.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Vide
MessageSujet: Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January]   Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Icon_minitimeSam 15 Mai - 19:25

    Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Okope
    « Kaeden ? Chéri, tu peux aller récupérer ton frère à la sortie du lycée... Je l'ai prévenu ; vous me rejoindrez au restaurant ensuite.
    - Ok, si tu veux m'man. »

    Passant le seuil de la porte d'entrée et sautant derrière le volant de sa voiture, le jeune homme prit la direction du centre ville. Avant de passer prendre son cadet, il avait quelques courses à faire, dont une qui lui tenait vraiment à coeur. Il avait dans l'idée de passer chez son disquaire préféré, et d'acheter un cd pour Charly, histoire de lui faire un cadeau. Certes, il y avait de grandes chances qu'il le lui renvoie en pleine tête, qu'il le refuse ou n'y prête pas la moindre attention, mais Kaeden voulait essayer. C'était un moyen de faire un pas vers son frère, de lui montrer qu'il cherchait à se rapprocher de lui et à retrouver le temps où ils étaient comme les deux doigts de la main, partageant tout et n'importe quoi, du petit potin sans intérêt à la plus grande de leur passion : la musique. Il voulait retrouver ce gosse qu'il avait tant protégé, et voyait bien que la communication se limitait au strict minimum pour l'instant. Ce présent était une perche, pour l'inciter à s'ouvrir davantage à lui. Il n'en avait pas pour longtemps... C'était l'affaire d'une petite demi-heure, pile ce qu'il lui restait pour ensuite se rendre au lycée. En entrant dans la boutique, le vendeur qu'il connaissait bien le salua, et le laissa alors se balader dans les rayons, comme il en avait si souvent l'habitude. Il y allait au feeling, se demandant ce que pouvait apprécier Charly. Par simple respect, il n'avait pas osé jeter un coup d'oeil dans sa chambre. Chose qui par le passé ne l'aurait le moins du monde dérangé. Là, ça le gênait, et il préférait se planter en achetant un disque bidon, plutôt que d'assurer en farfouillant dans les affaires de petit dernier des Meadows. Passant en caisse, une fois le cd en poche, il s'empressa de gagner le lycée, pour y récupérer Charly.

    Se garant au fond du parking, histoire de ne pas trop attiré l'attention au cas où Charly lui pique une crise comme le premier adolescent en pleine rébellion qui soit, il attendit sagement de voir son cadet entrer dans le champs de vision de son rétroviseur. Tapotant sur son volant au rythme de la musique que passait sa station de radio préférée, il finit par apercevoir la silhouette de petit bouclé. Cependant, ce dernier se stoppa en haut des escaliers, croisa un type avec qui il échangea quelques mots, lança un regard dans la direction de Kaeden et partit à son opposé. Surpris, le jeune homme fronça les sourcils, et se retourna. Il s'agissait bien de Charly... mais pourquoi partait-il de l'autre côté, alors que la voiture demeurait en évidence sur le parking ? Il sortit de cette dernière, claqua la portière et pressa le pas pour essayer de rattraper son frangin. Malheureusement en vain... Charly s'était volatilisé; aucune trace de lui. Il envoyé un message à sa mère : « Charly a apparemment préféré rentrer à pieds, je l'ai perdu... Je vais faire un tour en voiture si jamais je le retrouve, ne t'inquiète pas. Bisous. » Ses mots n'étaient que pour la forme car il savait très bien que Prudence serait morte d'inquiétude en les attendant. Elle avait bien conscience qu'ils avaient grandis, mais ne pouvait pas s'en empêcher. Remontant au volant de sa voiture, il tenta de retrouver Charly et finit par atterrir dans le centre. Il tourna un petit moment, sans pour autant apercevoir son jeune frère. De toute façon, il pouvait être n'importe où en ce moment même. Se stoppant au détour d'un rue piétonne, baladant son regard le plus loin qu'il lui était possible d'aller, il finit par le poser sur une blondinette qui ne lui était pas inconnue. Au contraire même, puisqu'il s'agissait de la belle January. Il ne pu s'empêcher de la détailler d'un simple regard, s'attardant comme la majorité de la gent masculine normalement constituée sur ses longues et fines jambes. Elle n'avait pas dû le remarquer, si bien que lorsqu'elle tourna pour longer la route, il s'avança lentement, jusqu'à sa hauteur et abaissa la vitre côté passager.

    « Je vous dépose quelque part mademoiselle ? » -lança-t-il avec un léger sourire amusé, jouant de ce cliché. Elle sembla un brin surprise, et il ajouta aussitôt : « Ca me ferait plaisir de servir à quelque chose aujourd'hui... Ne me dis pas non, s'il te plait. » S'il ne ramenait pas son frangin, il pouvait toujours raccompagner la jolie blondinette, non ?

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] 34nrtiu
    Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Bonjor
    Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 27
♣ date d'inscription : 13/05/2010


Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Vide
MessageSujet: Re: Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January]   Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Icon_minitimeSam 15 Mai - 21:40


Les journées de January étaient réglées comme du papier à musique, du moins les jours où elle travaillait. Lorsqu'elle arrivait dans son bureau elle savait exactement ce qu'elle devait faire, à savoir faciliter le boulot des autres. Décrit comme ça son travail semble intéressant et peu épanouissant, c'est vrai qu'il y avait que les inconvénients comme être regardé de haut pas de nombreux employés plus hauts gradés, mais June adorait son Job. La blondinette adorait l'idée de commencer au bas de l'échelle pour arriver tout en haut, elle fait tout par elle-même et ne cherche pas à être aidée. Etant très têtue elle a réussi à obtenir certains avantages que les autres assistantes n'ont pas, par exemple June était autorisé à assister à des enregistrements ou des compositions, elle était parfois même appelée pour donner de l'aide. La femme pour qui elle travaillait, Carrie, avait reconnu le talent de la jeune femme et c'est pour ça qu'elle adorait son travail. « Jenny vous me ferez les photocopies de ce contrat pour trois heures. » mais bien sûr il y avait toujours les gros lourds qui pensaient que puisque vous étiez assistante vous deviez faire les sales besognes de tout le monde « C'est January et je ne travaille pas pour vous, demandez à votre assistante de les faire. » Si elle se laissait faire jamais elle ne pourrait arriver là où elle veut aller, à savoir être une productrice et interprète reconnue et pour ça elle était prête à se battre.

A la pause déjeuner comme à chaque fois elle attendait sa grande soeur pour manger avec elles. Avec le temps les deux Lennox devenaient de plus en plus proches, inséparables comme personnes elles font tous toutes les deux tout en gardant leurs indépendances respectives, c'était peut-être pour ça qu'elles s'entendaient si bien. En tout cas elles avaient pris l'habitude de se voir pour déjeuner, pourtant ce n'est pas le genre de January d'être coincée dans la routine, mais elle savait que pour le travaille elle le devait. Elle a toujours été très ambitieuse, elle travaille du pour avoir ce qu'elle veut et l'obtient toujours, s'il fallait être très organisée et avoir une routine pour réussir elle le ferait, d'ailleurs elle le faisait. June adorait passer du temps avec sa grande soeur, malheureusement elle avait l'impression que cela passait toujours trop vite.

Une fois la journée finit et qu'il fut temps pour elle de rentrer chez elle June fut prise d'une envie folle de faire les boutiques. January n'était pas spécialement une fille qui se préoccupe de son apparence, mais elle était très féminine et adorait le shopping, son style unique ne lui permettait pas toujours de trouver ce qu'elle voulait, mais il lui suffisait d'un pari de botte pour être heureuse. Contrairement à la plupart des filles elle ne faisait pas seulement les magasins de vêtements ou d'accessoire, elle allait toujours jeter un coup d'oeil chez le disquaire ou essayer les guitares dans des magasins d'instrument, que voulez-vous on a une passion ou on en n'a pas.
Habillée d'une robe blanche de bottes noires les regards se tournaient souvent vers elle, elle avait un look assez 'country', très original, mais qui suscitait les regards du coup elle avait appris à ne plus y faire attention. Elle ne remarquait pratiquement rien autour d'elle sauf les magasins à qui elle allait peut-être rendre visite. « Je vous dépose quelque part mademoiselle ? » pendant quelques secondes January à bien crut qu'il s'agissait d'un enlèvement, mais au son de cette voix familière elle calma sa paranoïa. « Ca me ferait plaisir de servir à quelque chose aujourd'hui... Ne me dis pas non, s'il te plait. » Devant tant d'aplomb et ce charme June ne se sentait pas de refuser, mais elle juste pour le principe elle voulait dire non. « Ca serait bien la première fois que tu voudrais me servir à quelque chose ... Ca cache quelque chose ? »
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Vide
MessageSujet: Re: Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January]   Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Icon_minitimeDim 16 Mai - 12:25

    Tomber par le plus grand des hasards sur la blondinette était une aubaine. S'arrêtant à sa hauteur, il venait de lui proposer de la conduire quelque part, et c'était de bon coeur qu'il le faisait, se disant qu'ainsi il n'avait pas fait le tour de la ville inutilement. Perdre son temps était bien une chose dont avait horreur Kaeden, et cette fois-ci son petit frère s'était bien joué de lui. Il n'en était pas tellement énervé, mais juste déçu d'un tel comportement, une nouvelle fois. A croire que son frangin se plaisait à le rendre dingue... Alors oui, il cherchait à se rendre utile, et il venait d'en faire part à la jeune femme. January n'allait pas lui dire non, n'est-ce pas ? Elle n'allait pas oser décliner son offre et rentrer seule de son côté alors qu'elle pouvait avoir un chauffeur à sa disposition..? Kaeden la fixait, de ce regard charmeur, comme suspendu à ses lèvres en attendant qu'elle daigne lui donner une réponse. Et à vrai dire, il n'avait pas imaginer une telle répartie. Que pouvait-il cacher ? Rien... Aussitôt son visage se couvrit d'un voile de surprise.
    « Non, ça ne cache rien. - répondit-il calmement, toujours penché du côté passager, vers la fenêtre. Comme s'il cachait forcément quelque chose...! Il craignait de voir la blondinette se méfier de lui, puisqu'ils partageaient désormais un secret ensemble. Après tout, elle pouvait bien penser qu'il était le Roi du mensonge, jouant un double jeu avec tout son entourage ; alors que ça n'était pas du tout le cas.Et à vrai dire, ça le dérangerait. - Je devais récupérer Charly, il a préféré rentrer seul. Seulement, ce n'est pas mon cas, alors... -Il eu un petit temps de pause, l'affaire de quelques secondes simplement pour tirer sur la poignée et lui ouvrir la portière, étirant son bras pour la pousser légèrement. Tu montes ? Allez Lennox, ne te fais pas prier ! » Il lui adressa un ravissant sourire en coin, et se redressa, se replaçant correctement. Le sourire était là pour appuyer sa proposition, comme pour vendre cette offre de la meilleure manière qui soit. Il savait jouer de son charme lorsque c'était nécessaire, ne se prenant cependant jamais vraiment très au sérieux, le saupoudrant d'une petite dose d'humour, qui généralement fonctionnait assez bien. Et puis ça n'était pas comme si le courant ne passait entre eux, et qu'il se forçait à faire une bonne action dans la journée, à défaut d'avoir rendu service à sa mère et son frère. Il appréciait la compagnie de la jeune femme, et la voir marcher seule, habillée de cette petite robe qui lui allait comme un gant, allait sûrement attirer des hommes bien moins attentionnés et bienveillants que lui. Dans le genre protecteur, Kaeden en tenait une sacrée couche, c'était plus fort que lui...

    Une fois la belle installée à ses côtés, Kaeden reporta son attention sur ses rétroviseurs et la route, s'engageant sur l'allée principale, reprenant la route. Il baissa le volume de la radio, la réduisant à son strict minimum, offrant alors une atmosphère propice à la conversation.

    « Où est-ce que je te dépose ? » Arrivé au bout de la rue, il se stoppa au feu rouge, et tourna la tête vers elle. Une fois de plus il ne pu s'empêcher de la détailler. Bah quoi ? Quand on a un joli brin de fille sous les yeux, on en profite... C'est comme ça ! Mais tout dans un élan de discrétion, s'attardant d'ailleurs plus sur les traits fins de son visage et ses yeux clairs que sur ses courbes. Il le détourna bien vite, allant de son tableau de bord, au feu qui d'un moment à l'autre allait de nouveau changer de couleur, sans que Kaeden ne sache où se rendre. January finit néanmoins par lui répondre, à l'instant même où il devait se décider et s'engager. Elle était synchro' la petit miss ! Ne voulant surtout pas laisser un silence s'installer entre eux, il enchaîna aussitôt.
    « Quoi de beau depuis la dernière fois qu'on s'est vu ? » C'était vu et revu, des plus banales, mais c'était toujours mieux qu'un silence dont personne n'avait envie.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] 34nrtiu
    Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Bonjor
    Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 27
♣ date d'inscription : 13/05/2010


Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Vide
MessageSujet: Re: Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January]   Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Icon_minitimeDim 16 Mai - 17:25


C'était plus fort qu'elle, January ne pouvait pas s'empêcher d'être méfiante avec le jeune homme, depuis qu'il la forçait à mentir elle s'en méfiait beaucoup. Pourtant, ce n'était pas son genre d'accepter ce genre de choses, elle ne se souvenait même pas pourquoi elle l'avait fait mais, maintenant qu'elle avait promis il était trop tard. Elle hésitait toujours à monter dans la voiture du jeune homme, elle savait bien qu'elle ne risquait absolument rien, là n'était là problème, June est très rancunière en règle générale, elle n'a pas vraiment de raison d'en vouloir Kaeden, mais mentir pour lui suffit à la rendre rancunière. La situation pouvait sembler injuste mais, June ne le voyait pas de cette façon, surtout que pour une fois elle n'était pas rancunière de façon extrême, cette fois-ci pas de vengeance ou de dispute et l'ignorer semblait impossible. « J'imagine que tu ne me lâcheras pas jusqu'à ce que je monte hein ? ... Bon Ok je grimpe. » Les explications maladroites de Kaeden étaient inutiles, June aurait accepté de toute façon, elle aime juste se faire attendre. Elle ne s'expliquait pour pourquoi elle cédait toujours lorsqu'il s'agissait de lui et c'était plutôt agaçant, ça ne lui ressemblait pas. Bref, elle monta en voiture en prenant soin que sa robe ne se relève pas malencontreusement, ça serait assez gênant, enfin quoi qu'en matière de situation gênante June était passée maître, la maladresse ça la connaît. Il lui était déjà arrivé de coincer sa jupe dans une portière de voiture, au moment ou celle-ci démarrait, adieux la jupe et bonjour la honte, mais elle avait un très grand sens de l'autodérision, sans cela elle serait morte -au sens littérale- de honte depuis longtemps.

Une fois bien installée la jeune femme dirigea d'abord son regard vers la vitre qui se trouvait de son côté, c'était une habitude en voiture, elle ne regardait jamais la route toujours sur le côté, enfin sauf lorsqu'elle conduisait ce serait dangereux. C'était une habitude de petite fille, elle regardait le paysage et les gens passer assez vite, elle ne prenait jamais le temps de détailler c'était inutile. Une fois la voiture stoppée au feu elle reporta son regard sur le conducteur. Elle fut surprise de le voir la détailler comme ça, il lui sembla qu'il ne l'avait pas vu remarqué cette soudaine attention. Cela n'était pas spécialement gênant surtout qu'il lui arrivait de faire la même chose, elle était juste plus douée question discrétion. « Tu n'as que me déposer chez moi, ça sera plus simple. » De toute façon c'est là que January comptait aller, elle espérait juste qu'il n'est pas pris ça comme une incitation, il serait bien capable. De toute façon quel endroit aurait-elle pu proposer ? Elle comptait rentrer chez elle et là elle avait un chauffeur alors autant en profiter. Pendant quelques instants January oublia où elle se trouvait et avec qui, elle était trop perdue dans ses pensées, cette situation lui rappelait que Charly avait des problèmes qu'elle n'aura jamais soupçonné, si elle n'avait pas pris Kaeden en flagrant délit de possession de drogue et qu'il a fut obligé de tout lui dire elle n'aurait jamais imaginé que cela puisse arriver à l'adolescent. La voix de Kaeden la sortie de ses pensées, elle se retourna vers le locuteur qui semblait apparemment vouloir entamer la conversation. « Euh ... Rien, enfin peut-être, je ne sais pas trop quoi répondre à ce genre de questions. » Elle aurait voulu sortir quelque chose de plus intelligent, ou en tout cas de plus intéressant, elle savait que sa réponse n'allait pas aboutir sur une conversation digne de ce nom et elle s'en voulait, en quelque sorte. « Et toi ? Je sais c'est stupide de te retourner la question, désolé. » C'était peut-être dut à sa nervosité ou simplement au fait qu'elle ai trouvé la situation risible mais, June ne pu s'empêcher de rire une fois sa phrase finie. « Euh sinon ... Comment va ton frère ? Toujours pas au courant que tu m'as tout raconté ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ messages : 537
♣ date d'inscription : 13/05/2010


i am what i am
my personal phonebook:
what i gotta do:
what they says about me...:

Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Vide
MessageSujet: Re: Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January]   Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Icon_minitimeJeu 20 Mai - 11:07

    January avait vu juste... Dans le genre têtu, Kaeden en tenait une sacrée couche. Il n'était pas du genre à laisser tomber si facilement, et cela se retrouvait dans bon nombre de ses actes. C'était dans sa nature, lorsqu'il désirait quelque chose, aussi insignifiante soit-elle, il ne lâchait pas l'affaire. Cette fois-ci ça tombait sur elle, la jolie blondinette qui remontait la rue à pieds, alors qu'il lui proposait de la raccompagner en voiture. Il allait attendre jusqu'à ce qu'elle se décide à monter à ses côtés, et elle venait de le deviner. Etait-il si prévisible ? Pour le coup, oui... Ca n'avait pas été bien difficile à comprendre. Impossible de laisser une demoiselle dans son genre toute seule. Il profita donc de son inattention à son égard pour la détailler du regard, sans remarquer lui-même qu'il aurait pu être plus discret. Tant pis ! Vu le joli brin de fille qu'elle était, January devait être habituée à ce que les regards se posent ainsi sur elle. Il lui demanda sa destination, elle opta pour son domicile, afin de simplifier les choses. Soit, qu'importe où elle voulait se rendre, il n'était pas à quelques kilomètres près. Un peu plus, un peu moins, ça n'allait pas changer sa journée, ni même son humeur, lui qui venait de se faire prendre pour un demeuré par son cher frère. Mais il faisait de son mieux pour ne pas y penser, tentant de lancer un semblant de conversation avec la jeune femme.

    Qu'avait-elle de beau à lui raconter ? De neuf ? Pas grand chose d'après elle, du moins rien que avait retenu plus particulièrement son attention, où qu'il était bon de citer. Sa réaction eut pour effet de faire sourire Kaeden. Elle semblait gênée, se montrait bien maladroite avec ses mots. Ses répliques se voulaient confuses ; elle ne savait pas quoi lui répondre, et lui retournait ses questions.

    « Bah non... Je ne trouve pas ça stupide. De mon côté pas grand chose non plus. J'ai été surpris de te croiser. Tu viens d'où comme ça ? » Kaeden ? Curieux ? Oui, un peu, certes... Il ne pouvait pas le nier. Néanmoins, la question qui suivit le stoppa net, l'amenant à se refermer sur lui-même, et reprendre un air des plus sérieux. Voilà qu'elle abordait un sujet sensible, qu'il aurait préféré éviter. N'avaient-ils pas décidé d'ignorer les faits ? De faire comme si de rien était ? Il lui avait demandé de garder tout ça pour elle, de tenir sa langue sans rien révéler concernant Charly et ses nombreuses c*nneries du moment. Voilà qu'elle l'interrogeait. Sa première réponse fut un léger soupir, et d'une voix qu'il s'efforçait d'être posée, sans se montrer désagréable, il répliqua :
    « Non, toujours pas au courant. Et il ne le sera pas. Ni pour toi, ni pour ce que j'ai fait pour l'empêcher de continuer à consommer ces m*rdes. »
    Il se concentra sur la route, empruntant des voies de mémoire pour se rendre chez la jeune femme, l'y ayant déjà conduit auparavant, après une discussion de ce genre. Fronçant légèrement les sourcils, il finit par tourner la tête vers elle, l'espace de quelques secondes.
    « Pourquoi tu me demandes ça ? On avait pourtant dit que... Enfin... T'as rien raconter, pas vrai ? »
    Ca, il voulait s'en assurer. Il ne tenait vraiment pas à ce que son frère obtienne l'étiquette de l'adolescent perturbé et de surcroît drogué, que l'image de leur famille se voit tâchée et que tout s'enchaine jusqu'à avoir des répercussions sur le restaurant de sa mère, leur clientèle et leur semblant d'équilibre familiale. Ca n'était pas facile en ce moment, et Kaeden veillait à ce que les choses ne s'aggravent pas. Certes, il n'avait pas été des plus discret, avait dû raconter tout ça à January qui l'avait immédiatement imaginé dealer ou on ne sait trop quoi... A présent, il lui avait demandé de mentir, de feinter l'ignorance, et sans qu'il ne comprenne les raisons qui l'avait poussé à le faire, elle avait accepté. La bonté se faisait trop rare dans de telles situations et face à l'honnêteté. Pourtant elle lui avait fait la promesse de partager ce secret avec lui.

_________________
    ABSENT DU 7 au 21 AOUT
    Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] 34nrtiu
    Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Bonjor
    Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Jkb
    Hope to see you on the finish line...
    Turn Right # JB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Vide
MessageSujet: Re: Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January]   Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu ne peux pas me dire non... Pas vrai ? [January]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Got Dynamite :: Archive rpg-