dire ça ainsi, de voir cette douce ambiance retomber instantanément. Là, un sourire suffisait et quelques secondes après, Kaeden repartait à l'assaut de ses lèvres rosées, au goût sucré, dont il raffolait à présent et auxquelles il allait bientôt s'avouer complètement accroc. Sarah n'était pas comme les autres, et il ne pouvait pas l'expliquer. C'était une impression, un ressentit, quelque chose qui le poussait à la percevoir de cette façon si particulière sans parvenir à mettre des mots décrivant son état et cette sensation. Son âge ? Non, puisqu'il n'y pensait pas... Elle était si frâiche, pétillante, attirante et... désirable. Mon dieu ce qu'elle l'était ! Elle avait laissé ses mains au niveau de son bas ventre, dans lequel semblait s'être déclenché un véritable incendie. Kaeden était victime de son corps, de ses caresses, de cette chaleur qui ne cessait de l'exciter. Il restait un jeune homme, au-dessus duquel était installée une magnifique blonde, à la sensualité incroyable, capable de damner un saint ! Sa réplique le fit sourire à nouveau, alors que doucement, il faisait glisser ses mains sur sa peau, puis sur son jeans, qui lui faisait un petit derrière plus que sexy. Il ne doutait pas que sans, il devait l'être tout autant si ce n'était plus ! A cette pensée, il eut une nouvelle bouffée de chaleur, tandis que Sarah revenait tout contre lui, tirant sur la boucle de sa ceinture. Elle ne semblait pas en avoir conscience, mais le moindre de ses gestes se voulaient être terriblement sexy, et plus elle se mouvait contre lui, plus il la désirait. Et arriver à ce stade, il était difficile d'aller plus loin.

    Ses caresses étaient d'une finesse et d'une douceur incroyable. Il sentait ses mains se balader sur sa peau, jusqu'à ce que son t-shirt ne fasse barrage et qu'elle décide de le lui retirer. Kaeden se laissa faire, sans un mot, pressé de pouvoir à nouveau s'emparer de sa bouche. Pour sa part, lui aussi prenait plaisir à découvrir la moindre parcelle de sa peau caramélisée par le soleil. Il remontait doucement le long de sa colonne vertébrale, s'étant frayé un chemin sous le tissus. Il se montrait lent, léger, lui arrachant quelques frissons avec un plaisir non dissimulé. Le moindre de ses soupirs paraissait comme une récompense, signe qu'il n'était pas le seul à apprécier l'échange. Se fut à son tour d'être gêné. Il aurait presque été capable de jalouser ses fringues, qui eux touchaient son corps dans sa quasi globalité, au même instant. Il aurait lui aussi voulu l'envelopper et savourer sa chaleur, sa douceur, son parfum... Il se recula à regret, et déposa ses mains sur la fine taille de la belle. S'emparant de son t-shirt, il le lui ôta et l'envoya un peu plus loin, sans faire attention. Un peu plus et il aurait touché le chiot, sagement endormi dans son coin !

    Sans la lâcher du regard, il se redressa légèrement, et caressa d'un revers de la main sa joue. Il lui vola un tendre baiser, bien moins chargé en passion que les précédent, et la fit pivoter avec délicatesse, pour l'allonger sur le canapé, et se pencher au-dessus d'elle. A ses yeux s'offrait un magnifique spectacle. La jeune femme l'avait littéralement envouté et avec ce voile noir de désir dans les yeux, il la dévorait presque. Son visage aux traits fins, ses beaux cheveux blonds, ses lèvres rosées, son cou gracile, la naissance de sa poitrine, et cette dernière, prisonnière d'une superbe pièce de lingerie fine. Kaeden allait devenir dingue, si ce n'était pas déjà fait. Prenant appuis sur ses avant bras, il s'approcha et vint quémander un nouveau baiser. Une fois ce dernier obtenu, il dévia sur la commissures de ses lèvres, puis sa joue, sa tempe, juste au-dessous de son oreille, son cou, sa poitrine... Il s'attarda quelques instant au-dessus de son soutien-gorge, ses mains se baladant toujours sur sa peau nue. Il embrassa son ventre, son nombril, son bas ventre... Kaeden n'attendait qu'un mot, qu'un geste, qu'un soupire pour revenir chercher ses lèvres, la serrer dans ses bras, presser son corps contre le sien, ...l'aimer.


    [Je met "Hot" dans le titre du sujet ? (a)]

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeMar 13 Juil - 18:30

    L’envie de sentir son corps contre le sien avait été trop forte pour qu’elle ne puisse lui résister. Aussi n’avait-elle pas hésité une seule seconde à lui ôter ce petit bout de tissus qu’était son t-shirt. Après quoi, elle laissa libre champs à ses doigts pour venir caresser la peau du beau brun qui semblait apprécier les gestes de Sarah, au vu des soupirs qu’il lâchait. Elle sourit de le voir dans cet état. Cet état dont elle était responsable.
    Alors que leurs lèvres ne semblaient en aucun cas vouloir se délier, ses doigts continuaient de parcourir son torse, s’arrêtant à chaque fois à la limite que lui imposait le jean du beau brun. Doucement mais sûrement, la jeune femme s’amusait à faire monter la température entre eux, pour toujours encore plus ressentir le désir qui avait prit possession de son petit corps. Le parfum du jeune homme la hantait, l’enivrait jusqu’à devenir saoule de lui (wow xD). Quand elle sentit un de ses doigts parcourir sa colonne vertébrale, elle ne pu empêcher son dos se cambrer sous le frisson qui s’empara d’elle. A chacun de ses baiser, la demoiselle devenait de plus en plus accroc à lui, à ses lèvres, son regard, son parfum, ses caresses. Comme si plus rien ne l’arrêterait, elle se sentait prête à tout. Près de lui, près de son cœur, et accrochée à ses lèvres.

    En quelques secondes, Sarah se retrouva à son tour sans t-shirt, qui fini sa course au beau milieu du salon. A l’intérieur de sa poitrine, son cœur s’emballait petit à petit, preuve de l’état dans lequel Kaeden la mettait. Puis, il la fit basculer. A présent couchée, la tête calée sur l’accoudoir, Kaeden vint se pencher au dessus d’elle. Plongeant son regard dans le sien, elle laissait ses doigts parcourir la peau de son dos qu’elle sentait frissonner sous ses douces caresses. La jeune femme avait fait le vide dans sa tête, et en oubliait même que dehors, des gens vivaient. Comme ci ce monde leur appartenait et comme si personne ne pourrait les empêcher de...s’aimer.

    Au fur et à mesure des minutes qui passaient, son souffle devenait de plus en plus saccadé, surtout lorsqu’elle perçu le regard du jeune homme fondre sur son corps avec désir et envie. Elle eut un nouveau sourire, se mordillant doucement la lèvre inférieure. Elle aimait se sentir désirée dans les yeux d’un homme, et encore plus quand cet homme lui accélérait inconsciemment les battements de son cœur. Ses doigts vinrent glisser dans ses cheveux, alors qu’il revenait à l’assaut de ses lèvres. Mais il ne s’y attarda pas, et fit glisser les siennes le long de sa joue, et parcouru son corps jusqu’au bas de son ventre. Pendant tout le trajet, Sarah avait fermé les yeux, cambrer le dos, envahie par les frissons qui affluaient avec force. La main de la demoiselle était restée dans les cheveux du beau brun, et ses jambes vinrent enrouler le bassin de Kaeden, afin que leur corps soient toujours aussi proches. Elle avait envie qu’il l’embrasse encore et encore, que ses doigts parcourent sa peau nue encore et encore, sans jamais s’arrêter. Elle avait envie de lui tout simplement, et ses soupirs la trahissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeMar 13 Juil - 19:48

    Avec délicatesse, Kaeden déposait de brûlants baisers sur la peau légèrement dorée de la jeune femme. Ses mains caressaient sa fine taille, alors qu'il semblait redessiner les courbes parfaites de son corps avec sa langue. C'était une sensualité sans égal, et le simple fait de la sentir se tendre sous ses attentions, ainsi que ses mains passer dans ses cheveux, l'encourageait à aller encore plus loin. Il soupira, frôlant ainsi Sarah de son souffle chaud. C'était une douce torture que de contenir ses désirs. L'envie de lui retirer le moindre de ses vêtements et l'envelopper dans un épais tissu d'amour se faisait de plus en plus présente, mais se retenir, prendre son temps, lui donnait l'impression de décupler le plaisir qu'il pouvait éprouver en découvrant les délicieuses lignes de la blondinette. Il sentit les jambes de Sarah encercler sa taille, ce qui le fit légèrement sourire. Il descendit ses main sur le corps de la belle, effleurant sa poitrine, puis son ventre, et les stoppa sur le haut de son jeans. Il releva la tête, lentement, lançant un regard en direction de la jeune femme. Son sourire en coin s'accentua doucement, et il déposa un nouveau baiser sur sa peau, tout en déboutonnant le jeans. Oup's ! Avec habilité, il retira le vêtement de Sarah, le faisant glisser jusqu'à ses pieds, pour que ce dernier retombe finalement au sol. Il la sentit frémir, une nouvelle fois, et ne pu que s'en réjouir. Sa peau brûlante au contact de la sienne lui faisait littéralement perdre la tête. Dans un geste tendre, il passa ses mains sur les cuisses de Sarah, puis vint repositionner ses longues et fines jambes autour de sa taille, l'invitant alors à le faire captif d'une étreinte, à le ramener à elle... Remontant jusqu'à ses lèvres, il était si proche d'elle que la chaîne en argent qui pendait à son cou effleura dans une infime caresse son corps, passant entre ses seins, arrachant quelques frissons. Il avait envie d'elle, comme jamais il n'avait encore désiré une fille... Une femme.

    Il plongea son regard dans le sien, l'ancrant avec assurance, partageant avec elle cette si douce intimité. Puis sans un mot, il alla chercher sa main. Entrelaçant leurs doigts, il les porta à ses lèvres, les embrassa, et finit par guider cette fine main jusqu'à la boucle de sa ceinture. Partis comme ils étaient, Kaeden lui laissait tout le loisir de s'occuper de cette dernière. Il déposa de nombreux baisers dans le creux de son cou, soufflant doucement dessus, cherchant à l'attirer davantage contre lui. Est-ce que cela était-il seulement possible ?

    « Tu me rends dingue... » -murmura-t-il doucement, tout contre son oreille. Ses lèvres glissèrent sur son cou, puis le long de son épaule, repoussant la bretelle de son soutien-gorge, jusqu'à ce que cette dernière soit finalement chassée de sur sa peau fine. Tout chez Sarah était à cajoler... Elle était comme un voile de velours sur sa vie, et il sentait son coeur s'emballer et tambouriner dans sa poitrine à toute vitesse dès lors qu'elle le frôlait du bout des doigts, qu'elle l'embrassait, soupirait de plaisir... Il vint à l'assaut de sa seconde épaule, jusqu'à faire glisser la bretelle voisine, et jouer avec le tissu de son sous-vêtement.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeJeu 15 Juil - 10:30

    Le jeune homme semblait prendre un malin plaisir à torturer la jolie blondinette de ses caresses et ses baisers qu’ils déposaient de part et d’autre de son corps. Baisers qui se voulaient de plus en plus passionnés, sensuels et brulants.
    Se délectant du contact de ses lèvres et de ses doigts sur sa peau dénudée, Sarah ne savait plus où donner de la tête. Le jeune homme semblait s’attarder sur les moindres détails, et la jeune femme appréciait sa façon d’opérer : à la fois doux et sensuel, tendre et brûlant de désir.
    La main qu’elle avait placée dans ses cheveux se voulait insistante ; se serrant nerveusement contre la tête du jeune homme, sans pour autant lui faire de mal évidemment. C’était le désir qui l’habitait qui commandait à présent chacun de ses gestes et de ses réactions face aux caresses du jeune homme.
    Son dos se cambra, son ventre se creusa, lorsqu’elle sentit le souffle chaud de Kaeden sur sa peau, qui remontait petit à petit vers ses lèvres, tout en laissant ses mains vagabondé sur son corps. Sa main de libre vint se poser dans le dos du jeune homme, qu’elle caressa avec une extrême sensualité, s’aventurant même bien plus bas qu’elle n’avait osé le faire jusqu’à présent. Alors qu’elle effleurait ses fesses par-dessus son jean, elle sentit les mains du jeune homme qui vinrent défaire le bouton de son propre pantalon. Lâchant un soupire de plaisir qu’elle ne pu empêcher de s’échapper d’entre ses lèvres, elle souleva doucement ses fesses afin qu’il lui enlève sans encombre son vêtement, acte qui les rapprocheraient encore un peu plus de leur envie, de leur désir final. Les yeux fermés, une main placée sur son nombril, les doigts de l’autre emmêlés dans sa chevelure blonde, Sarah se laissait totalement emmenée par Kaeden, qui alliait douceur et passion. Deux émotions qui auraient pu être totalement contradictoires et qui se mêlaient pourtant là à la perfection, donnant une toute autre dimension à leurs échanges fiévreux.
    Remontant ensuite vers le visage de la jeune femme, sa petite chaine en argent vint lui effleurer le haut de la poitrine. Un petit geste inconscient qui la fit une nouvelle fois frémir, éveillant un nouvel émoi chez elle. Ils semblaient vibrer ensemble, échanger chacun des frissons qui les parcourait comme s’ils devenaient peu à peu complémentaires au point de ne faire qu’un seul et unique être brûlant de désir à travers leur fusion.

    Se mordillant la lèvre supérieure pour ne pas se lâcher plus qu’elle ne l’aurait du à ce moment de leur ébat, la jeune femme ouvrit de nouveau les yeux, plongeant son regard bleu, devenu plus sombre par le désir qui l’envahissait, dans les yeux du jeune homme. Ne manquant aucun de ces gestes, elle soupira une nouvelle fois alors qu’il portait ses doigts à sa bouche, avant de venir les placer sur la ceinture, l’invitant ainsi à lui ôter ce pantalon qui commençait légèrement à les gêner.

    Le nez niché au creux de son cou, le jeune homme déposa de nouveau ses lèvres sur sa peau, alors que la main de la demoiselle vint se poser dans sa nuque, la caressant du bout des doigts, pour venir descendre ensuite le long de sa colonne vertébrale. Son autre main, placée insidieusement par Kaeden lui-même, venait de défaire d’un geste habile l’anneau de sa ceinture.
    Mais soudain, une pensée la traversa. Son frère. Et s’il rentrait plus tôt que prévu, à l’improviste ? Et si il les surprenait dans leur brulant ébat ? Sarah voulait que ce moment avec Kaeden soit parfait, et ne souhaitait en aucun cas risquer qu’ils ne soient dérangés, comme la dernière fois. Non. Surtout dans l’état dans lequel elle se trouvait, elle mettrait un bon bout de temps à se remettre, si un échec survenait. Elle était prise dans ses pensées, que bien qu’elle entendit parfaitement le murmure de Kaeden, elle n’en comprit pas vraiment le sens. Ses doigts qui venaient de déboutonner son jean s’arrêtèrent à mis chemin.

    « Kaeden… attend… »
    Murmura-t-elle alors que son dos se cambrait une nouvelle fois.

    La respiration saccadée, ses épaules se rétractèrent alors qu’il faisait descendre sa deuxième bretelle le long de son bras. Sa main revint sur la nuque du jeune homme, mais cette fois –ci, plus pour lui intimer de s’arrêter.

    « Il faut qu’on… aille dans ma chambre … »
    parvint-elle finalement à dire entre deux soupirs de plaisir.

    Même si elle risquait de faire retomber la température quelques secondes, Sarah se promit de la faire remonter encore plus haut, dès qu’ils auraient migré dans la pièce voisine. Lui s’était arrêté, comme si soudain, il n’osait plus bouger, ne comprenant pas pourquoi est-ce qu’ils devaient changer d’endroit. En quelques secondes, Sarah fut debout et, ramassant au mieux les affaires qui traînaient au sol, elle attrapa la main jeune homme, et l’entraîna avec sensualité dans sa chambre. Arrivés à destination, la blondinette lâcha les fringues au sol, ferma la porte d’un cou de pied et poussa Kaeden jusqu’au lit. Couché sur des draps satinés, elle se retrouva au dessus de lui à califourchon, plus brûlante que jamais de désir. C’était reparti. Partant à l’assaut de ses lèvres, elle l’embrassa avec passion, puis ce fut à son tour de descendre le long de son corps, déposant des dizaines de baisers sucrés sur sa peau.
    Elle n’avait pas pris le temps d’allumer une quelconque lumière, et ils étaient à présent plongés dans une semi-pénombre, la chambre étant uniquement éclairée par les réverbères de la rue qui pénétraient dans sa chambre par la fenêtre.

    Arrivée au bas de son ventre, Sarah se redressa délicatement, pour terminer ce qu’elle avait entreprit dans le salon : lui enlever ce jean qui les empêcherait bien vite d’aller encore plus loin. En quelques secondes, ledit pantalon rejoignit par terre le tas de leurs vêtements. Puis, se frottant à lui avec sensualité, la jeune femme remonta le long de son torse s’arrêtant de-ci de là, pour y déposer ses lèvres avec grace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeJeu 15 Juil - 11:38

En murmurant ces quelques mots, Kaeden se dévoilait... Il mettait à nu la faiblesse qu'elle pouvait alors représenter à ce moment même. Il la désirait tellement qu'il s'en jugeait désormais accroc et qu'il en perdait littéralement la tête. Près à tout pour sentir son petit corps se presser contre le sien, ses mains glisser avec sensualité et douceur sur sa peau brûlante, ses lèvres demeurer à la merci des siennes. Il cajolait sa poitrine, se délectait du parfum de sa peau, appréciait le moindre de ses frissons et prenait plaisir à l'entendre soupirer. Exprimer à voix haute son état revenait à pleinement le reconnaître. Sarah n'était pas comme les autres, elle ne leur ressemblait en rien, et s'il était tant attirer par elle, s'il n'avait fait que penser à elle durant ces derniers jours, ça n'était pas anodin. Tel un aimant son corps l'appelait, et c'est dans le creux de son coup qu'il avait l'impression de pouvoir se ressourcer et prendre une pleine bouffée d'oxygène. Nul part ailleurs. Sous les doigts fins de la jeune femme, sa peau se consumait. Et il n'osait même pas imaginer son état lorsqu'elle finirait par lui ôter son jeans, maintenant qu'il venait de guider sa main jusqu'à la boucle de sa ceinture. Elle soupirait, se mordait la lèvre inférieure et n'en devenait que plus excitante. Gourmand, il n'avait pas pour autant cesser de l'embrasser, ne répondant plus tellement de ses actes, laissant ses sensations le guider vers un plaisir toujours plus fort. Il sentit la boucle se défaire,puis le premier bouton sauter, faisant monter d'un degré supplémentaire la température.

Cependant, Sarah se stoppa. Sa main vint crocheter sa nuque, alors qu'elle lui demandait d'attendre. Kaeden se stoppa, une pointe de surprise et d'incompréhension venant éclairer son regard. Comment ? Pour quelles raisons venait-elle de les stopper ? Elle reculait ? L'éventualité de la voir prendre la fuite à nouveau l'effrayait un peu, et lui faisait mal au coeur. Mais il pouvait le comprendre... Bien qu'à en voir sa cambrure, sa respiration haletante, ses muscles fins tendus sous sa peau caramélisée, il doutait de l'absence d'envie de passer une nuit avec lui. Ses interrogations s'envolèrent lorsqu'il entendit sa requête. Elle désirait se rendre dans sa chambre... Il la fallait d'après elle. Pourtant la perspective de lui faire l'amour sur ce canapé était des plus émoustillante. Pourtant, il n'eut pas son mot à dire, puisque déjà la jolie blonde se libérait de leur étreinte passionnée, et se relevait du sofa. Kaeden se redressa et resta assis quelques instants, observant les fines courbes de la belle alors qu'elle ramassait leur fringues, éparpillés un peu partout dans la pièce. C'est sa main qu'elle vint finalement chercher, et Kaeden ne se fit pas prier pour quitter le divan. Comme s'il était question de survie, ou tout du moins d'une irrémédiable attraction contre laquelle il ne pouvait pas lutter, il vint se coller tout contre elle, plaquant son torse contre son dos, sentant ses fesses tout contre lui, ramenant ses cheveux blonds sur le côté pour glisser ses lèvres sur son épaule, puis son cou. Ils avancèrent jusqu'à la chambre, et une fois la porte de cette dernière franchie, Sarah la referma d'un coup de pied et poussa Kaeden sur le lit. Il l'entraîna dans sa chut, l'amenant à se mettre à califourchon au-dessus de lui. Instinctivement ses mains vinrent se poser avec malice et envie sur ses fesses, la rapprochant toujours plus de lui.

Il eut droit à un nouveau baiser, passionné et sauvage... Comme si la belle tenait à se faire pardonner de l'avoir stoppé dans son élan, de l'avoir fait changer de pièce et donc d'avoir jeter un petit b-mol à la tension sexuelle qui régnait entre eux. Il y répondit avec un plaisir non dissimulé. Et lorsqu'elle entreprit de parsemer son torse de brûlants baisers, descendant jusqu'à son jeans, il ne pu que laisser échapper quelques lourds soupirs, chargés de chaleur et de désir. Il avait fermé les yeux, se laissant totalement allé, jusqu'à ressentir le besoin de la voir agir, d'être comme rassuré que cela était bel et bien réel et non le fruit de son imagination. Son regard se posa sur elle et il savoura la vision de ses formes, la lumière extérieure jouant sur ses courbes si sensuelles. Il l'aida à lui ôter son jeans, se surélevant quelque peu, et fut comme soulagé d'être libéré de cette prison de tissu. Ca n'était certes pas la dernière qui les séparait encore l'un de l'autre, mais il était fin prêt à s'occuper de ces frustrantes pièces de lingerie. D'une simple pression, il la fit remonter, alors qu'elle se pressait tout contre lui, ne cessant de faire croitre cette irrémédiable envie de lui faire l'amour. Il vint chercher ses lèvres, l'embrassa avec passion, caressant de sa langue ses fines lèvres rosées. L'une de ses main remonta le long de sa colonne vertébrale, et s'attarda sur l'attache de son soutien-gorge. Il dégrafa cette dernière, et retira le sous-vêtement en effleurant sa peau du bout des doigts.

« J'en ai vraiment très envie... » -souffla-t-il à son oreille, d'une voix qui trahissait un sourire coquin et gourmand figé sur son visage. Il embrassa sa tempe, puis lui mordit doucement le lobe de son oreille, avant de faire à nouveau glisser ses mains jusqu'à ses fesses et de jouer avec l'élastique de ses dessous. On ne pouvait pas être plus claire que lui dans une telle situation. Il venait de perdre pieds et c'est dans un océan de douceur et de passion, de désir charnel, qu'il était entrain de se noyer.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeJeu 15 Juil - 14:34



    Et plus les minutes dans ses bras passaient, et plus Sarah se sentait partir à la dérive. Et plus elle devenait folle. Folle de lui, de ses lèvres, de ses mains, de ses caresses, de son parfum, du goût de sa peau, de ses soupirs, de ses frissons. Plus les minutes passaient, plus elle devenait accroc à Kaeden, et plus elle avait envie que cet instant dure pour tout jours. Quoi que… les plus beaux instants ne le sont-ils pas parce qu’ils sont justement passagers ? Après rien ne les empêchera de réitérer ce si beau moment passager…

    Elle avait préféré changer de pièce, au cas où son frère finirait le boulot plus tôt. Bien que l’idée de faire l’amour avec le jeune homme sur le canapé aurait été fort tentante, mieux valait être prudente, plutôt que de risquer une nouvelle gêne comme ils avaient connu avec Prudence. Alors avant que cela ne devienne impossible de bouger, ils s’étaient rapidement rendu dans sa chambre, afin de continuer comme bon leur semblait ce qu’ils avaient entreprit de faire. Le désir qui avait grandit en eux n’avait cependant pas disparu pendant les quelques secondes où ils se déplacèrent et très vite, leur ébat amoureux pu reprendre là où il s’était arrêté. Plus désirable et désireuse que jamais, la blondinette avait pris les choses en mains, et parcourait à présent de ses lèvres, le corps du jeune homme, soupirant sous ses caresses. Elle prenait plaisir à le voir frémir, et le voir ainsi avait le don de l’exciter encore plus. Une fois le jean retiré et laissé négligemment au sol afin qu’il ne les gêne désormais plus, Kaeden fit remonter Sarah. Elle prit soin de venir à lui doucement, parsemant son torse de tendres et légers baisers, souhaitant le mettre dans un état encore plus désireux qu’il ne l’était. Sarah prenait son temps, voulait faire durer ce moment encore et encore. Leurs corps collés l’un contre l’autre, elle sentait entre ses cuisses l’excitation de Kaeden monter, ses muscles se tendre dans de nouveaux frissons. Elle s’attarda dans son cou, s’enivrant de son odeur dont elle se sentait déjà dépendante. Puis ses lèvres collées aux siennes, elle frissonna sous les doigts experts du jeune homme qui, caressant d’abord son dos, virent dégrafer l’attache de son soutien-gorge, dévoilant ainsi à nue sa poitrine, tendue par le désir qui avait pris possession de son organisme. D’un geste doux, Kaeden y déposa ses doigts, comme si il touchait une perle rare. Elle nicha son nez au creux de son épaule, y déposant de nouveaux ses lèvres, et en entendant ce qu’il venait de lui murmurer à l’oreille, un sourire à la fois angélique et coquin s’afficha sur son visage. Cette fois-ci, nullement perturbée par des pensées extérieures, elle comprit l’entière signification des ses paroles, et, elle prit quelques secondes pour répondre, remontant sa bouche jusqu’à son oreille, en caressant sa peau du bout des lèvres.

    « Ca tombe plutôt bien, ça… »

    Sa voix n’était que murmure, mais on pouvait y déceler tout le désir et l’envie qu’elle ressentait en cet instant. Avec une extrème sensualité, elle mordilla le lobe de son oreille, puis descendit de nouveau ses lèvres dans le cou du jeune homme, dévia sur sa joue, à la comissure de ses lèvres, ses lèvres, son autre joue, jusqu’à son autre oreille, où elle reprit dans le même ton :

    « … parce que j’en ai vraiment très, très envie aussi. »

    Doucement, elle fit glisser ses lèvres jusqu’à son torse, puis descendit le plus sensuellement possible jusqu’à son bas ventre. Le dévorant de baiser plus brûlants les uns que les autres, elle joua pendant quelques secondes avec l’élastique de son boxer, feignant de temps à autre de lui enlever, pour finalement le remonter… Elle vint ensuite déposer un baiser sur la petite bosse qui s’était formée en dessous de son boxer, puis finalement, décida qu’elle avait assez joué, et qu’il était plus que temps de faire tomber ce petit bout de tissus. Chose qu’elle fit. Il était à présent totalement nu, et totalement sous son emprise. Une nouvelle fois, elle déposa un baiser à l’endroit le plus sensible pour lui, un seul, unique, puis remonta ses lèvres sur son ventre, son torse, pour venir récupérer ses lèvres avec passion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeJeu 15 Juil - 18:38

Plus aucune question ne lui traversait l’esprit, et seul un veto de la part de Sarah pouvait le ramener sur terre et le calmer alors qu'il lui confiait avoir très envie d'elle. Jusqu’à présent rien ne lui avait laissé entendre qu’il avait franchis une limite, le corps de la belle se pressant contre le sien, cette dernière l’aidant même à faire voler ses vêtements un peu plus loin, guidant ses gestes. Kaeden percevait très bien le petit jeu de Sarah, ou tout du moins le fait qu'elle prenait tout son temps. Elle se jouait de ses sens, et sentir sa fine langue redessiner les courbes de ses muscles tendus; ses lèvres déposer de brûlants baisers, le rendait dingue. Et fou il l'était bel et bien. Fou d'elle, fou de la femme qu'elle était, de son caractère, de sa façon d'être et d'agir, de son corps qu'il trouvait tout simplement parfait et qu'il découvrait avec gourmandise. Quoique pour l'instant c'était elle qui avait l'avantage. Placée au-dessus de lui, elle se baladait, glissant sur son torse, se frottant tout contre lui, n'ayant de cesse de faire grimper l'excitation chez le jeune homme. Bientôt, il allait arriver à un point de non retour, où son seul échappatoire sera d'offrir à cette douce princesse une tendre nuit d'amour, au-delà des simples caresses et autres baisers. Sans quoi, ça serait la frustration la plus énorme de toute son existence ! Ses lèvres avaient besoin des siennes, il lui fallait son souffle mêlé au sien pour reprendre vie et respirer. Et à son plus grand bonheur, elle revint les capturer, noyant son sourire dans un baiser. Les lèvres de Sarah vinrent se poser dans son cou, pour finir par glisser jusqu’à sa gorge et parsemer son torse de baisers gourmands et chauds. Il vint poser ses mains sur ses hanches, puis fit en sorte qu’elle se relève légèrement afin qu’il puisse les faire glisser jusqu’à l'élastique de son sous-vêtement, désirant le lui retirer dans les plus brefs délais. Lui aussi avait envie de la titiller, de jouer avec ses nerfs... Son cerveau était plongé dans une brume épaisse dû au désir, ce dernier ne cessant de croître, battant même des records. Il prenait tout son temps, prenant plaisir à découvrir chaque centimètre carré de sa peau, qu’il avait littéralement envie de croquer. Voilà, Sarah avait tout d’une sucrerie, que l’on désire longuement, devant laquelle on cède et qu’on souhaite éternelle. Elle était sa sucrerie… Et on peut très vite devenir dépendant au sucre !

Il la serrait contre lui, ayant pourtant l’impression que son étreinte ne suffirait pas à la garder à jamais, à la protéger du reste du monde. Qu’importe ce qu’il pouvait faire, il avait le sentiment que rien ne serait à la hauteur de ce dont elle méritait. Sarah semblait pleine d'assurance, alors qu'elle déposait de nombreux baisers sur son torse, s'arrêtant sur son bas ventre. Elle joua avec son boxer, puis y déposa un baiser, le faisant frémir comme jamais. L'excitation était à son comble, il n'en pouvait plus. Elle lui retira ce dernier vêtement, lui arracha un nouveau soupir de plaisir, et sans attendre, comme par réflexe, ne pouvant plus contenir ses envies, il l'aida à regagner ses lèvres avec passion, et la fit basculer sur le lit. De ses mains habiles il lui retira ce dernier morceau de tissu, qu'il trouvait de trop. Il remonta la jambe de la belle blonde, contre sa taille, et caressa sa cuisse, puis apprécia le galbe de sa poitrine, venant embrasser chacun de ses seins, pour finir par descendre un peu plus, contourner son nombril du bout de langue, cajoler son intimité... Il se laissait totalement aller, ne pensant plus qu'au plaisir de sa belle, passant bien avant le siens. Il voulait la sentir frémir sous ses mains, constater avec plaisir une respiration haletante, des soupirs trahissant alors ses sensations de bien être, son excitation.

Il ne pu résister très longtemps à la frénésie qui s’était violemment emparée de lui, avec tout ce qu’elle entraînait. Kaeden céda bien vite, si ce n’est expressément à ce désir si intense, unissant leurs deux corps dans un mouvement du bassin qui se voulait doux. Instantanément, un sentiment de bien être l’enveloppa, et ce dernier ne cessa de croître, alors que Sarah resserrait son emprise sur lui, de ses fines jambes contre ses flancs. Sa main se posa avec assurance contre sa cuisse, suivant les mouvements de leur étreinte, lui offrant même un peu plus d’ampleur par moment. Chaque soupirs que libérait la jeune femme l’encourageait à toujours plus de tendresse, incontestablement mêlée à de la passion et de la fougue. Leur union n’était que bonheur, la clé du paradis en soit. Il avait perdu son regard fiévreux dans le sien, le laissant exprimer la cascade d’émotions qui le traversait de part en part. Elle s’accrochait à lui, comme si vie en dépendait ; il la tenait fermement contre son corps, chacun de ses muscles se tendant au moindre coup de reins. Il faisait chaud, très chaud… Leur peau était à présent moite, dû à l’effort et l’intensité de leur étreinte, leur deux corps se fondant l’un dans l’autre, fusionnant comme s’ils n’avaient attendu que ça depuis des années. Elle l’avait fait prisonnier de ses jambes, ses cuisses s’étant crispées tout contre lui. Une prison d’or et de douceur, une prison que Kaeden ne voulait pas quitter ; jamais. Les courbes de Sarah accueillaient Kaeden comme s’ils avaient été faits l’un pour l’autre, dans un accord parfait. Le jeune homme avait trouvé son appui, et parvenait à se mouvoir en elle de manière suave et sensuelle.

Il en était à présent haletant, sentant un plaisir incroyable le gagner, décuplé du fait qu’il soit partagé. Il se perdait dans les soupirs de la belle, lui murmurait des mots doux, dans un souffle, à son oreille et tout contre ses lèvres. Ce n’est qu’une fois qu’ils eurent atteint le septième ciel que Kaeden vit son corps se relâcher, allant chercher refuge tout contre sa bien aimée, ne pouvant de toute manière pas fuir, et n’en ayant pas la moindre envie. Il prit soin de conserver cette proximité entre leurs deux corps encore brûlants, ce contact qui lui était vital. Kaeden aurait pu naître dans une de ses caresses, vivre dans un de ses regards et mourir dans un de ses baisers. Son cœur essoufflé, sa peau frissonnante, la respiration elle aussi haletante de Sarah, sentant sa poitrine se soulever rapidement, se pressant contre son torse, l’ancrait à cette réalité ; cette douce et merveilleuse réalité. Tout deux finirent par s'endormir, épuisés par leurs ébats. Et cette nuit, fraîches pour certains, fut des plus brûlantes pour les deux amants.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeVen 16 Juil - 9:57



    Quelques heures plus tard…

    Les rayons du soleil transperçaient la chambre, berçant la pièce dans une douce lumière hâlée. Les oiseaux semblaient se donner à cœur joie, d’offrir à qui voulait bien les écouter, une jolie mélodie de premières lueurs du jour. La nuit n’avait pas été très chaude, bien qu’on soit en plein mois de juillet, la température avait tendance à chuter de plusieurs degrés dès que le soleil allait se coucher. Mais si la nuit avait été froide pour certains, d’autre n’avaient en rien sentit la fraîcheur de la ville…
    Dans une jolie chambre d’un appartement de West Ashford, situé au deuxième étage d’un immeuble fleuri, un couple dormait profondément.

    Sarah et Kaeden avaient passé leur première nuit ensemble. Leur toute première nuit. Celle qu’ils n’étaient pas près d’oublier, l’un comme l’autre. Une douce et passionnelle nuit d’amour, où ils s’étaient offert l’un à l’autre. Cette nuit, Sarah s’était découvert une nouvelle passion : Kaeden.
    Sans qu’elle n’y prenne garde, et sans qu’elle en ait encore totalement conscience, le jeune homme avait déjà pris une place importante dans son cœur et dans son esprit. Cette nuit, alors que leurs corps avait été plus proches que jamais, s’unissant à la perfection dans un dédale de sentiments et d’émotions que très peu de personnes pouvaient se venter d’en avoir ressenti ne serait-ce que les prémisses. La jolie blondinette s’était sentie pousser des ailes, comme si, dans les bras du jeune homme, elle pourrait voler, et être capable de tout. Comme si, du moment qu’ils seraient ensemble, plus rien ne lui serai impossible. Ensemble, ils avaient défié toutes les lois de la sensualité et de la passion. Ensemble, ils s’étaient senti vivants, comme jamais ils ne l’avaient senti jusqu’à présent.
    Sous ses lèvres et ses doigts, elle s’était sentie frissonner de tout part, s’était sentie frémir comme jamais elle n’aurait cru pouvoir le faire. Jamais elle n’aurait pensé qu’un homme pouvait lui faire autant d’effet. Mais Kaeden lui avait prouvé le contraire, et c’était avec un sourire non dissimulé, que les deux nouveaux amants s’étaient endormis, tard dans la nuit, la peau brûlante. L’un contre l’autre, ne souhaitant en aucun cas détruire la proximité de leurs corps, ils avaient filé dans les bras de Morphée. La nuit leur avait appartenue, et ils n’auraient quitté pour rien au monde, la chaleur de leurs bras.

    Sarah dormait, couchée sur le dos, le visage enfoui dans l’oreiller. La chaleur qui régnait dans la pièce l’avait obligé à se découvrir légèrement, et le drap ne la recouvrait que jusque dans le bas de son dos, laissant apercevoir son adorable petit tatouage. Les cheveux emmêlés, la respiration calme, elle dormait d’un sommeil paisible, n’ayant semble-t-il pas encore quitté cette douce sensation que lui avait procuré le jeune homme hier soir. Lui, couché près d’elle, semblait plongé également dans un sommeil balayé de tout tracas.
    Les premières notes d’une douce mélodie, incomparable à celle chantée en cœur pas les oiseaux, s’élança dans la chambre. Immédiatement, la main de Sarah s’abattit sur son portable posé sur la table de nuit à ses côté, et le son cessa instantanément. Plus rapide que l’éclaire, la jeune femme n’avait même pas encore ouvert les yeux, mais se sentait déjà en pleine forme, malgré le peu d’heure de sommeil qu’elle avait derrière elle. Et pourtant, il lui fallait se lever. Et pourtant, dehors la vie continuait, et dans une heure, elle se trouverait derrière son bureau, à éplucher les nombreux courriers de gamine de douze ans, auxquels elle devrait répondre pendant toute la journée. Et cette perspective ne l’enchantait guère. Elle aurait tant aimé retourner dans les bras de l’homme qui dormait près d’elle. Il ne semblait pas s’être réveillé, la rapidité de la jeune femme avait payé. Doucement, afin de ne pas le faire sortir de ses songes, Sarah se retourna vers lui et, pendant une minute tout au plus, elle l’observa. La courbure de ses lèvres, qu’elle mourrait d’envie d’embrasser encore et encore, la couleur noire de ses cheveux, dans lesquels elle mourrait d’envie de passer ses doigts encore et encore. Pourtant, à regret, la jeune femme se reprit en main, et quitta le lit, laissant son bel amant dans son sommeil paisible. Il était sept-heure trente passée, et il fallait qu’elle se fasse violence pour ne pas arriver une énième fois en retard à son travail.
    Complètement nue, la jeune femme prit des vêtements propres dans son armoire, et sortit de la chambre à pas de loups, refermant délicatement derrière elle la porte. Son frère n’était pas encore rentré, ou alors, il dormait déjà dans sa chambre, épuisé par sa garde de la nuit. Faisant couler l’eau de la douche, elle s’y immergea complètement, repensant inlassablement à la nuit passée dans les bras du beau brun. Elle ne savait pas de quoi demain serait fait, mais elle se sentait sereine.
    Une fois sortie de la douche, elle jeta un rapide coup d’œil à la pendule accrochée au mur, et se sécha rapidement : il fallait qu’elle se dépêche. Elle enfila ensuite sous-vêtements et un haut à manche courte, blanc avec des rayures bleues marines, puis s’aperçu qu’elle avait omis de prendre un jean dans sa chambre. Quelques minutes plus tard, la jeune femme fouillait dans son armoire à la recherche de quelque chose de potable à se mettre. Grommelant contre elle-même, à voix basse évidemment, elle entendit derrière elle, le jeune homme bouger dans le lit. Elle regarda dans sa direction, et s’aperçu qu’il l’observait. Alors, un doux sourire s’installa sur son visage et, sans qu’elle n’y comprenne quelque chose, elle sentit son cœur s’emballer légèrement… très légèrement… Laissant de côté son armoire, elle s’approcha du lit, et s’accroupi au bord.

    « Salut… murmura-t-elle avant de lui voler un tendre baiser. Je dois aller au travail, mais tu peux te rendormir si tu veux. Faudrait juste pas faire de bruit, mon frère dort dans la chambre à côté, il a travaillé cette nuit… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeVen 16 Juil - 11:38

Comme une envie d'aller faire un tour... Du côté de nos amours.

La nuit fut douce, et c'était à se demander si Kaeden avaitdéjà connu un sommeil si paisible. Tous ses muscles s'étaient comme engourdis, s'enveloppant naturellement dans un voile de bien être. Détendu, relâché, calme, il s'était endormi avec un léger sourire aux coins des lèvres, bercé par la respiration de sa bien aimée, blottie tout contre lui. Il avait sentit sa poitrine se presser tout contre son torse à intervalle de plus en plus régulier, au fur et à mesure qu'elle s'apaisait et se remettait de cet incroyable orgasme. Pour sa part, il l'avait traversé de part en part, l'envoyant directement parmi les étoiles, qui au travers de la fenêtre de la chambre avaient été les seules témoins de leur ébat. Kaeden avait serré sa blondinette tout contre lui, refusant de se perdre dans un songe et de se réveiller sans elle. Ces derniers jours, il avait rêvé de ses formes, littéralement fantasmer sur ce qu'aurait pu être leur première fois, et désormais son esprit en était marqué, il l'avait vécu, et elle avait été encore mieux que ce qu'il avait pu imaginer. Tout son corps avait frissonné pour elle, elle avait soupiré de plaisir pour lui, murmurant dans un gémissement son prénom... Ils s'étaient uni avec tendresse, et néanmoins passion et fougue. L'intensité avait été telle, que Kaeden pouvait affirmer qu'il venait de découvrir de nouvelles sensations, que jamais encore il n'avait fait ainsi l'amour.

On ira sous les draps... Ecouter la pluie...
Durant la nuit, rares ne furent pas les petits instants où Kaeden ouvrait doucement les yeux, et observait la jeune femme dormir. Pour sa part la nuit avait été trop parfaite pour qu'il puisse totalement s'abandonner dans les bras de Morphée. Il y pensait, gardait à l'esprit ses sensations, ce goût sucré, son souffle sur sa peau, la chaleur de son intimité, l'accueillant avec toujours plus de plaisir. Il regardait Sarah dormir, durant quelques instants, avant de venir replacer une mêche de ses cheveux blonds derrière son oreille, de caresser sa joue, de déposer un baiser sur sa tempe, de venir se glisser ton elle, t'embrasser son épaule, de caresser sa poitrine, d'encercler sa taille... Il se voulait tendre, et... amoureux. C'était rapide, c'était spécial, c'était inexplicable... Il s'était indéniablement attaché à la jeune femme. Peut-être était-ce cette nouveauté qui le rendait ainsi dépendant et lui collait de sacrées illusions devant les yeux, mais il en doutait. Elle était si particulière que la naissance de sentiments ne l'étonnait en rien. Cette nuit avait été magique, et si un semblant d'amour n'avait pas été présent, l'instant n'aurait pas été si fort. Il en était persuadé, mais allait bien évidemment le taire, pour ne pas l'effrayer et la faire fuir. Ses paupières finirent par se faire lourdes, le jeune homme étant exténué par ses précédents efforts. Le don de sa personne avait été réel visiblement, puisque ne pouvait plus lutter contre la fatigue. Venant nicher son visage dans les cheveux de Sarah, s'enivrant de son doux parfum, il s'endormi, plus paisible que jamais.

Dam, dam, dam...
Le petit marin pointa bien vite le bout de son nez, et les deux amants demeuraient tout près l'un de l'autre. Impossible de s'en éloigner, même dans les méandres de son sommeil. La main de Kaeden était restée sur les fesses de sa compagne, au-dessus des draps qui la couvraient à peine. Il n'entendit pas le réveil, tout comme il ne sentit pas la belle se faufiler hors du lit pour aller se doucher. Ce n'est que lorsqu'elle revint dans la chambre, s'attaquant à son armoire, qu'il ouvrit les yeux. Il l'observa silencieusement, appréciant à la lumière du jour ses courbes parfaites, ses longues jambes, sa peau dorée. Il se retourna dans le lit, s'installant confortablement, et attirant de même l'attention sur lui. Sarah finit par se retourner, souriante au plus grand plaisir de Kaeden, inconsciemment rassuré. Elle s'approcha du lit, devant lequel elle s'accroupit.
« Salut... » glissa-t-il après qu'elle lui ai volé un baiser. A ses indications, il hocha positivement la tête, acquiesçant à ses recommandations. Puis il approcha sa main de son doux visage, et en caressa ses traits fins. Il réclama un nouveau baiser, et lorsqu'elle le lui accorda, passa sa main dans ses cheveux, l'attira tout contre lui. Si bien qu'il finit par la remettre au lit. « T'es obligée d'aller bosser ? Fais-toi porter pâle... Reste avec moi... -Il entrecoupait ses phrases par de doux baisers, comme pour appuyer sa requête et l'argumenter en sa faveur. - Enlève-moi ces fringues. Plus de haut, plus de soutien-gorge... Plus de... petite...culotte... » Il la fit basculer sur le côté, l'emprisonnant dans une étreinte, venant se positionner au-dessus d'elle, s'installant entre ses jambes alors qu'il prenait appuis sur ses avants bras, ces derniers encadrant son doux visage angélique.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 541
♣ date d'inscription : 17/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeVen 16 Juil - 12:12

    Rien que de sentir le regard de Kaeden parcourir son corps la faisait frémir. C’était si bon de voir cette petite étincelle dans ses yeux. Si bon, si doux que ça en était presque incroyable. Elle n’arrivait pas à y croire, et pourtant, s’accrochait à tous les petits détails pour s’en imprégner, et ne jamais les oublier.
    Leur nuit avait été inoubliable, et déjà, elle voulait goûter de nouveau à sa peau, ses lèvres, sentir son parfum, et ses doigts glisser sur sa peau. Il y a encore quelques semaines, jamais elle n’aurait pensé pouvoir retomber sous le charme d’un homme, surtout pas aussi vite après sa rupture. Et pourtant… et pourtant, parfois, la vie nous joue des tours… Des sacrés tours même… Et tout cela lui faisait un peu peur.

    Elle n’avait absolument aucune envie de le quitter, même pour quelques heures. Elle se sentait déjà accroc à lui, et savait désormais qu’il occuperait la majeure partie de ses pensées, et qu’à peine aurait-elle passé la porte de son appartement pour trouver le chemin de son bureau, qu’elle sentirait en elle un énorme vide. Pouvait-on parler de coup de foudre ? Peut-être bien… Sûrement même.

    De nouveau, elle pu poser ses lèvres sur les siennes, et son odeur l’enivra. Ce doux parfum, qu’elle qualifia déjà comme la meilleure senteur au monde. Comment était-il possible qu’après une telle nuit de folie, il sente toujours aussi bon, et non l’odeur de la sueur ? (magie magie !). Tendrement, elle posa sa main sur sa joue, repartant à ses lèvres, sans pouvoir s’y empêcher. Mais très vite, son cœur s’emballa un peu plus. Il lui demandait de rester, ne souhaitant, comme elle, pas la perdre de vue une seule minute. La demande était si tentante, si tentante… qu’elle pensa pendant quelques secondes à l’accepter. Son cœur la poussait à le faire, mais sa raison reprit bien vite le dessus. Elle avait déjà pris tous ses jours de congés maladie ses derniers mois, et vu le nombre de fois où elle était arrivée à la bourre cette semaine, son patron lui avait clairement fait comprendre qu’il fallait qu’elle se reprenne en main, sinon, il lui indiquerait tout droit le chemin de la porte.
    C’était pourtant si tentant… si tentant… Alors qu’elle affichait une petite grimace, Kaeden ne lui laissa pas le temps de répondre, qu’il reprit la parole, entrecoupant ses phrases de baisers qui se voulaient des plus désirables… Difficile de résister, bien trop difficile. Déjà, elle se retrouvait sous lui, dans une position des plus excitante… nostalgie de la nuit passée, une envie folle de recommencer encore et encore… Sensuellement, elle enlaça, comme la nuit dernière, ses jambes autour de son bassin, et s’accrocha à sa petite chaine en argent pour venir lui voler un énième baiser.

    « Je dois vraiment y aller, sinon je vais me faire virer… je ne suis pas l’employée la plus remarquable ces temps-ci… »
    confia-t-elle dans un murmure.

    A son tour, elle le fit basculer sur le côté, se retrouvant à califourchon au dessus de la nuit. Seul le drap les séparait jusqu’au ventre. La jeune femme prit les mains du beau brun dans les siennes, et les plaça au dessus de sa tête, entrelaçant leurs doigts, l’emprisonnant une dernière fois de son étreinte.

    « Et si tu n’es pas sage, je t’attache aux barreaux du lit pendant toute la journée… » -elle entre deux baisers, un air malicieux et coquin au visage.

    Un coup d’œil rapide au radio-réveil posé sur la table de nuit lui indiqua qu’elle était déjà en retard, et qu’elle allait très certainement se faire enguirlander dès son arrivée… Mais tant pis, Kaeden méritait bien quelques remontrances de son patron, rien n’avait d’importance à présent si c’était pour lui…
    Avant qu’il ne puisse répliquer, Sarah se dégagea de lui, et quitta le lit, sautillant jusqu’à son armoire où elle chopa une jupe en jean qu’elle enfila, ne cessant de le quitter des yeux. Puis, elle revint vers lui, s’asseyant sur le bord de lit.

    « Appelle-moi ce soir… si tu n’as pas quelque chose de plus intéressant à faire… »


    Elle l’embrassa une nouvelle fois, retardant sans cesse le moment où elle le quitterait pour une journée particulièrement ennuyeuse, et pendant laquelle elle aurait tout le plaisir de penser à lui et à cette nuit magique qu’il lui avaitoffert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitimeVen 16 Juil - 12:51

[Il sent bon, parce que c'est naturel chez lui. Et puis même s'il sentait le « mâle après une nuit torride » Sarah serait ravie ! Ahah !]

Kaeden ne voulait pas la voir passer cette porte. Il ne voulait pas qu'elle le laisse dans ce grand lit vide. Il ne voulait pas qu'elle l'abandonne à ses souvenirs de la nuit passée, car rien n'était à la hauteur de l'instant présent à ses côtés. Il ne voulait pas qu'elle aille travailler, bien qu'il le comprenait parfaitement. Ca n'était pas parce qu'ils avaient couché ensemble qu'il devait s'immiscer ainsi dans sa vie et foutre en l'air son quotidien. Sa requête était un brin égoïste, il en avait conscience. L'emprisonnant sous son poids, des images lui revinrent instantanément en tête. Des soupirs aussi... L'excitant sans même qu'il n'ai le temps de dire « wow » ! Si ça n'avait été que lui, il l'aurait reprit, immédiatement, lui offrant une nouvelle fois le septième ciel et ce au levé du lit. Il l'aurait séquestré dans cette chambre, et lui aurait fait l'amour toute la journée, jusqu'à épuisement... Parce qu'il la désirait, parce qu'il était raide dingue d'elle. Sentir ses jambes se resserrer sur sa taille, son bassin se jouer de lui, et ses cuisses empêcher le moindre mouvement de sa part l'émoustillait au plus haut point. Si elle continuait comme ça, il allait réllement finir par lui retirer ses fringues et elle n'aurait plus le choix. Alors que là, il le lui laissait, bien que son regard semblait la supplier de rester ici, lui promettant monts et merveilles, plaisirs charnels et tendresse infinie.

Mais non, elle devait y aller, ne voulant pas prendre le risque de perdre son emploi. C'était bien normal, et même si cela faisait royalement chier Kaeden, il la comprenait.

« Alors tu me laisses en tête à tête avec ton chien ? »
Il lui lança un regard amusé, tandis qu'elle les faisait de nouveau basculer, passant au-dessus. Là encore, cette position lui donnait certaines envies, qui devait se sentir d'ailleurs. (a) Rien ne pouvait plus le déranger ou le mettre mal à l'aise à présent, puisque ça n'était que le résultat d'un désir incroyable, et qu'il le lui avait prouvé la nuit dernière. Il se laissa faire, alors qu'elle entremêlait ses doigts aux siens, tout en ramenant ses mains au-dessus de sa tête et qu'elle le menaçait.
« Amuse-toi à ça, et ma vengeance sera terrible. » Son regard coquin en disait long, et il n'était pas difficile pour Sarah de le prendre au sérieux. Kaeden redoublait d'imagination et ça n'était pas ça qui allait lui manquer pour lui rendre la pareille. Il l'embrassa une nouvelle fois, allant caresser sa langue de la sienne avec sensualité comme pour s'en imprégner pour le reste de la journée, puis fut contraint de la voir se lever, et s'habiller.
« Je déteste cette jupe... -lança-t-il, l'air de rien. Le simple fait qu'elle prenne la place de mes mains m'agace. » Forcément, il s'agissait d'une simple plaisanterie, bien qu'il y avait une part de vrai. Il jalousait secrètement ce tissu qui caressait la peau dorée de la jeune femme, et plus encore celle qui recouvrait ses fesses parfaites, ou encore sa poitrine généreuse... Elle revint au bord du lit, et il esquissa un sourire.
« Je n'y manquerais pas... » Savourant ce dernier baiser, il la laissa filer, à contre coeur.

Une fois la belle partie, il eut la visite d'une petite boule de poils, le chiot de sa dulcinée. Ce dernier s'amusa un moment avec le jeune Meadows, jusqu'à ce que l'homme décide de quitter le lit, rassemblant ses affaires. La douche ? Il la prendrait une fois rentré. Il n'avait pas spécialement envie de tomber nez à nez avec le frère de Sarah si ce dernier venait à se réveiller. S'habillant à la va vite, il s'empressa de regagner sa voiture, après avoir délicatement fermé la porte d'entrée, sans un bruit. Il gardait sur ses lèvres le goût de Sarah, au creux de son oreille ses soupirs, sur sa peau sa douceur...


[PF]

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah 34nrtiu
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Bonjor
    Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Vide
MessageSujet: Re: Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah   Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Parce que je n'ai pas résisté... [Hot] || Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Got Dynamite :: « LIKE WHERE WE LIVE » :: west ashford :: Montgomery-